Événements

festival Strictly Mundial
Après Saragosse (Espagne) en 2000 et Salvador de Bahia (Brésil) en 2001, le Dock des Suds accueillera la troisième édition du festival.

Français

Strictly Mundial est un festival et un marché des musiques du monde créé par le EFWMF, plus grand réseau européen d’organisateurs de festivals de musique du monde.

Pendant quatre jours tous les professionnels spécialisés dans les musiques du monde (artistes, musiciens, directeurs de festivals, distributeurs, maisons de disques, agents artistiques, managers..) se rencontreront pour échanger des points de vue et des idées et découvrir de nouveaux artistes.

La programmation, tout en restant mondiale, aura comme invité d’honneur la Méditerranée avec un coup de projecteur sur l’Algérie.


Ouverture officielle le mercredi 26 février au soir
A 18h30-19h00 pour les professionnels (Cérémonie et Cocktail)
A partir de 20h45 pour le public (Concert)

Un événement tourné vers les professionnels de la musique…
Le marché est exclusivement réservé aux professionnels de la musique (labels, producteurs, agents artistiques, directeurs de festivals…) qui auront fait une demande d’accréditation ou qui tiennent un stand durant ces 4 jours.
Le marché se trouve derrière le Dock des Suds, sous chapiteau (200 stands pour 3000 m2)

Mais aussi tourné vers le grand public
L’ouverture au public est prévue chaque jour à partir de 20h30 – 20h45 pour les concerts.

Les concerts se déroulent au Dock des Suds et dans les salles partenaires de la ville.
Au Dock des Suds, quatre scènes : le Cabaret Noir, le Cabaret Rouge, le Cabaret Bleu (rue Urbain V) et la salle Fluo.
Dans les salles partenaires au centre ville de Marseille, quatre salles :
Le Balthazar, l’Exodus, L’Intermédiaire, La Cité de la Musique de Marseille (jeudi 27 février, vendredi 28 février et samedi 1er mars).

Marché ouvert tous les jours de 10 h à 19 h
Jeudi 27 et vendredi 28 février et samedi 1er mars

Conférences de 10 h à 13 h
Jeudi 27, vendredi 28 février et samedi 1er mars

Concerts tous les jours
Programmation officielle Strictly 2003
Mercredi 26 février à partir de 20h00
Jeudi 27 février à partir de 17h00
Vendredi 28 février à partir de 17h00
Samedi 1 er mars à partir de 17h00
Scène Provence Alpes Côte d’Azur, programmation proposée Arcade
Jeudi 27, vendredi 28 février et samedi 1er mars, de 15 h 30 à 18 h 30
Tous les concerts sont prévus pour une durée de 45 minutes / 1 heure

Programmation sélection officielle

Amina Alaoui (Maroc, Portugal)
Armenian Navy Band (Arménie)
Auprès de ma blonde (France)
Ba Cissoko (Guinee)
Benat Achiary (Pays Basque)
Big Buddha + dj tibor (France)
Bijan Chemirani (Iran France)
Boban Markovic Orchestar (Serbie)
Brina & String.Si (Slovénie)
Calcutta Chandra (Inde)
Ceux qui marchent debout (France)
Daniele Sepe (Italie)
Danyel Waro (Réunion)
Diego Carrasco (Espagne)
Dj Arlex (France)
Draupner (Suède)
Dupain (France)
Dusminguet (Espagne)
Enzo Avitabile Ed I Bottari (Italie)
Gai Saber (Italie)
Gnaoua Spirit (Maroc)
Gran’sud (France)
Groupe Marzoug (Algérie)
Hart Rouge (Canada)
Hasna el Becharia (Algérie)
Jacky Micaelli (Corse)
Kanjar’oc (France)
Katia Guerriero (Portugal)
Kol Oud Tof Trio (Israël)
Kumpanya Istambul (Turquie)
La Casa de la Trova (Cuba)
Lo Cor de la Plana (France)
Lord Sassafras (Espagne)
Massilia Sound System (France)
Mika (Egypte)
Misere et Cordes (France)
Naab (France)
Orchestra Frizzante (France)
Petrona Martinez (Colombie)
Revista do Samba (Brésil)
Rym (Algérie)
Samir et Wissam Joubran (Palestine)
Savina Yannatou (Grèce)
Senses (Uk, Inde)
Sheva (Israël)
Synthesis (Macédoine)
Tamara Obrovac (Croatie)
Toko Blaze (France)
Viviane N’dour (Senegal)
Watcha Clan (France)
Workshop Hautbois (France)
Yengi yol (France – Ouzbékistan)…

Programmation Local Global
Aksak
Françoise Atlan
Juan Carmona Grupo
Les pêcheurs de perles
Meltem
Miqueu Montanaro
Krachno Horo
M’source
Nataraj-xt
Hamma
Saf Sap

Coup de projecteur sur l’Algérie
invitée d’honneur du Strictly Mundial 2003

Pour cette édition marseillaise 2003 du marché et festival international des Musiques du monde « Strictly Mundial », l’Algérie sera mise à l’honneur à l’occasion de l’Année de l’Algérie en France.
Les groupes algériens qui ont été sélectionnés pour être présents sur cette troisième édition reflètent la nouvelle mouvance musicale algérienne, artistes reconnus dans leur pays et présentés aujourd’hui aux professionnels internationaux des musiques du monde.


Jeudi 27 février au Dock des Suds
Cheb Adel (Algérie) (Concert réservé aux professionnels)
Cabaret Rouge
Inspiré par Oum Keltoum ou George Wassouf durant sa jeunesse, Cheb Adel a passé du temps à donner de la voix dans les mariages profitant de ces fêtes pour travailler un style personnel et déployer son charisme naturel et ses mélodies orientales. Aujourd’hui, par sa voix douce et son registre sentimental, Cheb Adel représente la nouvelle génération des chanteurs oranais.

