Événements

Consciences en convergence
Lecture – Spectacle avec Sarah Oling, journaliste et auteure ; Emmanuel Amado, comédien, et Martine Barbier, troisième voix, dans le cadre du cycle « Perspectives antiracistes & postcoloniales » (3e édition)

Français

« Consciences en convergence » est un acte artistique et citoyen divisé en deux parties : une lecture théâtralisée portée par des comédiens, suivie d’un débat avec le public. Il vise à créer une résonance entre fiction et réalité et révéler une universalité de la mécanique génocidaire. En ce sens , le roman Pour un peuple d’oiseaux est un outil à la fois narratif et historique qui opérera cette convergence de consciences.



Le propos est de mettre en lien les personnages d’un ouvrage littéraire de fiction avec des hommes et femmes de notre temps, chacun dans son environnement référentiel, afin de tisser un regard, un constat et une alerte partagés sur l’état de notre monde contemporain.



Acte 1 : Mise en miroir et en dialogue d’extraits du roman Pour un peuple d’oiseaux, et des citations de philosophes et d’écrivains multiculturels.



Acte 2 : Débat entre les artistes et le public pour ouvrir le champ d’une réflexion commune, en « conscience et en convergence » autour du constat de la récurrence des signes avant-coureurs et de l’universalité des traumatismes des survivants.



SARAH OLING, fille de déporté rescapé de la Shoah, elle a transcendé son expérience personnelle en un engagement indéfectible autour d’une pédagogie active et innovante de la Mémoire (conférences interactives, dialogues libres avec des étudiants, lycéens et collégiens). En 1994, elle devient journaliste et puis rédactrice en chef d’une magazine francophone en Israël, membre de la Fédération francophone des Écrivains Israéliens. En 1999 et 2000, elle est chargée de mission pour le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon. Pour un peuple d’oiseaux (Les éditions Abordables, 2018) est son cinquième ouvrage publié.



EMMANUEL AMADO, chanteur, dialoguiste et écrivain pour le théâtre, il est diplômé de chinois et de l’Institut d’Études Politiques d’Aix–en–Provence. Comme comédien, il est passé par le répertoire classique, le théâtre contemporain, puis le théâtre de rue.



MARTINE BARBIER fit ses premiers pas dans le Théâtre, au Conservatoire d’Art dramatique de Toulon, puis au Cours Raymond Girard à Paris. Docteur en droit, elle fut d’abord avocate et est actuellement consultante/formatrice. Après avoir délaissé ses premières passions, elle revient donc aujourd’hui vers le théâtre, et portera au cours de la lecture les textes en miroir.