Événements

De Kinshasa à Joucas
« Histoire(s) de griots picturaux » s’installant avec pinceaux et couleurs dans les rues d’un village provençal.

Français

ateliers du 12 au 23 juin 2006
exposition du 1er juillet au 15 septembre 2006

Les peintres seront au nombre de huit avec une répartition de 6 émergents et de 2 maîtres : Hergé, Shula, Sapin, Songolo, Cheri Benga, Sim Simaro, Bodo et Cheri Cherin.
Nous mettons ainsi l’accent sur notre aide à la reconnaissance et la formation.
Un atelier est avant tout un moyen de confronter les talents, les expériences dans une expérience hors du commun. Nous décontextualiserons les ateliers et les inscrirons dans une autre réalité.
De fait, cet art de peindre, ces regards de griots vont capter et reformuler la réalité du village de Joucas dans un langage décalé. De par le dispositif éclaté des ateliers créant un parasitage singulier, ce projet requiert la complicité des villageois, des visiteurs. Il est en quelque sorte interactif. Il procède d’un échange et sera le fruit de la qualité des relations entre les invités peintres et le village de Joucas.
Les ateliers seront improvisés chez l’habitant, dans les rues, sur les places, sous forme de lieux de travail avec peintures, pinceaux, châssis, table, chaise, chevalet…
Chaque lieu sera signalé par une enseigne propre à chaque participant. Au mur seront disposés les tableaux amenés par les peintres et qui composeront une installation hétéroclite au sein de laquelle viendront se rajouter les tableaux réalisés lors du séjour. Cet ensemble ainsi créé deviendra l’exposition de la deuxième période.


Les artistes réaliseront trois types d’œuvres distinctes mais participant toutes d’une même expérience :

1- Une grande peinture, ou 2 à 3 formats plus petits qui témoigneront de leur séjour en reproduisant les scènes de rue, illustrant le scénario de leurs histoires vécues…

2-Une série de portraits « face à face » enlevés plus psychologiques que réalistes. Le public sera invité à prendre la pose. L’ensemble des portraits composera une installation picturale.

3-Une peinture en commun sur une palissade composée d’éléments de récupération qui sera déclinée jour après jour lors d’ « apéritifs graffiti » sur un ton festif et fragmentaire, sur la place de la Mairie à Joucas, à partir de 18h30



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications