Événements

Madame Rosa

Français


Création – étape 1



D’après La vie devant soi d’Émile Ajar (Romain Gary).



C’est l’histoire d’un acteur – Rachid Benbouchta – qui s’invente une enfance.



C’est aussi l’histoire d’un grand amour. 

C’est l’histoire de Madame Rosa, la rescapée d’Auschwitz, ancienne prostituée et gardienne d’enfants. La vieille porte ses kilos et aurait mérité un ascenseur. 

Et c’est l’histoire de Mohammed de Belleville, appelé Momo, l’enfant né de mère inconnue.



C’est pour lui le témoignage d’un acte de résistance et de la puissance de l’engagement.



C’est donc inévitablement l’expérience d’une séparation, d’une impossible séparation entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas : Madame Rosa n’est pas la mère adoptive de Momo, Momo n’est peut-être pas le petit musulman qu’il se croit être et l’acteur qui se tient parmi nous n’a pas l’histoire de Momo, ce n’est pas son histoire.



Seul le récit sensible de l’absence peut faire ressurgir en l’acteur l’enfance qu’il n’a pas eue, pour la faire résonner désormais en lui. 

C’est l’histoire d’une prise de possession.

 



Avec : Rachid Benbouchta I Mise en scène : Jean-François Politzer I Création lumière et vidéo :Sébastien Mercial.



Une coproduction de la compagnie  …e la nave va… asbl et Espace Magh.