Événements

75 ans après, regards sur l’exposition coloniale de 1931
Programme des manifestations organisées par la Mairie de Paris
Partager :

Français

La Mairie de Paris et la Mairie du 12e arrondissement ont décidé de mettre en place un programme de manifestations sur l’une des plus grandes expositions qui s’est tenue dans la capitale au XXe siècle : l’Exposition coloniale internationale de Paris de 1931. Du mois de mai au mois de novembre 1931, celle-ci fut un événement majeur au cours de la période coloniale contemporaine avec plus de 33 millions de tickets vendus. A travers ce programme et ses différents axes, la Ville de Paris s’inscrit dans le mouvement récent de redécouverte de ce passé colonial (voir le dossier récent du Monde2 sur les Colonies), dans toutes ses dimensions historiques, mémorielles et culturelles, et propose de porter des « regards », divers et multiples, sur cette Exposition.
La Mairie du 12e est au carrefour de plusieurs lieux de mémoire de l’Exposition coloniale. Entre le Palais des Colonies de la Porte Dorée (bientôt Cité nationale de l’histoire de l’immigration), le zoo de Vincennes (déplacé en 1934), et les différents monuments et rues de l’arrondissement, la Mairie du 12e est au cœur de cette histoire qui a profondément marqué l’urbanisme de l’arrondissement. Dans cet esprit, la Mairie de l’arrondissement, dont son  » salon de la France d’Outre-mer  » (ex-salon colonial) rappelle les liens anciens et symboliques avec cette exposition, sera l’épicentre des commémorations pendant près de 6 mois.
Ce programme propose de s’inscrire, dans une temporalité précise : les 190 jours de l’exposition. La première manifestation est donc programmée le samedi 6 mai 2006, (date anniversaire de l’inauguration de l’Exposition par le Président de la République) et la manifestation de clôture, le mardi 14 novembre 2006 (date du banquet de clôture de l’exposition avant le démontage des différents pavillons). Ce travail sur le temps long, de mai à novembre 2006, devrait permettre la redécouverte de ce passé dans toutes ses dimensions, ouvrir un large débat et permettre à chacun de croiser les  » regards « . La volonté des initiateurs de ce programme est de donner du temps aux débats et aux échanges, de promouvoir toutes les dimensions mémorielles et historiques et toutes les initiatives locales et municipales.

quatre temps forts du programme :

1er temps
Un premier cycle de conférences et de débats (du 6 mai au 6 juillet 2006) va poser les fondations de ce travail de mémoire et d’histoire (cf. programme détaillé ci-après), en travaillant notamment en liaison avec d’autres partenaires, à l’image des organisateurs de l’exposition Montparnasse noir (de juin à octobre 2006), du Fasild Île-de-France, de la LDH du 12e arrondissement, de l’association Génériques, de l’ACHAC.

2e temps
Au cours d’une deuxième étape (juin-août 2006), seront mises en œuvre deux actions majeures :
Le premier axe propose de créer un parcours découverte dans le Bois de Vincennes. Avec ce parcours, nous souhaitons rendre visibles (notamment pour le public scolaire) les traces de l’Exposition coloniale de 1931 dont la quasi-totalité des constructions est aujourd’hui détruite. Dans cet esprit, nous avons retenu un projet en deux dimensions. La première dimension concerne l’identification au sol des 110 hectares de l’Exposition à travers un simple marquage des bâtiments, pavillons et voies de circulation de 1931. La seconde dimension, consiste à mettre en place des  » totems mémoires  » pour rappeler aux Parisiens, à travers textes et images, les principaux pavillons et éléments architecturaux de l’Exposition. Parmi les totems envisagés, nous souhaiterions privilégier les principaux pavillons français de l’Exposition coloniale de 1931 (AOF, Togo-Cameroun, Algérie, Tunisie, Maroc, Nouvelle-Calédonie, Madagascar, Guadeloupe, Guyane, Martinique, AEF, Somalis, Mandats du Levant, Indochine avec le Tonkin, l’Annam, la Cochinchine, Angkor.) et mettre en relation ces pavillons avec le contexte colonial de l’époque, l’histoire culturelle dans les années d’entre-deux-guerres et la présence des immigrations des Suds dans la capitale.
Le second axe s’attache à une programmation de films sur le thème des colonies. Nous proposons de présenter une vingtaine de films, et d’inaugurer ce cycle par une soirée-débat autour du film référence L’Homme du Niger (J. De Baroncelli, 1939). Cinq thématiques ont été retenues, ainsi qu’une première approche programmatique : Les années 20, la naissance du cinéma colonial avec des films fondateurs comme Le Bled (J. Renoir, 1929), La croisière noire (L. Poirier, 1926) et L’Atlantide (J. Feyder, 1921) ; Les années 30, l’apogée du cinéma colonial avec des  » grands classiques  » comme Pépé le Moko (J. Duvivier, 1936), Le Grand jeu (J. Feyder, 1934) et Alerte aux Indes (Z. Korda, 1938) ; Les années 40, les derniers mythes avec des fictions marquantes comme Continent noir (A. Chaumel, 1942), La Danseuse de Marrakech (L. Mathot, 1949) et Casablanca (M. Curtiz, 1942) ; Les années 50, la fin de l’empire avec une programmation plus spécifique qui pourrait intégrer des films comme Les Héros sont fatigués (Y. Ciampi, 1955), Tamango (J. Berry, 1957) et Afrique 50 (R. Vauthier, 1950) ; et enfin, Le cinéma post-colonial avec des films références de cette production comme Coup de Torchon (B. Tavernier, 1981), Indochine (R. Warnier, 1991) et La victoire en chantant (J.-J. Annaud, 1976). Bien entendu, cette programmation va être affinée avant l’été et sera proposée au public le plus rapidement possible.

