Événements

Quinzaine Internationale Contre la Françafrique
Afin d’attirer l’attention de l’opinion sur les contre-initiatives qui accompagneront le sommet des chefs d’Etat franco-africains de Bamako en décembre 2005, l’association SURVIE a décidé de lancer une Quinzaine Internationale Contre la Françafrique

Français

Afin d’attirer l’attention de l’opinion sur les contre-initiatives qui accompagneront le sommet des chefs d’Etat franco-africains de Bamako en décembre 2005, l’association SURVIE a décidé de lancer une Quinzaine Internationale Contre la Françafrique

Programme pour la région Paris Ile de France :

Jeudi 17 novembre de 20 h 15 à 23h
A propos du livre « Négrophobie » et de l’image de l’Afrique dans les médias Organisé par l’association « Les violons de la baleine blanche » (Avec la participation de SURVIE)
Librairie JONAS : 14 rue de la Maison Blanche – Paris 13ème – Métro Tolbiac Intervenants : Odile TOBNER (co-auteur) et Mehdi BA (Editions Les Arènes) + un hommage à François-Xavier VERSCHAVE (récemment disparu, co-auteur du livre) suivi d’une sangria

Samedi 19 novembre de 14 h 30 à 18 h
« Solidarité en danger » Aide Publique au Développement, Dette, Paradis Fiscaux : Quelles perspectives ? Organisé par SURVIE

Maison des associations de Paris 3ème : 5, rue Perrée – Métro Temple ou République Intervenants : Guillaume FINE (Secrétaire Général de SURVIE) Renaud SAVEAN (CADTM : Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers-Monde) José GAYOSO (spécialiste des Paradis Fiscaux)

Présentée comme une aide généreuse et désintéressée, l’aide publique au développement (APD) brille surtout par son inefficacité. Si 4% de cette aide sert à lutter contre la pauvreté, elle est avant tout une manne pour les entreprises occidentales, un excellent lubrifiant pour le pillage des matières premières, source de corruption pour des dirigeants africains et français, et génératrice de dette. Le remboursement de cette dette implique des transferts massifs de capitaux du Sud vers les créanciers du Nord (quelque 300 milliards de dollars annuels). Remboursée huit fois depuis 1980, la dette a pourtant quadruplé depuis. Une dette illégitime, l’aide n’ayant pas bénéficié aux intéressés. Dans ces mécanismes, nous verrons que les paradis fiscaux jouent un rôle central.

Samedi 19 novembre à partir de 20 h
« CONCERT Hip Hop africain (précédé d’une conférence) » La Razzia (Fr) + Tata Pound (Mali) + Lassy King Massassy (Mali) En collaboration avec l’association SURVIE et le collectif STAYCALM!

Mains d’Œuvres : 1, rue Charles Garnier, 93400 – Saint-Ouen tel. 01 40 11 25 25 Prix : 7 euros L’association Survie milite depuis 1984 contre la corruption qui règne au sein de la Françafrique, système mis en place au lendemain des indépendances pour prolonger la colonisation de l’Afrique. Grâce à ses publications et à sa forte capacité de mobilisation (1500 adhérents et militants), Survie contribue ainsi à faire connaître au grand public les causes politiques du sous développement de l’Afrique. Parmi ces soutiens et sympathisants figurent de nombreux artistes africains et français. L’association a récemment produit une compilation regroupant une quinzaine d’artistes soucieux de la question politique en Afrique, dont l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly ou les français de Kwal, Mei Tei Shô ou Tryo.

– 20h30 : « Rap, Afrique & Politique », conférence animée par l’association SURVIE, illustrée et rythmée par les vidéos de Fangafrika.

– 21h30 : CONCERTS

Dimanche 20 novembre dès 15 h
« CONCERT Hip Hop » La Razzia (Fr) + Tata Pound (Mali) + Lassy King Massassy (Mali) + G-Moni (Les Ullis) + Pascal Macé (percus), projection, stand Organisé par les Ullis en Mouvement, Ullis-Brazzaville et Survie

Le Radazik : Esplanade de la république, Les Ullis (91) RER B en partant de Châtelet-les-halles, direction St Rémy les Chevreuses Station : Bures-sur-Yvette puis bus (5 mn) n° 0604 direction Centre commercial les Ullis 2 : arrêt passerelle Automne Prix : 5 euros

Mardi 22 novembre de 18 h 30 à 22 h 30
« Le Contre-Sommet France Afrique à Bamako » Organisé dans le cadre des mardis de l’Humanité

