Événements

Conférence publique
Conférence publique

Français

Conférence TAGUIA, ENTRE MYTHE(S) ET REALITE(S. Suite au succès de l’exposition « Taguia », le CCFN organise une conférencesur le thème du bonnet traditionnel. Nous essaierons de comprendre d’où vient la taguia (« bonnet » en haoussa) : d’où vient-il, qui l’a inventé, pourquoi a-t-il autant de succès ? Pour décrypter l’histoire et les fonctions sociales et symboliques du bonnet, Bali Boube Saley, enseignant-chercheur au Département littérature, arts et communication de l’Université de Zinder, sera parmi nous. Pour le volet artistique, les deux artistes de l’exposition, le plasticien Alichina Allakaye et la photographe Apsatou Bagaya seront présents pour expliquer leur démarche artistique et leur ressenti face à cet objet du quotidien qui les a inspirés. Enfin, le bonnet est aussi lié au commerce et à la richesse. Il fait vivre des centaines de personnes, tous les artisans qui se surpassent sur certains modèles très travaillés, et reflète également le statut social de ceux qui les portent. Les créateurs du site nigérien de vente en ligne de bonnets, Gidanhula.com, seront également présents pour le volet commercial. Cette rencontre sera suivie d’un dernier verre de bissap au sein de l’exposition, qui sera démontée le lendemain. Une dernière et belle occasion de célébrer cette exposition mêlant tradition et art contemporain.



Conférence le mercredi 8 novembre de 17h30 à 19h,

au Petit Auditorium, suivi d’un verre dans le Hall d’expositionConférence TAGUIA, ENTRE MYTHE(S) ET REALITE(S. Suite au succès de l’exposition « Taguia », le CCFN organise une conférencesur le thème du bonnet traditionnel. Nous essaierons de comprendre d’où vient la taguia (« bonnet » en haoussa) : d’où vient-il, qui l’a inventé, pourquoi a-t-il autant de succès ? Pour décrypter l’histoire et les fonctions sociales et symboliques du bonnet, Bali Boube Saley, enseignant-chercheur au Département littérature, arts et communication de l’Université de Zinder, sera parmi nous. Pour le volet artistique, les deux artistes de l’exposition, le plasticien Alichina Allakaye et la photographe Apsatou Bagaya seront présents pour expliquer leur démarche artistique et leur ressenti face à cet objet du quotidien qui les a inspirés. Enfin, le bonnet est aussi lié au commerce et à la richesse. Il fait vivre des centaines de personnes, tous les artisans qui se surpassent sur certains modèles très travaillés, et reflète également le statut social de ceux qui les portent. Les créateurs du site nigérien de vente en ligne de bonnets, Gidanhula.com, seront également présents pour le volet commercial. Cette rencontre sera suivie d’un dernier verre de bissap au sein de l’exposition, qui sera démontée le lendemain. Une dernière et belle occasion de célébrer cette exposition mêlant tradition et art contemporain.



Conférence le mercredi 8 novembre de 17h30 à 19h,

au Petit Auditorium, suivi d’un verre dans le Hall d’exposition