Événements

FIFF – Festival International du film francophone de Namur 2006
21ème édition – le Festival posera son regard sur l’Algérie. En collaboration avec le CGRI, le FIFF présentera des documentaires, courts et longs métrages algériens, et accueillera des professionnels du cinéma algérien au sein de ses différents jurys.

Français

1. La Programmation
Ainsi, lors de cette prochaine édition, le Festival de Namur posera son regard sur l’Algérie. En collaboration avec le CGRI, le FIFF présentera des documentaires, courts et longs métrages algériens, et accueillera des professionnels du cinéma algérien au sein de ses différents jurys.
Le cinéma belge occupera toujours une place essentielle au sein de la programmation du festival, avec des avant-premières mais également un panorama des dernières productions de l’année écoulée. Quant aux professionnels belges, ils seront, une fois encore, au centre de rencontres professionnelles.
Mise en place l’an dernier, la section Adaptation Littéraire sera valorisée cette année par la présentation de films adaptés d’œuvres littéraires mais également de bandes dessinées.
L’année Senghor sera au rendez-vous de cette 21ème édition avec, entre autres, la présentation du film sénégalais « Moolaadé » de Ousmane Sembène et diverses approches pédagogiques. Le volet éducatif du festival sera d’ailleurs particulièrement amplifié avec un développement des séances pédagogiques accompagnées d’ateliers et de nouveaux axes de formation vers les « jeunes professionnels ».

Le Festival de Namur a toujours accordé une large place au documentaire, en organisant notamment une compétition spécifique pour laquelle un Jury Officiel décerne un Bayard d’Or. Cette année, le documentaire sera mis en exergue dans le cadre d’une rencontre thématique en présence de spécialistes du genre.
Soucieux d’établir un vrai réseau au travers du monde francophone, le FIFF a décidé d’élargir son Comité de Sélection des films -jusqu’à ce jour exclusivement belge – à des relais internationaux : Armand Lafond (Québec), Alain Bottarelli (Suisse), Tahar Chikaoui (Tunisie), Jean Rabinovicci (France).

2. Les invités
Un festival ne serait rien sans ses invités. Ils sont nombreux chaque année à arpenter les rues de la cité wallonne, participant à cette célèbre convivialité qui fait la force du festival. Après des invités tels que Jean Rochefort, Philippe Noiret, Jean-Claude Brialy ou Sandrine Bonnaire, le Festival portera à nouveau un Coup de Cœur à une personnalité phare du cinéma français.
Par ailleurs, s’il reste particulièrement attentif à l’évolution et la promotion de la francophonie, le Festival de Namur s’ouvre à tous les pays non-francophones qui se sentent proches de cette culture. C’est pourquoi, le Festival souhaite accueillir cette année une grande personnalité non-francophone mais attirée par les valeurs et la culture de la francophonie. Cette personnalité sera invitée à présenter quelques films francophones qui ont influencé ou marqué sa carrière.

3. Rencontres professionnelles
Au fil des années, le Festival de Namur est devenu une plaque tournante en matière de rencontres professionnelles, participant ainsi activement à la signature de collaborations entre diverses productions et à de nombreux fructueux échanges. Suite au succès remporté les années précédentes, un 3ème Forum Francophone de la Production sera organisé, en collaboration avec le Bureau de Liaison du Cinéma de l’Espace Francophone. Suite à un appel à candidatures, 10 projets de films seront sélectionnés afin de participer à ce forum et ainsi bénéficier d’une expertise en matière de production et de marketing.
En collaboration avec la SACD Belgique/France, la SODEC et Focal, le Festival prépare un projet d’atelier « Scénaristes / réalisateurs / producteurs ». En partenariat avec la DGCD, la 3ème formation professionnelle « De l’écrit à l’écran » s’adressera à de jeunes professionnels du Sud. Toujours très attentif au développement des nouvelles technologies, le festival leur dédiera toute une journée.
L’an dernier, à l’issue du colloque « La diversité culturelle et l’avenir de la création » organisé par le FIFF et la Coalition belge francophone pour la diversité culturelle, « La Déclaration de Namur » a été signée par plus de 500 professionnels du cinéma. Le 20 octobre 2005, lors de la Conférence générale de l’UNESCO, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a été adoptée. En janvier 2006, le Comité des Coalitions européennes a adopté La Déclaration Finale. En relation étroite avec les différentes coalitions francophones et faisant suite à sa lutte active pour le respect des identités de chacun, le Festival proposera un nouveau point de rencontre pour la diversité culturelle.

4. Rendez-vous à Lyon
Le 13 mars prochain, la Ville de Lyon organisera différentes manifestations pour redécouvrir la langue française comme un patrimoine partagé. Intitulée « Mon voisin est francophone », cette fête sera placée sous les couleurs du Québec, de la Tunisie et de la Ville de Namur ! Parmi les nombreuses manifestations pluridisciplinaires mises en place, le Festival de Namur présentera le film franco-belge « Quand la mer monte » de Yolande Moreau et Gilles Porte, qui avait remporté les Bayards d’Or de la meilleure comédienne et du meilleur comédien en 2004.

5. Souvenirs de 2005
Avant de goûter à sa cuvée 2006, le Festival de Namur vous invite à découvrir le clip vidéo reprenant quelques-uns des grands moments de ses 20 ans, en suivant le lien : http://www.fiff.be/servlet/Repository/?IDR=2025. Le succès du festival s’est prolongé au-delà des espérances puisque 8 films de la programmation sont déjà achetés par des distributeurs belges et internationaux et 11 sont en cours de négociation ! Vous trouverez en annexe la liste de ces films.
Ces dernières années ont confirmé l’importance économique et culturelle du Festival de Namur. Tant sur la scène belge qu’internationale, le FIFF sera plus que jamais un rendez-vous cinématographique incontournable en 2006 et pour les années à venir.