Événements

Esclavages et musiques afro-descendantes

Français





Nous avons choisi, cette année, pour célébrer la journée commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition, l’organisation d’une conférence sur les danses afrodescendantes qui se tiendra le 27 mai. 



Une date pas anodine puisque le 27 mai 1848, l’abolition de l’esclavage était proclamée sur l’île de la Guadeloupe. Lors de cette journée, nous nous focaliserons sur trois danses : le Bélè (Martinique), le Gwoka (Guadeloupe) et la Capoeira (Brésil). 



Dans quelles circonstances ces danses/musiques ont-elles été inventées ? Ont-elles une parenté avec les danses africaines ? Qu’expriment-elles? Quel est leur impact aujourd’hui? 



Nous tenterons de répondre à ces questions lors de cette conférence qui aura également la particularité d’être une manifestation dansée puisque les intervenants seront accompagnés de leur groupe de danseurs qui nous ferons l’honneur de nous faire des démonstrations. 



Venez donc nous rejoindre le samedi 27 mai de 10h30 à 13h à l’Auditorium de Clignancourt (2 rue Francis Croisset, 75018). 

Une matinée haute en couleur pour un voyage rythmé dans le temps, en souvenir de ce passé qui, de près ou de loin, nous atteigne tous et toutes. 



Intervenant.e.s: 

Marine Anne « Mamou » Orsinet-Florimond (Bèlè) 

Cyrille Daumont et Valérie Pradel (Gwoka) 

Ayann Koudou « Bossa Nova » (capoeira)