Événements

« Métissages chanteurs kabyles »
La Cité de la musique met la Kabylie à l’honneur avec un cycle de concerts dont : Avec Akli D., Takfarinas, Iness Mezel, Idir

Français

La Kabylie, située au nord-est de l’ Algérie, est une région montagneuse farouchement attachée à son identité amazigh (berbère) – ce qui ne l’empêche pas d’avoir le taux le plus élevé d’émigration maghrébine vers la France.
C’est dans cet entre-deux qu’est née, dans les années soixante, une forme originale de chanson qui, mariant le pentatonisme berbère et les harmonies occidentales, a imprégné en profondeur ce qu’on appelle, à tort ou à raison, la « chanson française ».

Vendredi 7 avril, 20h
Takfarinas
Takfarinas est arrivé comme un météore dans la sphère musicale algérienne des années quatre-vingt. Cet enfant musicien qui a commencé à s’exprimer en fabriquant une guitare avec un bidon d’huile de voiture et des câbles de vélo dans la banlieue d’Alger, est maintenant devenu une star.

Samedi 8 avril, 20h
Première partie : Massi
Massi incarne le nouvel espoir de la chanson kabyle moderne. Il défend une musique festive qui sait s’emparer de textes intelligents et engagés.

Deuxième partie : Iness Mezel
Le groupe Iness Mezel, mené par sa chanteuse Fatiha Messaoudi, incarne une tendance musicale tournée vers le jazz et la world music.

Troisième partie : Akli D.
Avec son look afro-rasta-kabyle et sa présence scénique incomparable, Akli
D. qui a commencé comme musicien ambulant entre Ménilmontant et la Porte de
Bagnolet avant de se produire dans les bars branchés de Paris, a enregistré
un premier album, Anef-as Trankil.

Dimanche 9 avril, 16h30
Idir
Dans son dernier album, Identités (double disque d’or), Idir trouve une nouvelle actualité à sa devise : « garder ses racines pour explorer le monde.
« .
Renseignements – Réservations : 01 44 84 44 84