Événements

Musiques Métisses 2007
avec entre autres Tartit, Omar Pene, Dobet Gnahoré, Habib Koïté, Johnny Clegg, Abd Al Malik, Rachid Taha, Gnawa Diffusion, Rajery, Rocé, Seyni & Yeliba, Dizu Plaatjies, Mayra Andrade, Didier Awadi… et Littératures Métisses

Français

Au Programme :

Les 4 soirées de l’espace carat
Parc des expositions du grand Angoulême

mercredi 16 Mai – 20 h 30
Omar Pene
« Acoustic Africa » : Dobet Gnahoré, Vusi Mahlasela, Habib Koïté
Johnny Clegg & Zulu Dancers & Soweto Street Dancers
DJ Big Buddha

jeudi 17 mai – 20 h 30
Abd Al Malik
The Congos
Zenzile
DJ Dub U

vendredi 18 mai – 20 h 30
Juan Carlos Caceres
Omara Portuondo
Gotan Project
DJ Big Buddha

samedi 19 mai – 20 h 30
Terakaft
Lo’Jo
Rachid Taha
Gnawa Diffusion
DJ Dub U


Les concerts gratuits du mandingue et du filaos
Parc des expositions du grand Angoulême

mercredi 16 mai
18 h 45 – Mandingue – Bélo
21 h 00 – Filaos – Papa Kourand
22 h 30 – Mandingue – Rajery
23 h 15 – Filaos – Racine Mapou de Azor
00 h 15 – Mandingue – Brothers Posse

jeudi 17 mai
14 h 30 – Filaos – Racine Mapou de Azor
15 h 45 – Mandingue – Brothers Posse
17 h 00 – Filaos – Rocé
18 h 45 – Mandingue – Bélo
21 h 00 – Filaos – Papa Kourand
22 h 30 – Mandingue – Seyni & Yeliba
23 h 15 – Filaos – Fölifö / Mamadou Barry
00 h 15 – Mandingue – Koçani Orkestar

vendredi 18 mai
17 h 00 – Filaos – Debashish Battasharya
18 h 45 – Mandingue – Tartit
21 h 00 – Filaos – Dizu Plaatjies
22 h 30 – Mandingue – Les Bantous de la Capitale
23 h 15 – Filaos – Fölifö / Mamadou Barry
00 h 15 – Mandingue – Seyni & Yeliba

samedi 19 mai
14 h 30 – Filaos – Rajery
15 h 45 – Mandingue – Daouda
17 h 00 – Filaos – Simon Nwambeben
18 h 45 – Mandingue – Tartit
21 h 00 – Filaos – Mayra Andrade
22 h 30 – Mandingue – Motion Trio
23 h 15 – Filaos – Didier Awadi
00 h 15 – Mandingue – Les Bantous de la Capitale


Le Village
Une année d’action mise en lumière.
A la fois poumon, coeur, et âme du festival, le Village constitue toujours le lieu de rencontre incontournable des festivaliers. Son accès, toujours totalement libre et gratuit, favorise la mixité sociale et la culture pour tous. Le Village réunit les forces locales, notamment celles de la solidarité internationale, et valorise les actions menées à l’année par Musiques Métisses et ses nombreux partenaires : les débats, TéléVillage, L’Espace Jeunesse, Solidarités ou encore Littératures Métisses, seront ainsi des moments forts de ce Village 2007 !

L’Espace des Solidarités
Anciennement Espace Initiatives, une vingtaine d’associations de solidarité internationale ou à vocation socio-culturelle s’y retrouvent pour se faire connaître du grand public, initier des dialogues inter-associatifs, et mener des campagnes de récoltes de fonds.
En 2007, la buvette centrale, plus vaste et plus conviviale, accueille débats pratiques, diffusions d’informations utiles, expositions, projections, théâtre d’intervention, sans oublier les discussions…
L’espace des Solidarités est un lieu de rassemblement pour les associations et les habitants des quartiers du Grand Angoulême.

