Événements

Ce que j’appelle oubli

Français


Un jeune homme entre dans un supermarché, prend une canette de bière dans un rayon et la boit. Quatre vigiles l’entourent, l’arrêtent et l’entraînent dans les réserves. Ils le battent à mort. 

C’est tout.



Basé sur un roman du même nom, cette fiction s’inspire d’un fait divers survenu à Lyon, en décembre 2009. 

Avec ce texte coup poing, Laurent Mauvignier donne voix à quelqu’un dont le parcours social lui en prive. Avec un ton mordant, une férocité et une forte ironie, ce récit est une révolte profonde devant l’incompréhension de la mort quand elle est causée par certains hommes qui établissent des hiérarchies sociales et raciales entre les hommes – et qu’il n’y a pas réparation.