Événements

Rencontre d’hommage à Yves Benot à la Bibliothèque nationale de France
Journée de colloque : Yves Benot, historien des luttes anticoloniales

Français

Le 21 octobre 2005 de 9h30 à 17h45 organisée par les Éditions La Découverte, l’APECE & l’ACHAC
La Bibliothèque nationale de France et les Éditions La Découverte, en collaboration avec l’Association pour l’étude de la colonisation européenne (1750-1850) (APECE) et l’Association pour la connaissance de l’histoire de l’Afrique contemporaine (ACHAC), organisent une journée de colloque autour de l’historien et journaliste Yves Benot, le vendredi 21 octobre 2005, site François-Mitterrand.

L’historien Yves Benot, disparu le 3 janvier 2005 à l’âge de 84 ans, a laissé une œuvre considérable, aux multiples facettes, mais marquée par une profonde cohérence et un engagement sans faille aux côtés des peuples victimes de la colonisation, en particulier en Afrique et aux Antilles.
Éminent dix-huitiémiste, il fut aussi et surtout un historien hors normes de la colonisation et de l’esclavage. C’est à son parcours et à son héritage qu’est consacrée cette rencontre d’hommage à sa mémoire, qui permettra notamment d’évoquer son œuvre scientifique et son influence dans le renouveau contemporain des recherches en matière d’histoire coloniale.
Le déroulement de la journée s’organisera en quatre tables rondes thématiques, les trois premières consacrées aux grands axes de l’œuvre d’Yves Benot et la dernière à cet héritage crucial et méconnu (autour de la parution de l’ouvrage La Fracture coloniale, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel et Sandrine Lemaire, publié à La Découverte en septembre 2005). Dans chaque table ronde, d’une durée de 1 h 30, les intervenants apporteront leur témoignage sur Yves Benot, et sur l’actualité aujourd’hui, tant scientifique que culturelle et politique.

Matin

Table ronde 1 : Les Lumières : universalisme et esclavage 9h30 12h45 Animateur : Ann Thomson, professeur à l’université Paris-8 Intervenants : Michel Delon, professeur à l’université Paris-4, président de la Société d’études du XVIIIe siècle, Roland Desné, directeur de la revue Dix-huitième siècle, Gianluigi Goggi, professeur à l’université de Pise, Hedia Khadar, professeur de littérature française à l’université Tunis-1

Table ronde 2 : XIXe siècle : la Révolution, l’abolition de l’esclavage et les luttes anticoloniales Animateur : Marcel Dorigny, historien, université Paris-8, président de l’Association pour l’étude de la colonisation européenne, 1750-1850 Intervenants : Léo Élisabeth, président de la Société d’histoire de la Martinique, Bernard Gainot, historien, université Paris-I, Michel Hector, président de la Société d’histoire et de géographie d’Haïti, Olivier Le Cour-Grandmaison, enseignant de sciences politiques et philosophie politique à l’Université d’Évry-Val-d’Essonne, Jean Metellus, écrivain, Françoise Vergès, professeure au Centre for Cultural Studies du Goldsmiths College, Londres
Après-midi

Table ronde 3 : L’Afrique : décolonisations, indépendances, néocolonialisme 14h30 17h45 Animateur : Catherine Coquery-Vidrovitch, historienne, professeure émérite de l’université de Paris-7 Intervenants : Samir Amin (directeur du Forum du tiers monde, président du Forum mondial des alternatives, Boubacar Barry, historien, université Cheikh Anta Diop, Dakar, Roger Botte, historien, directeur d’études à l’EHESS et CNRS, Claude Wauthier, écrivain et journaliste.

Table ronde 4 : Le legs d’Yves Benot : autour de l’ouvrage collectif La Fracture coloniale Animateur : Nicolas Bancel, historien, professeur à l’Université de Strasbourg.

Intervenants : Olivier Barlet, critique de cinéma et président d’Africultures, Pascal Blanchard, historien, chercheur associé au CNRS, François Gèze, directeur des Éditions La Découverte, Nacira Guénif-Souilamas, sociologue, maître de conférences à l’Université de Paris-13, Sandrine Lemaire, agrégée et docteur en histoire de l’Institut universitaire européen, Christiane Taubira, députée de Guyane