3e temps
Un second cycle de conférences et débats (du 14 septembre au 14 novembre 2006) souhaite développer un travail plus en profondeur autour de l’Exposition coloniale et de son impact. Dans cette perspective, sera programmé par le conseil scientifique (au cours des mois de mai et juin 2006) un important colloque au mois d’octobre qui se tiendra à Paris et une série de conférences au sein de la Mairie du 12e arrondissement et dans d’autres lieux parisiens. En liaison avec différentes initiatives locales, des actions spécifiques (tant culturelles, que théâtrales, livresques, pédagogiques ou audiovisuelles) seront mises en œuvre dans le 12e tout au long des mois de septembre, octobre et novembre 2006. Enfin, une manifestation viendra clôturer ce cycle le 14 novembre 2006, date anniversaire de la fin de l’Exposition coloniale de 1931.

4e temps
A l’issue de l’ensemble de ces manifestations, le projet est de mettre à disposition des publics les conférences enregistrées sous une forme livresque (à définir par le comité scientifique mis en place au cours de la première phase du programme) et de soutenir diverses initiatives notamment une exposition.


les 3 dates clés du programme :
Mairie du 12e arrondissement
130, avenue Daumesnil 75012 Paris

1° Le samedi 6 mai de 16h30 à 19h00 :
L’inauguration du programme  » 75 ans après, regards sur l’Exposition coloniale de 1931  » à la mairie du 12e arrondissement est programmée le samedi 6 mai 2006 (date anniversaire de l’ouverture de l’Exposition en 1931) avec la projection du film Paris couleurs, suivi d’un débat (avec le réalisateur et le producteur du film) et d’un cocktail. A 16h30, accueil des invités / diffusion du programme des manifestations et présentation du programme par Michèle Blumenthal, Maire du 12e arrondissement et Khédidja Bourcart, adjointe au Maire de Paris en charge de l’Intégration et des Etrangers non communautaires. A 17h00, présentation du film Paris couleurs, en présence du réalisateur Éric Deroo, suivi d’un débat (animé par Alexis Corbière, Premier adjoint à la Maire du 12e arrondissement et coordinateur du programme municipal) et discussion avec la salle autour du film et de la mémoire de l’Exposition coloniale de 1931. A 18h15, un cocktail sera offert aux personnes présentes dans le  » Salon de France d’outre-mer  » ex  » Salon Colonial  » de la Mairie rénové au mois d’avril 2006.


2° Le mardi 9 mai de 20h30 à 22h30 :
Le grand débat  » Entre histoire et mémoire : comment parler du passé ?  » sera organisé à la Mairie du 12e arrondissement avec une douzaine d’invités issus du monde universitaire, des médias, du monde associatif et des élus. Cette rencontre vise à mettre en perspective l’importance d’un tel retour historique sur 1931 pour le présent. Ce débat sera ouvert par Michèle Blumenthal, Maire du 12e arrondissement. Il sera animé par Alexis Corbière (Premier adjoint à la Maire du 12e arrondissement et coordinateur du programme municipal) et par Pascal Blanchard (historien, coordinateur scientifique du programme pour la Mairie de Paris) et sera largement ouvert au public présent grâce à des échanges avec les intervenants. Ce débat sur le passé est un enjeu majeur. Seront présents à ce grand débat : Salah Amokrane, Claude Askolovitch, Gilles Boëtsch, Didier Daeninckx, Éric Deroo, Driss El Yazami, François Gèze, Gilles Manceron, Michel Pierre, Stéphane Pocrain, Jean-Claude Tchicaya, Françoise Vergès et Dominique Wolton.


3° Mercredi 28 juin 2006 de 14h30 à 18h30 :
Journée  » Portes Ouvertes  » pour les habitants du quartier et les élèves autour des fresques de ce  » Salon de France d’outre-mer  » et de l’histoire de l’Exposition coloniale (avec la présentation des 5 affiches principales de l’Exposition). Pour recevoir le public et les scolaires (sans réservation), des historiens et des conférenciers seront présents en continu sur le site de la mairie.