Littératures Métisses avec Bernard Magnier
(journaliste littéraire, Directeur de la collection Afrique – Actes Sud) Des rencontres littéraires avec des écrivains d’origines diverses dont l’itinéraire personnel, le travail littéraire, la langue d’écriture et les thématiques abordées peuvent trouver un dénominateur commun dans l’appellation « Littératures Métisses ».
Il ne s’agit pas de s’en tenir à la notion convenue d’un métissage entre le nord et le sud mais bien de croiser les origines, les regards, les voix, les trajets les plus divers. Métissage signifie pour nous : ouverture à la culture de l’autre. Notre festival est l’occasion idéale de rappeler que, de la rencontre des différences, naissent d’extraordinaires possibilités créatrices.
« Partager des mots et des pages, inviter à la découverte d’un auteur, établir un dialogue (sur scène mais aussi en coulisses), y mêler quelques notes de musique, le propos est à la fois simple et ambitieux […] Ecrivains et publics s’y croisent, s’y interpellent, s’y reconnaissent, s’y lisent. A toutes fins de rencontres, de découvertes et plus, si affinité… » Bernard MAGNIER, chargé de la programmation littéraire.
L’événement Littératures Métisses a été créé en 1999 en partenariat avec l’Office Régional du Livre et notamment son directeur, Georges MONTI.
De 2003 à 2006, la programmation a été assurée exclusivement par l’Office du Livre.
Forte de ses 7 années d’existence, la manifestation sera cette année organisée et portée entièrement par l’association Musiques Métisses.
Déroulement Installée sous une structure de 200 m2 au coeur du Village du Festival, la manifestation durera cinq jours, du mercredi 16 au dimanche 19 mai 2007.
Dans ce lieu ouvert et convivial le public pourra, assister à des débats avec des éditeurs et des auteurs, se retrouver autour des tables de libraires, rencontrer les participants des ateliers d’écriture…
Programmation Toujours en lien avec la programmation musicale du Festival, cette huitième édition de Littératures Métisses sera marquée par les thématiques de Congo et Haïti.
La responsabilité littéraire des rencontres est confiée à Bernard Magnier, spécialiste des littératures africaines et caraïbéennes, directeur de la collection « Afriques » chez Actes Sud.

jeudi 17 mai
15h Ecrire Haïti à Port-au-Prince ou Paris, avec Louis-Philippe Dalembert et Gary Victor
15h45 rencontre avec ELSIE
16h30 Un premier roman et après…,avec Wilfried N’Sondé, L.Ph. Dalembert
17h15 rencontre avec Eddy HARRIS
18h Ecrire l’Algérie. Ecrire à l’Algérie, avec Souad Belhaddad, Boualem Sansal

vendredi 18 mai
15h rencontre avec Souad BELHADDAD
15h45 Paris et sa banlieue sous le regard des artistes, avec L.Ph.Dalembert, W. N’Sondé, Elsie
16h30 Vivre, écrire aujourd’hui en Algérie et en Haïti, avec Boualem Sansal, Gary Victor
17h15 rencontre avec Louis-Philippe DALEMBERT
18h Etre écrivain (noir) à New-York, Paris ou Port-au-Prince, avec Eddy Harris, Gary Victor

samedi 19 mai
15h Enquête, carnets de voyages, le regard de l’autre, avec Souad Belhaddad, Elsie
15h45 De la musique dans les livres, avec Eddy Harris, W. N’Sondé, L.Ph. Dalembert
16h30 rencontre avec Gary VICTOR
17h15 Congo / Paris : aller retour ?, avec Wilfried N’SONDÉ
18h rencontre avec Boualem SANSAL

Télévillage avec Bernard Cauvin (Réalisateur)
TéléVillage est un projet pédagogique audiovisuel et télévisuel, un espace de communication participative.
Environ cinquante jeunes y réalisent et y présentent des reportages vidéo, captations de concerts, interviews, débats, émissions de radio, retransmissions de concerts en direct. Dans ce cadre, une équipe réalise le quotidien du festival, Patchwork, distribué sur le Village, et mis en ligne sur le site internet de Musiques Métisses. Moments d’échanges et de confrontation d’idées, les débats ont également lieu à TéléVillage.
Les équipes travaillent déjà à des ateliers d’écritures de scénario et couvriront les actions décentralisées. Pour cette 7ème édition Télévillage retransmettra les concerts en direct sur tout le site du festival et sur Internet : www.musiques-metisses.com/televillage.

Les débats
Coopération décentralisée : Peut-on faire mieux et autrement ?
Les jumelages entre villes et les échanges entre collectivités territoriales existent depuis longtemps. Suite aux lois de décentralisation en France, les actions de coopération décentralisée avec des pays en développement et en « transition » se multiplient. Quels sont les risques et les avantages de ce mode de coopération en France et dans les pays d’intervention? De quels acteurs et actrices, de quelles synergies la coopération décentralisée a-t-elle besoin et pourquoi ?
mercredi 16 à 15h – espace Littératures Métisses


Musiques du monde : Nouveau souffle ou étouffement des musiques traditionnelles ?
Les musiques du monde bougent ! A l’image de notre société, elles se rencontrent, s’entrecroisent, se métissent. La migration de ces musiques va bien sûr de pair avec celle de leurs interprètes. A cela s’ajoute les mutations technologiques qui influencent les créations. Quels sont les enjeux de ce que l’on pourrait appeler « les nouvelles musiques traditionnelles » ? Comment sortir du préjugé fréquent opposant tradition et création ? Suffi t-il d’emprunter un matériau musical traditionnel, le transformer ou le mélanger à d’autres pour faire de la création ? Les traditions inspirent des créateurs, mais ces créateurs inspirent-ils des traditions ? Créer a-t-il le même sens si l’on est un musicien haïtien, congolais ou brésilien ?
jeudi 17 à 14h25 – espace Télévillage