Rym (Algérie)
Cabaret Noir
Star de la jeunesse algérienne, Rym Hakiki est une artiste de caractère qui a su allier l’héritage traditionnel de « Nassim El Andalouss » aux sonorités flamenco ou aux envolées pop. Surnommée la nouvelle merveille de la chanson andalouse, cette jeune femme au parcours atypique (elle était sportive de haut niveau !) a tout quitté pour se consacrer à la musique et gagner les coeurs algériens par son charisme et ses talents de vocaliste.

Hasna El Becharia (Algérie)
Cabaret Noir
Blues du désert, transe et gnawa… Venue du Sahara, la musique d’Hasna El Becharia soulève un mélange furieux de vent de sable, de karkabous, de traditions séculaires, de guitares électriques et de thé à la menthe. Un univers où le sacré et le profane se croisent sans cesse et où cette artiste du Sud-Ouest algérien excelle. Femme libre et sans concession, Hasna El Becharia exploite toute la richesse instrumentale et vocale du Sud Sahara pour retrouver la musique des anciens et des répertoires populaires algériens.

Marzoug (Algérie)
Cabaret Bleu
Fanfare typique de la ville de Biskra, la troupe Marzoug tient ses origines du désert, aux portes de la chaîne de montagnes des Aures, au Nord-Est de l’Algérie. Organisé autour de Jellal Soudani, virtuose de la chekwa (cornemuse), l’ensemble est formé de tablas (tambours à baguette) de qarqabous (crotales métalliques) et d’un chanteur qui se produisent traditionnellement lors des mariages, des fêtes et de certaines manifestations religieuses. Un souffle festif comme un appel du désert…
En collaboration avec le C.C.F. de Annaba

Du mercredi 26 février au samedi 1er mars
Deux expositions d’Arts Visuels
« La jeune création algérienne »

Manifestation organisée avec le soutien de « Djazaïr, une année de l’Algérie en France »

ART CONTEMPORAIN
En collaboration avec la Galerie Anissa, associée au Dock des Suds depuis 10 ans

Fathy Bourayou, plasticien-caricaturiste, présente « Les cinq portes d’Alger », projet-mémoire qui restitue le passé mouvementé de l’une des plus importantes capitales méditerranéennes :El-Djazaïr (Alger).

Quatre autres artistes sont présentés par la galerie d’Art Anissa :

Nacib Rachid (peinture/ Allée Centrale/ Dock des Suds),
Kamel Yahiaoui (Peinture- installation/ Allée Bleue/ Dock des Suds),
Tarik Mesli (peinture/ Entrée Cabaret Noir/ Dock des suds),


Kamel Yahiaoui est né à Alger et travaille à Paris depuis 1989. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts d’Alger puis de celle de Nantes, il a réalisé de nombreuses expositions individuelles et collectives mais aussi des publications d’ouvrages et de recueils dans lesquels il présente ses oeuvres aux côtés d’amis poètes.
Entre peinture sur bois, papier et matières, mêlant les techniques et les supports, Kamel Yahiaoui revisite les objets de notre vie quotidienne pour en faire une véritable poésie contemporaine chargée de la mémoire encore vivante de l’art et des rituels populaires de sa terre d’origine. Il nous fait découvrir ici ses oeuvres sur tissu le long de l’Allée Bleue.

En collaboration avec le Dock de Suds

Abdelkader Belkhorissat est en 1963 à Sidi Bel Abbès. Diplômé de l’école Supérieure des Beaux Arts d’Alger, il est actuellement enseignant à l’Ecole Nationale des Beaux Arts d’Oran.
« Peintre de l’espace », il utilise divers matériaux de récupération pour donner à son art une signification mythique, véritable expression artistique écrite au pinceau, offerte dans toute sa crudité et toute son âme. Belkhorissat réalisera une fresque sur la façade du Dock des Suds et nous fera part de sa « révolte picturale ».



PHOTOGRAPHIE

Les Noces du loup
une exposition photographique produite par Sémaphore
(Galerie du Dock des Suds)

« Quand un rayon de soleil perce la pluie d’orage, les Algériens disent que l’on fête les noces du loup. »


Cinq photographes originaires d’Algérie, Louisa Ammi et Ammar Bouras, vivant en Algérie, Anne-Marie Camps, Joss Dray et Kamar Idir, vivant en France, témoignent de ces éclats de lumière qui traversent la réalité sombre de l’Algérie d’aujourd’hui.

D’Alger à Sidi Bel Abbès et Bejaïa, deStaoueli et Timerzouga, un village
berbère, à une Zaouia du Sud, cette exposition de cent photographies noir et blanc présente cinq histoires en traquant la vie plutôt que la mort.


Luisa Ammi, photographe au journal Liberté, a travaillé sur les zaouias de l’ouest algérien à Ain Temouchent (photos de 1997) et celles de grande Kabylie en janvier 2003.
Ammar Bouras, photographe plasticien, professeur à l’école des Beaux Arts d’Alger, présente un travail où il superpose à des images de couples et de corps des articles de journaux qui relatent la « chasse au couples » qui a eu lieu à Staouéli en 2001.
Anne-Marie Camps, photographe à Simiane, présente Karima, Redouane, Khalida, Nazim, Zinou…algériens et algériennes rencontrés à Alger, Bejaia, Staouéli ou Sidi bel Abbès.
Joss Dray, photographe à Paris adresse un portrait de Sidi bel Abbès à son ami Mounir.
Kamar Idir, photographe installé à Marseille depuis 1994, a mis en image son parcours personnel entre son village natal de Timerzouga en Kabylie et Alger où il a fait ses études aux Beaux Arts.