Événements

Le Printemps Congolais
40 films congolais qui nous montreront la vie comme elle est au Congo et l’énorme dynamisme des cinéastes congolais.

Français

« Le printemps congolais » a comme objectif de présenter le travail des cinéastes congolais au grand public. Durant les mois de mars et d’avril, des films congolais seront donc programmés, en Wallonie, mais également en Flandre et à Bruxelles.
Ces films nous montreront la vie comme elle est au Congo et l’énorme dynamisme des cinéastes congolais. Des films congolais seront présentés à l’ULB, l’Horloge du Sud – Bruxelles, l’Université de Liège, Gembloux et Charleroi. Egalement en Flandre, à Anvers, à l’Afrika Filmfestival de Leuven, Diest, Halle, Rotselaar et Tienen. « Le printemps congolais » connaîtra son point fort au cours de la rencontre du mercredi 19 avril à Bruxelles (secrétariat ACP) en partenariat avec Africalia. Il traitera du cinéma en RDCongo. Ainsi qu’au cours de la journée de projections de cinéma congolais le 22 avril à l’Afrika Filmfestival à Louvain.
Grâce au film zaïrois « La vie est belle » (1986) de Mweze Ngangura et Benoit Lamy, qui a connu un succès international, le cinéma congolais a pu être mis sur la carte du monde. Paradoxalement, ce cinéma est né de la diaspora congolaise. Au Zaïre, il n’y avait pas de place pour une production propre sous la dictature de Mobutu et sous le chaos économique de la fin des années quatre-vingt. Les salles de cinéma et les maisons de distribution, jadis si nombreuses, avaient disparu également. Les jeunes réalisateurs quittaient le pays et n’y retournaient que rarement après leurs études. Ils produisaient donc à l’étranger. Des cinéastes comme Mweze Ngangura, Monique Phoba Mbeka, Joseph Kumbela, Balufu Bakupa-Kanyinda, Jean-Michel Kibushi, Zeka Laplaine, Djo Munga sont à la base de ce qu’on appelle aujourd’hui la production du film congolais.
Au début des années nonante, les médias congolais furent libéralisés par Mobutu sous la pression de l’opposition. Des dizaines de chaînes privées de télévision ont ainsi vu le jour. Un bon nombre d’entre-elles programmaient/produisaient des émissions à tendance religieuse. Mais la plupart préféraient diffuser des programmes piratés, des soaps opera nigérians, du théâtre populaire filmé, des clips musicaux, de la publicité. Des maisons de production locales furent fondées.
Une décennie plus tard, un nouveau phénomène fit son apparition. Le manque de contrôle de l’Etat, l’apparition des caméras numériques et du montage par ordinateur ont permis aux ONG’s, aux centres culturels et aux centres audiovisuels (CEPV à Goma, 3Tamis à Bukavu et à Kalemie, La Colombe à Lumumbashi, Malemba Ma à Tshumbe, etc…) de produire des oeuvres audiovisuelles: des reportages, des programmes de sensibilisation et des films éducatifs. Un grand nombre de ces centres a été plus loin, en devenant actifs dans les médias d’éducation. Certains organiseront même des festivals de films au Kasaï, au nord et au sud Kivu, etc. Quelques centres culturels étrangers, comme ceux de France et de « Wallonie Bruxelles » (Kinshasa), ont joué un rôle non négligeable dans ce développement.
Il est important de remarquer que la jeune génération congolaise essaye de se rallier à l’expérience que les cinéastes de la diaspora ont acquise depuis une décennie.
« Le printemps congolais » a pour objectif de soutenir cette évolution en diffusant les nouvelles productions congolaises.


Bruxelles – ULB, Campus du Solbosch
50, rue Franklin Roosevelt, 1050 Bruxelles

mardi 18 avril, Salle Delvaux de 14h00 à 18h00

14h00
Au nom de mon père, de Mweze Ngangura
Sorciere la Vie, de Monique Phoba

16h30
Mayasi, taximan à Kinshasa, de Guy Bomanyama-Zandu
No Comment, d’Adamo Kiangebeni
Mad-Ia, de Petna Ndaliko
Goma, capitale du cinéma ?, de Petna Ndaliko
HA!, de Petna Ndaliko

mardi 18 avril, Locale AZ 101 à 20h00
Auguy, deDjo Munga
La mémoire du congo en péril, de Guy Bomanyama-Zandu
Congo, quel cinéma?, de Guy Bomanyama-Zandu
Prinse Loseno, de Jean-Michel Kibushi
Clips Videos, de Petna Ndaliko

Commentaires et débats suivront les projections en présence de Djo Munga, Guy Bomanyama-Zandu, Mweze Ngangura, Jean-Michel Kibushi (sous réserve) et Guido Convents du AFF et auteur d’un nouveau livre sur l’histoire du cinéma du Congo.

A 22h30, un verre d’amitié sera offert par l’ULB.
Organisation du Cercle Des Etudiants Congolais (CECK – ULB) et le AFF


Bruxelles, Horloge du Sud
141, rue de Trône, 1050 Bruxelles (metro Trône)

mercredi 8 mars à 20h00
No Comment, de Adamo Kiangebeni
La danse de jupiter, de Florent de La Tullaye

mercredi 29 mars à 20h00
The importance of being Elegant, de Georges Amponsah

mercredi 5 avril à 20h00
Un amour pendant la guerre, d’Oswalde Lewat-Hallade
plus d’info: www.horlogedusud.be


Bruxelles – Timecity
29, rue Rogier, 1030 Brussel (tram 90)

mardi 9 mai à 20h00
Keba; de Kinch
Un amour pendant la guerre, de Oswalde Lewat-Hallade

mardi 16 mai à 20h00
Graines de Pissenlit, d’Aya Tanaka

mardi 23 mai à 20h00
No Comment, d’Adamo Kiangebeni
La danse de jupiter, de Florent de La Tullaye

mardi 30 mai à 20h00
Soirée sireas, trois films sur le sida



Bruxelles – Théâtre Molière – Afrique Taille Xl
5, Square du Bastion (Porte de Namur), 1050 Bruxelles
(voir également par ailleurs dans cet agenda)

Mercredi 19 avril

18h00
Kinsahsa, Ville De Mon Enfance, d’Adamo Kiangebeni
Mayasi, taximan à Kinshasa, de Guy Bomanyama
Matonge, de Djo Munga

20h30
Africains Poids Moyens, de Daniel Cattier
Les habits neufs du gouverneur, de Mweze Ngangura

plus d’info: www.afriquetaillexl.com


Liège, Nickelodeon (Ciné-club de l’Ulg)
Université de Liège – Place du XX août 9, 4000 Liège

mercredi 22 mars à 19h30
La mémoire du Congo en péril, de Guy Bomanyama-Zandu
Congo, quel cinéma?, de Guy Bomanyama-Zandu
Mayasi, taximan à Kinshasa, de Guy Bomanyama-Zandu
La Vertu, de Guy Bomanyama-Zandu
Bukavu – Injuste Faim, de Djo Munga
Survie : les enfants dans les rues de Lubumbashi, de Patrick Kambala, Josue Mwamabha

jeudi 23 mars à 19h30
Pieces d’identites Mweze Ngangura

vendredi 24 mars à 19h30
Les Palabres de Mboloko, Pater Van Den Heuvel, Roger Jamar
Le crapaud chez ses beaux-parents, Jean-Michel Kibushi
Le crapaud chez ses, beaux-parents, l’orange blanche, de Jean-Michel Kibushi
Mwana Mboka, de Jean-Michel Kibushi
Prince Loseno, Jean-Michel Kibushi
plus d’info: 04 366 32 73

Gembloux – Centre Culturel
CC local de Gembloux – Rue du Moulin 55 bis, 5030 Gembloux

vendredi 10 mars à 13h00
Kinshasa, ville de mon enfance, d’Adamo Kiangebeni

mardi 14 mars à 20h00
Congo, quel cinéma ?, de Guy Bomanyama-Zandu
Congo River, de Thierry Michel
En présence de Guy Bomanyama-Zandu et de Michel Techy (cameraman de’Congo River’)

jeudi 23 mars à 19h30
Mayasi, taximan à Kinshasa, de Guy Bomanyama-Zandu
Initiative du Centre culturel local de Gembloux et du Afrika Filmfestival


Charleroi – CACEAC
CACEAC – Rue Léon Bernus 7, 6000 Charleroi

samedi 29 avril à 20h00
Mayasi, taximan à Kinshasa, de Guy Bomanyama-Zandu
Goma, capitale du cinéma? de Petna Ndaliko
Twaomba Amani, de Petna Ndaliko
En présence de Guy Bomanyama-Zandu et Petna Ndaliko.

Initiative du Centre d’Assistance Culturelle aux Etudiants Africains (CACEAC) et le AFF.
Plus d’info: 071 31 31 86


Antwerpen, Zuiderpershuis
Waalse Kaai 14, 2000 Antwerpen

mardi 14 mars à 20h00
Kinshasa, ville de mon enfance, d’Adamo Kiangebeni
Sorcière la Vie, de Monique Phoba
plus d’info: www.zuiderpershuis.be


Leuven – Workshop Internationale Rdcongo
ACW – Bondgenotenlaan 131, 3000 Leuven

samedi 22 avril

9h00
Horizon en transition, de Djo Munga
S.O.S les moustiques attaquent, d’Alex Mulongo
Bukavu, Injuste Faim, de Djo Munga
A Shadow of Hope, de Pululu Luyeye Makela
Uguranza, de Douglas Nt

14h00
Presentation du livre:
‘Les congolais face au cinéma et à l’audiovisuel’de Guido Convents
Interview par Guy Poppe (VRT-radio)

15h00
No Comment, d’Adamo Kiangebeni
Goma, Capitale du Cinéma, de Petna Ndaliko
Threatened Fate, de Petna Ndaliko
Twaomba Amani, de Petna Ndaliko
Mad-Ia Petna Ndaliko
Ha! Petna Ndaliko
La Danse de Jupiter, de Florent de La Tullaye


Leuven, African Reality
ACW – Bondgenotenlaan 131, 3000 Leuven

mercredi 26 avril à 20h00
The importance of being elegant, de George Amponsah

mardi 2 mai à 20h00
Un amour pendant la guerre, d’Oswalde Lewat-Hallade

mercredi 3 mai à 20h00
White King, Red Rubber, Black Death, de Peter Bate


Leuven – Kinepolis
Bondgenotenlaan 145-149, 3000 Leuven

jeudi 4 mai à 20h00
Congo River de Thierry Michel, En présence de Thierry Michel


Diest, Cultureel Centrum Begijnhof
CC Begijnhof – Infirmeriestraat z/n, 3290 Diest

jeudi 30 mars à 20h00
Mijn Congo, d’Ann Mulders
Présentation CDI-Bwamanda


Rotselaar – Ontmoetingscentrum Eenheid
Aarschotsesteenweg 318-383, 3111 Wezemaal-Rotselaar

mardi 18 avril à 20h00
Mijn Congo Ann Mulders
Présentation CDI-Bwamanda


Halle – Stadhuis Van Halle
Oudstrijdersplein 18, 1500 Halle

mercredi 3 mai à 20h30
Pièces d’identités Mweze Ngangura


Tienen – Cultureel Centrum De Kruisboog
CC De Kruisboog – Minderbroederstraat 15, 3300 Tienen

jeudi 13 avril 2006 à 20h00
Mayasi, taximan à Kinshasa, de Guy Bomanyama-Zandu