Co-développement : Engagement des migrants ou désengagement des états ?
Les migrant-es s’impliquent depuis longtemps dans le développement dans des dynamiques d’économie solidaire qui les impliquent « ici » et « là bas ». De plus en plus, le co-développement intéresse les politiques, au Nord et au Sud, à droite et à gauche. Pourquoi cet engouement ? Le co-développement est-il indispensable pour un développement durable des pays du Sud ? Son essor est-il un indicateur de l’échec de la coopération internationale ? Avec le soutien logistique et financier du Comité des Jumelages d’Angoulême
jeudi 17 mai à 17h25 – Télévillage

Haiti/Congo : Entre migrations et reconstruction
Terres d’émigration depuis des décennies, le Congo et Haïti partagent un passé colonial lourd, des années de dictature et des épisodes Françafrique à répétition. Quelles sont les perspectives de stabilisation et de démocratisation de ces deux pays ? Quelles sont actuellement les formes et les conséquences économiques, sociales et politiques des migrations et de la diaspora, y compris de la « fuite des cerveaux », pour les femmes et pour les hommes de ces pays ?
vendredi 18 à 14h25 – espace Télévillage

Quelle place, quelle visibilité, quelle contribution des femmes dans le champ de la création artistique ?
Le monde de l’égalité juridique entre les sexes dans lequel nous vivons aujourd’hui peut donner l’impression qu’il n’y a plus de problèmes et que l’artiste femme est intégrée au champ artistique commun. Or, dans le monde du spectacle en France, la situation des femmes et des hommes est fortement inégalitaire. En effet, que ce soit dans le domaine des institutions, de la représentation ou dans la disposition des moyens fi nanciers, ce sont les hommes qui prédominent : ils dirigent 92 % des théâtres, 89 % des institutions musicales, 59 % des centres chorégraphiques nationaux, et sont auteurs de 97 % des musiques que nous entendons… qu’en est-il ailleurs ? Quand les femmes sont créatrices et productrices d’art et de culture, en quoi leur contribution est-il différente de celle des hommes ? Ce débat a été réalisé avec le soutien de la Délégation Départementale aux Droits des Femmes. La réalisatrice Sylvie Bayonne présentera son documentaire « un train nommé Samba » à la salle Némo le mardi 15 à 20h00
vendredi 18 à 17h25 – espace Télévillage

Le co-développement : un outil pour l’intégration des femmes migrantes ?
Les femmes migrantes en France sont de plus en plus impliquées dans le développement de leur pays d’origine. Comment ? Quels obstacles rencontrent-elles, quels bénéfi ces en tirent-elles ? En quoi leur expérience du co-développement est-elle différente de celles des hommes ? Avec le soutien du Comité des Jumelages d’Angoulême et la participation fi nancière du SGAR et de la Délégation Départementale pour le Droits des Femmes (qui a notamment permis l’exposition au sein du Festival de « les rives de la parité », un travail photographique sur les parcours des femmes migrantes en France).
samedi 19 mai à 14h25 – Télévillage

Le tourisme solidaire : un billet pour le développement durable ?
Depuis quelques années, de nombreuses initiatives ont vu le jour qui visent à développer la responsabilité du touriste, à en faire un acteur responsable des transactions et des échanges qu’implique cette activité. On parle de « tourisme responsable », de « tourisme solidaire » ou de « tourisme équitable ». La défi nition, comme la pratique, ne va pas sans poser de nombreuses questions. Le tourisme solidaire est-il juste un nouveau créneau ou un nouveau créneau juste ? Est-il une nouvelle manne pour les pays du Sud ?
samedi 19 mai à 17h25 – Télévillage

La Décentralisation Métisse :
Fundatia Parada, Racine Mapou de Azor, Rajery, Brothers Posse Un mois avant le jour J, Musiques Métisses organise des résidences d’artistes en Région Poitou-Charentes, dans le département de la Charente, et dans l’agglomération d’Angoulême. Cette décentralisation, très appréciée des artistes, du public, et des partenaires impliqués, répond à la volonté de Musiques Métisses de diffuser largement la musique, de la rendre accessible à tous, et de favoriser ainsi la cohésion sociale.
Outre les collectivités territoriales, ce pré-festival « hors les murs » réunit de nombreux partenaires autour d’un projet très fédérateur.