Événements

OBSESSIONS DE LUNE Idumbio IV de Soeuf Elbadawi
Partager :

Français

Lecture scénique d’après Un dhikri pour nos morts la rage entre les dents.Texte disponible aux éditions Vents d’Ailleurs (Prix des Lycéens, apprentis et stagiaires d’Île-de-France en 2014).

À des milliers de kilomètres de l’Europe et de ses morts en mer, un archipel se trouve être depuis plus de vingt ans le théâtre d’un drame comparable passé sous silence : les Comores. Trois de ces quatre îles posées en plein océan Indien ont acquis une forme d’indépendance ; la dernière, Mayotte, reste malgré une vingtaine de résolutions aux Nations Unies sous le giron français. Depuis 1995 et l’introduction du “visa Balladur” interdisant aux habitants des autres îles de rallier librement Mayotte, des embarcations traquées par la police des frontières sombrent dans les lagons turquoises des Comores. Soeuf Elbadawi connaît cette triste réalité puisqu’il est né là-bas et y travaille. Sa performance Obsessions de lune / Idumbio IV, lue avec succès dans le cadre des Nouvelles Zébrures, dans le Limousin, à Paris et au Festival d’Avignon, puis à Genève, parle des morts entre Anjouan et Mayotte et des responsables de cette tragédie.

“J’ai dit que l’on me brûle et que l’on me livre cendre morte à l’ombre du ventre défait/ Comme ces restes d’homme qui par milliers se noient sous le lagon au crépuscule d’un matin sans brumes”.
Une poétique du “land of loose” : images et non-dits d’un peuple défait. Histoire d’un cousin disparu, d’un pays de cadavres- debout, d’un archipel à la dérive. Un récit tout en fragments,
écrit depuis l’entrée nord du Canal de Mozambique, au rythme de l’idumbio – tradition
comorienne de la complainte de deuil – en hommage aux victimes du tristement célèbre Visa
Balladur.



M s a idumbio Soeuf Elbadawi
Accompagnement musical Rija Randrianivosoa
Régie technique Mathieu Bassahon
Durée 1h00
Production O Mcezo* Cie / Washko Ink./ Festival International des Francophonies en
Limousin/ BillKiss*