Événements

Atelier de réflexion et de pratique de la mise en scène à Cotonou
Appel à candidature pour des metteurs en scène stagiaires. Inscription avant le 30 septembre 2002

Français

Patrick Le Mauff, directeur du Festival international des théâtres
francophones en Limousin, propose la deuxième édition d’un atelier de
réflexion et de pratique de la mise en scène. Cet atelier se déroulera à
Cotonou (Bénin) du lundi 3 décembre au samedi 7 décembre 2002 et sera
dirigé par Georges Banu (professeur d’Université à l’institut des études
théâtrales – Université de Paris III – auteur, essayiste). Il sera
accompagné de Patrick Le Mauff, metteur en scène, comédien et de Erhardt
Stieffel, grand maître de masques issus de différentes cultures théâtrales

Cet atelier s’adresse à des jeunes metteurs en scènes ayant déjà eu des
expériences de mise en scène et des spectacles présentés dans des
conditions professionnelles.

1 Déroulement de l’atelier :

20 metteurs en scène stagiaires travailleront avec les trois intervenants
(Georges Banu, Patrick Le Mauff et Erhardt Stieffel). La session se
déroulera sur huit jours entre l’atelier nomade d’Alougbine Dine et sa
nouvelle école de formation située à la sortie de Cotonou. Le thème du
stage est  » L’espace théâtral  » qui sera abordé sous son aspect théorique
et pratique par les trois intervenants. Le texte support du stage sera :
Celui qui dit oui, celui qui dit non de Bertolt Brecht.

1 Prise en charge

Ce stage n’ouvre pas droit à une bourse, mais les prises en charge
ci-dessous sont effectuées par les différentes structures organisatrices :
– logement et repas sur la durée du stage
– coûts pédagogiques de formation

1 Date limite du dépôt des dossiers : 30 septembre 2002

Pour faire acte de candidature, les metteurs en scène doivent adresser au
bureau du Festival un dossier constitué de :
_ le dossier de candidature rempli (voir ci-joint)
_ un curriculum vitae accompagné d’une photo

Les candidatures seront examinées par le Festival et le  » maître de stage « 
qui retiendront 20 stagiaires metteurs en scène. Les candidats seront
informés du résultat de cette sélection mi-octobre 2002.

Texte de Georges Banu au sujet du 2eme stage de réflexion et de pratique de
la mise en scène, décembre 2002.


Bertolt Brecht, outre ses pièces maîtresses, a écrit aussi ce que l’on
désigne comme étant des  » pièces didactiques « . Ceci, en raison de la
volonté du grand dramaturge de convier des amateurs pour apprendre en
travaillant sur le texte en dehors de toute perspective de représentation
publique. Il s’agit là du projet brechtien le plus radical, projet qui a
séduit bon nombre de personnalités théâtrales tout au long du siècle.

Parmi ces textes  » didactiques  » une place particulière l’occupe le
diptyque Celui qui dit oui/Celui qui dit non, diptyque où Brecht traite du
rapport entre l’engagement personnel et la responsabilité collective d’une
mission humanitaire. S’exercer sur ce texte c’est s’interroger sur les
exigences auxquelles tout être peut être confronté, exigences qui, en même
temps, réclament de sa part la force de les repenser selon les différents
contextes. Le jeune homme part à la montagne pour accompagner une
expédition des paysans qui cherchent des remèdes ailleurs afin de sauver
leur village menacé par la maladie. Une fois il admet de se sacrifier pour
que les autres puissent continuer, une autre fois il réclame que l’on
modifie les données du contrat initial et que l’on retourne pour qu’il soit
sauvé, lui. S’agit-il d’une leçon de relativisme ou, au contraire, d’une
invitation à analyser les changements intervenus d’une situation à l’autre
? Brecht pratique ici plus qu’ailleurs les vertus d’une pédagogie en acte.

Le stage se propose de partir de ce matériau afin de l’exploiter dans les
contextes les plus divers, contextes surtout non théâtraux et ceci afin de
dégager l’impact des différents lieux sur les options de travail théâtral.
Il s’agit de réfléchir, en jouant, sur l’incidence de l’espace au niveau de
la pratique théâtrale. Non pas un cours sur l’espace, mais une
expérimentation concrète accomplie dans des contextes et des situations
diverses. Ce projet s’adresse à un nombre limité de participants, désireux
de se confronter aux problèmes du jeu et de l’espace aussi bien sur le plan
pratique que théorique.

Patrick Le Mauff qui a une expérience théâtrale complexe qui va de la mise
en scène de textes atypiques jusqu’au travail sur le théâtre ambulant et
Georges Banu qui a consacré un important nombre d’études à l’espace
théâtral dans le spectacle contemporain vont assurer principalement
l’animation de ce stage.`

La pièce de Brecht s’inspire d’une pièce de théâtre japonais, le fameux
théâtre nô, théâtre masqué. C’est pourquoi un des plus réputés créateurs de
masques, collaborateur d’Ariane Mnouchkine, Erhardt Stieffel, se joindra au
stage. Ainsi l’expérience sur le jeu à partir d’une  » pièce diadactique « 
dans des lieux non théâtraux s’enrichira également d’un travail sur le
masque et ses retombées théâtrales.

—————-

Festival International des théâtres francophones en Limousin

11 avenue du général de Gaulle – 87000 Limoges – France

Téléphone : 33 (0) 5 55 10 90 10 – Télécopie : 33 (0) 5 55 77 04 72

Courriel : [email protected] – Site internet : www.fest-theatres-franco.com


DOSSIER DE CANDIDATURE

Atelier de pratique et de réflexions de la Mise en scène


NOM (en capitales d’imprimerie):

Prénom usuel

Pseudonyme

Adresse:


Téléphone et mél. :

Activité(s) professionnelle(s):


Nationalité

Date et lieu de naissance

Situation de famille

Diplôme(s) (dates et lieux)








Motivations pour ce stage :











Mises en scène effectuées (titre, date, lieu)










Expériences eventuelles de comédien (titre, date, lieu, metteur en scène, rôle)










Je soussigné(e) certifie sur l’honneur que les renseignements ci-dessus
sont exacts et complets et m’engage à fournir les justificatifs qui me
seront demandés.

Fait à le

Signature du déclarant :








Dossier à envoyer avant le 30 septembre 2002.

Joindre également une photo, s’il vous plait.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications