Événements

Croisières en Francosphère
Mai çà la Guinguette Pirate avec Gérald Toto, Faya Dub, Queen Etémé, Reisha, Mike Ibrahim, Udu

Français

Le capitaine Swan et le nouvel équipage de la Guinguette Pirate vous invitent à découvrir leurs croisières imaginaires. Swan se repère à l’oreille et met le cap sur les accents : la musique est son fil conducteur et la diversité son moteur.
Marquée par l’Infamie, la route Afrique / Antilles est aussi l’axe majeur des musiques actuelles (jazz, blues, rock, rythmes afros..). Parce que ces déplacements de population étaient brutaux, ils ont donné naissance à des juxtapositions culturelles tant en Afrique qu’au delà de l’Océan. Pour ces 2ème « Croisières en Francosphère », nous souhaiterions rendre hommage à l’instinct de survie, à la dignité de ces êtres à qui on niait toute humanité et qui pourtant ont su transmettre le souffle de leurs ancêtres.
La cale de notre bateau est pleine de musique. Notre voyage symbolique partira d’Afrique – inauguré par une femme- avant de s’élancer vers la Jamaïque, faire escale aux Antilles pour repartir vers les côtes africaines en finissant sa course dans la chaleur d’une voix féminine.



Vendredi 5 mai : voix de l’Afrique
Queen Etémé (Cameroun) : la Diva du Cameroun ouvre le moi de mai, de sa voix puissante et majestueuse. Choriste pour Salif Keita, Cheb Mami. Queen Etémé fait partie de ces musiciens dont le talent vient servir de nombreuses productions, quelque soit le style. Sa stature, sa tessiture, sa présence sur scène en font une des « incontournables » de la scène world internationale.
Concert à 21h , fermeture à l’aube
entrée (donne droit à une consommation) : 10 euros / tarif réduit : 8 euros


Samedi 6 mai : reggae intergalactique
Faya Dub
Attention ces gars là sont de grosses pointures ! Formation à géométrie variable (entre 7 et 20 artistes sur scène), Faya Dub est constitué d’excellents musiciens venus d’horizons divers, et aux parcours sans faute. Ils ont joué avec les plus grands (Youssou N’ Dour, Tonton David, Salif Keita, Natural roots, Human Spirit, Tony Allen..). Leur prochain album va sortir sur No Format, le label qui a le vent en poupe .Positive vibes !!
Concert à 21h , fermeture à l’aube
entrée (donne droit à une consommation) : 10 euros / tarif réduit : 8 euros


Jeudi 18 mai : groove des îles
quartet Udu (Martinique, Chili)
Udu, c’est le nom d’un instrument africain en terre. La terre, les lointaines racines africaines et la musique : sur ces bases humanistes, le percussionniste Oliver Jolet et la chanteuse chilienne Nona créent un univers où se mêlent Antilles, Amérique latine et Cap vert.
Mike Ibrahim : (Antilles, Madagascar, Comores) Entre Quincy Jones et un Rn’B créole au groove délicat. Une voix suave dont la douceur contraste avec la profondeur des textes, sur fond de mélodies imparables.
De ses origines métissées (un grand-père Gi noir, une grand-mère bretonne , un grand-père comorien musulman, une grand mère indo malgache) Mike Ibrahim a fait un univers musical personnel qui s’ancre dans sa terre d’adoption, les Antilles. il vient de faire une tournée en première partie d’Angélique Kidjo et de Tiken Jah Fakoly.
Concert à 21h , fermeture à l’aube
entrée (donne droit à une consommation) : 10 euros / tarif réduit : 8 euros


Vendredi 19 Mai Festival K Soul (chanson Sol créole)
Gérald Toto: longtemps aux cotés de Faudel (il a composé « Tellement je t’aime » et fut son directeur artistique durant de longues années), ami de Mathieu Chédid et comparse de Smadj. « Toto Bona Lokua » (trio brillant formé de Gérald Toto, Richard Bona et Pascal Lokua Kanza) l’a mis sur le devant de la scène. Une place qu’il occupe désormais avec bonheur.
et ses amis : Sandra N’Kaké, Karl the voice, Tedjee, Janice Leca, Naturalibus (Guillaume Farlet et Hélène Mittet), William Baldé. Les copines et les potes sont là pour une soirée en totale acoustique (guitare/ voix), de purs moments de musique où le ressac de l’Océan fera doucement chalouper la coque d’une jonque parigo-sino-caraïbéenne.
Concert à 21h , fermeture à l’aube
entrée (donne droit à une consommation) : 10 euros / tarif réduit : 8 euros


Samedi 20 mai : Soul mandingue
Reïcha (Guinée) : Influencée par de prestigieuses aînées telles que Myriam Makéba ou Aïcha Koné, la jeune chanteuse guinéenne acquière très vite une notoriété à Conakry grâce à sa voix sensuelle. Lorsqu’elle s’installe à Paris en 1990, Reïcha découvre des univers musicaux (jazz, soul..) qu’elle mêle aux mélodies traditionnelles. Bonne nouvelle pour les nombreux fans qui la suivent fidèlement : Reïcha s’est enfin décidée, elle sortira son 1er album en 2006.
Concert à 21h , fermeture à l’aube
entrée (donne droit à une consommation) : 10 euros / tarif réduit : 8 euros