AGECA : 177, rue de Charonne – Paris 11ème – Métro Charonne

Intervenants : Odile BIYIDI (Présidente de SURVIE) Francis WURTZ (Député PCF au Parlement Européen)

Mercredi 23 novembre de 20 h à 23 h 30
« La politique française à Mayotte ou la désintégration des Comores » Organisé par SURVIE
La Passerelle : 3, rue Saint-Hubert – Paris 11ème- Métro Saint-Maur Intervenants : SOS Démocratie Comores Soeuf ELBADAWI (Auteur des « Dernières nouvelles de la Françafrique »)
Le nouveau ministre de l’outre-mer, François Baroin, a déclaré récemment qu’une remise en cause du droit du sol au profit du droit du sang était nécessaire dans certaines collectivités d’outre-mer. Il évoqua « la possibilité de limiter à un délai d’un an après la naissance de l’enfant la période pendant laquelle un Français peut reconnaître un enfant naturel dont la mère est étrangère »… Dans le cas de Mayotte, le discours du ministre en faveur d’une telle politique de fermeture apparaît d’autant plus inacceptable qu’il occulte une réalité sur laquelle pèse une véritable chape de plomb dans les grands médias français : l’annexion illégale de Mayotte en vertu du droit international.


Vendredi 25 novembre de 20 h à 23h
« FRANÇALGERIE » Projections et Débats – Organisé par SURVIE
LA SIRENE : 20, rue Dareau – Paris 14ème – Métro Saint-Jacques Intervenants : Lounis AGGOUN (co-auteur de « LA FRANÇALGERIE ») (Également pressenti : Nesroulah YOUS (Auteur du livre « QUI A TUE A BEN TALHA ? »)

Mercredi 30 novembre de 20 h à 23 h
« Des coopérants en Guinée-Equatoriale au Juge BORREL Assassinats politiques : la justice entravée » Organisé par SURVIE
FIAP : 30, rue Cabanis– Paris 14ème- Métro Glacière- Salle Berlin Intervenants : Mariama KEÏTA (www.assassinatsdecooperants.info) Elisabeth BORREL (veuve du juge Bernard BORREL) Me Olivier MORICE (avocat de Mme BORREL) Jean-Louis SCHAAL (Président de l’ARDHD) Osange SILOU-KIEFFER (Epouse de Guy-André KIEFFER)(sous réserves)
Au début des années 90, on assiste à une série d’assassinats mystérieux des coopérants français dans les villes de Malabo et Bata en Guinée-Equatoriale. En 1994, après moult péripéties rocambolesques, Mariama KEÏTA parvient à sauver in extremis son père, sa compagne et leurs trois enfants d’une troisième tentative d’empoisonnement. En 1995 c’est un coopérant judiciaire, le juge Borrel qui est retrouvé « suicidé » à Djibouti. Toutes les enquêtes sur ces assassinats de coopérants sont semées d’embûches et débouchent régulièrement sur des ramifications insoupçonnées. Mais que cachent donc tous ces assassinats, orchestrés par les réseaux françafricains ?

Vendredi 2 décembre de 20 h à 23 h
« Résistances médiatiques à la Françafrique » Organisé par SURVIE
Le FIAP : 30, rue Cabanis– Paris 14ème- Métro Glacière- Salle Bruxelles Intervenants : Billets d’Afrique Olivier BLAMANGIN (Libération AFRIQUE) Frédéric SIMEON (AFRIQUE XXI) Mehdi BA (Almanach Critique des Médias)
Face à la désinformation et à la manipulation pratiquées par les médias traditionnels et franco-africains concernant l’Afrique, des médias résistent.
Ces autres médias dénoncent la corruption, mais se font également l’écho des luttes en Afrique pour changer la situation.

Dimanche 4 décembre à 15 h
(+ d’informations prochainement sur www.survie-france.org)
« Manifestation contre la Françafrique » Organisé par SURVIE et AFRIQUE XXI

Dimanche 18 décembre à 17 h
« ELF La Pompe Afrique » Spectacle suivi d’un débat
LA FENETRE : 77, rue de Charonne – Paris 11ème – Métro Charonne Prix = 10 euros (Tarifs solidaires : 5 ou 15€)
A l’occasion de la sortie de l’ouvrage « Elf, la Pompe Afrique », retranscription de la pièce de et avec Nicolas Lambert, un débat sera organisé autour de la Françafrique à l’issue de son spectacle.
« Un imbroglio politico-judiciaire raconté par ses protagonistes. Les vraies paroles d’un procès qui nous regarde. Histoire de comprendre… » Intermèdes musicaux : Hélène BILLARD, violoncelle