Le cycle de conférences : les  » jeudis de l’exposition « 
Mairie du 12e arrondissement
130, avenue Daumesnil o 75012 Paris

Tous les jeudis, sauf le jeudi de l’Ascension (décalé au mardi 23 mai), le jeudi 21 juin (fête de la musique) et le dernier jeudi de juin où les conférences sont programmées autour de l’exposition Montparnasse noir.

Jeudi 18 mai 2006 à 19h00 :
 » Aux origines de l’exposition de 1931 : des pavillons coloniaux des expositions universelles aux premières expositions coloniales parisiennes  » Par Pascal Blanchard, historien, qui a co-dirigé Culture coloniale et Culture impériale et Éric Deroo, cinéaste et auteur, qui vient de publier L’Illusion coloniale. Ils ont publié ensemble la trilogie Le Paris noir, Le Paris Arabe, Le Paris Asie.

Mardi 23 mai 2006 à 19h00 :
En partenariat avec l’association Génériques (12e arrondissement).  » La présence du Maghreb à Paris au moment de l’Exposition coloniale de 1931 « . Conférence-débat animé par Saïd Bouziri (président de Génériques) en présence des auteurs du livre Le Paris arabe (Pascal Blanchard, Éric Deroo, Driss El Yazami, Pierre Fournié et Gilles Manceron).

Jeudi 1er juin 2006 à 19h00 :
 » L’Algérie à l’heure du Centenaire de 1930 et de l’Exposition coloniale de 1931 « . Par Benjamin Stora, historien, professeur à l’INALCO et auteur de La Gangrène et l’oubli (La Découverte, 2005).

Jeudi 8 juin 2006 à 19h00 :
En partenariat avec La Ligue des droits de l’Homme du 12e arrondissement.  » Le débat autour de l’Exposition coloniale de 1931 « . Animé par Gilles Manceron, historien, vice-président de la LDH, et auteur de Marianne et les colonies (La Découverte, 2003) en présence de plusieurs intervenants.

Jeudi 15 juin 2006 à 19h00 :
 » Visite de l’Exposition coloniale « . Par Michel Pierre, historien, historien (MAE), co-auteur de l’ouvrage L’Exposition coloniale (Éditions Complexe, 1991).

Jeudi 6 juillet 2006 à 19h00 :
 » L’organisation et les organisateurs de l’Exposition coloniale et de ses manifestations périphériques « . Par Catherine Hodeir, historienne, agrégée et co-auteur de l’ouvrage L’Exposition coloniale (Éditions Complexe, 1991).


le cycle de conférences périphériques
Musée du Montparnasse
21 Avenue du Maine 75015 Paris
01 42 22 91 96
site : www.museedumontparnasse.net
information : Stéphanie Suffren

Ce cycle propose, sur le site de l’exposition Montparnasse noir, au cœur même de l’exposition (qui ouvre le 15 juin 2006 jusqu’au mois d’octobre et retrace de 1906 à 1966, la présence des populations afro-antillaises dans la capitale) quatre rencontres avant l’été.

Vendredi 16 juin 2006 à 20h00 :
 » La présence Afro-antillaise à Paris au moment de l’Exposition coloniale de 1931 « . Conférence-débat animé par Éric Darmon (Mémoire magnétique) en présence des auteurs du livre Le Paris noir : Pascal Blanchard (historien) et Éric Deroo (cinéaste).

Mardi 27 juin 2006 à 20h00 :
 » La Scène noire parisienne : artistes et acteurs dans la capitale au cours des années d’entre-deux-guerres « . Conférence-débat animé par Jean Digne (musée du Montparnasse), en présence de la conférencière Sylvie Chalaye, historienne du spectacle, maître de conférences à Rennes, et auteur de l’ouvrage Du Noir au nègre (Karthala)

Jeudi 29 juin 2006 à 20h00 :
 » Paris et les outre-mers : la capitale dans son rapport à l’Afrique, aux Antilles et à la Réunion au cours de l’entre-deux-guerres « . Conférence-débat animé par Pascal Blanchard (ACHAC), en présence de la conférencière Françoise Vergès (Professeur à l’université de Londres, vice-présidente du Comité sur l’esclavage et co-auteur de l’ouvrage La République Coloniale, Albin Michel, 2003).

Mardi 4 juillet 2006 à 20h00 :
 » Les sportifs noirs de Paris « . Conférence-débat animé par Stéphanie Suffren (musée du Montparnasse), en présence de plusieurs conférenciers et invités.

Ce programme à reçu le concours du FASILD Île-de-France

Deux conférences sont réalisées en partenariat avec la LDH du 12e arrondissement et l’association Génériques
Le second cycle de conférences est réalisé en partenariat avec le Musée du Montparnasse à l’occasion de l’exposition Montparnasse noir


Mairie du 12e arrondissement
130, avenue Daumesnil 75012 Paris
Informations : 01 44 68 12 12