Événements

Festival d’art contemporain Afro Diaspora (Fesacad)
en hommage à Senghor. Avec un concert de Woz Kaly le 14 octobre

Français

Programme :

Danse :
le 2 octobres 2006 à Eve (Espace Vie Étudiante) sur le Campus à 18 H
Compagnie 5ème Dimension
Venue du Sénégal, elle est programmée à la Biennale de Danse de Lyon. Ici la compagnie nous présente un Spectacle « Hommage à Senghor » : Entrée libre

Expositions
du 2 au 13 octobre 2006 à Grenoble International (24, place Paul Vallier)
Panneaux : Hommage au Maître de la parole : Léopold Sédar Senghor (de 1906 à 2006).
Peinture : Voyage à travers l’Afrique de Christian ZOHONCON.
Vernissage le mardi 3 octobre 2006 à 18 H : Entrée Libre

du 2 au 7 octobre 2006 à la Bifurk (2, rue Gustave Flaubert)
Résidence d’art plastique avec Obeye FALL du 25 septembre au 1er octobre 2006 (sous réserve)
Architecture : exposition sur l’habitat en Afrique (maquettes) avec l’association Africa Présence de l’école d’archi…
Peinture : expositions de Anne FOUDRAL « Amour d’Afrique » et Obeye FALL « Voyage en Pays Sérère », Hommage à Léopold Sédar Senghor.
Vernissage le jeudi 5 octobre 2006 à 18 H : Entrée Libre

Marionnette
Mercredi 4 octobre 2006 au Centre social Chorier Berriat
Les nouvelles aventures de LEUK Le Lièvre (scénario et mise en scène d’André Peter d’après Léopold Senghor).

Conférence
Mercredi 4 octobre 2006 à 17 H
Aux Archives départementales (2, rue Auguste Prudhomme Grenoble)
Thème : « L’art Nègre signature des créateurs anonymes et l’art contemporain africain » Avec Christian Zohoncon et Obeye Fall.

Cinéma
du 12 au 20 octobre 2006
Cinémathèque de Grenoble (Salle Juliette Berto passage du Palais)
Hyènes (1991) Djibril Diop Mambety Jeudi 12 octobre 2006 à 20 h
Contras’City (1968) Djibril Diop Mambety Jeudi 12 octobre 2006 à 22 h
Badou Boy (1970) Djibril Diop Mambety Jeudi 12 octobre 2006 à 22 h 30
Mossane (1996) Safy Faye Vendredi 13 octobre 2006 à 20 h
Karmen Geï (2001) Joseph Gaï Ramaka Vendredi 13 octobre 2006 à 22 h
Le Prix du Pardon (2000) Mansour Sora Wade Jeudi 19 octobre 2006 20 h
Touki-bouki (1973) Djibril Diop Mambety Jeudi 19 octobre 2006 22 h
Madame Brouette (2002) Moussa Sene Absa Vendredi 20 octobre 2006 à 20 h
Lettre Paysanne (1975) Safy Faye Vendredi 20 octobre 2006 à 22 h
Diplomates à la Tomate (1989) Samba Felix Ndiaye Vendredi 20 octobre 2006

L’association des Amis de Présence Africaine organise une soirée conférence sous le thème : Francophonie et Négritude à la Maison des Associations le mercredi 11 octobre à 19 H avec MM. Olympe Bhêly Quenum et Marc Pessin (sous réserve).

Et le jeudi 12 octobre une exposition de peintures à l’hôtel Ugerel Alpexpo à 19 h 30.

Journée Culturelle Afro Diaspora
Samedi 14 octobre 2006
Au Jardin de Ville (Grenoble) à partir de 11 H
« Hommage à Léopold Sédar Senghor »

Carnaval
Grand défilé haut en couleur dans les rues de Grenoble à 15 h 30 au départ du jardin de ville sous le thème : « à la Croisée des Cultures » avec le groupe TRAFOLDOM : Chant, danse et percussion des Antilles.

Artisanat
sous forme de marché, de stands, les isérois découvriront l’artisanat africain sous toutes ses composantes.

Cuisine
la cuisine africaine est un prétexte pour explorer le continent, s’imprégner de la diversité et de la richesse culturelle des peuples qui y vivent.

Forum Associatif
Les associations africaines ou oeuvrant pour l’Afrique vont présenter leurs projets ou réalisations.

Jeux
découverte des jeux d’Afrique et tournoi d’AWELE.

Conte
temps de parole avec Abou Fall et la Compagnie Madior.

La Mode
Et La Coiffure : à travers un défilé nous allons découvrir la mode et la coiffure africaine

Musique
Un grand concert gratuit est organisé avec Woz Kaly
Si les enfants naissent en criant, Woz Kaly lui est né en chantant. Et le chant ne l’a jamais quitté. Woz chante, tout, des airs traditionnels, des tubes Afro-Rock, les Beatles…, tout y passe car le chant est un besoin vital, une nécessité, un instinct…


Léopold Sédar Senghor Père des Hostinois,
Symphoniste du verbe rythmé
Il était une symbiose humaniste, une loi d’humanisme incarnée parmi les humains, né le 9 octobre 1906. Il est passé dans les chants d’ombres le jeudi 20 décembre 2001. Seul le monde des vivants est source de mépris de crainte d’inquiétude de fausseté d’indulgence. L’unique loi à laquelle nul ne peut s’échapper, est la loi des yeux clos à jamais.
« Prenez soin de votre vie, la mort est tellement permanente », ou encore, « prenez soin de votre mort, la vie est tellement fragile ».
L’an 2006 « Année Senghor » 9 octobre 1906 – 9 octobre 2006
En l’honneur de ce symphoniste du verbe rythmé aux mots justes, nous célébrons l’ « Année Senghor ».
… « Seigneur, vous m’avez fait maître de langue… Vous m’avez accordé puissance de parole en votre justice inégale. Seigneur entendez bien ma voix »…
Pleuve ! Il pleut. (Élégie des Eaux)
Grammairien éminent et poète par surcroît un député du Sénégal intervenait pour défendre la pureté de la langue française, sa seconde langue maternelle, lors de la rédaction de la constitution de la IVème République française.
Saluons ce Maître du verbe, dont la parole participe à l’instauration d’un nouvel ordre dans l’esthétique Négro-Africain en particulier, et dans l’homme.
Christian Mehou-ZOHONCON (Président de l’asso. Les Amis de Présence Africaine)
Grand défenseur de la Culture, en tant que chef d’État, Senghor créa Mudra Afrique, en 1977, qui avait déjà formé toute une génération de danseurs chorégraphes africains. Les élèves y recevaient une formation de danse classique, théâtre, chant, et la danse africaine traditionnelle et contemporaine.
Il mettra tout en oeuvre pour le rayonnement des artistes du continent et de la diaspora, avec le développement du Conservatoire de musique et l’école des Beaux Arts d’une part. D’autre part il organise à Dakar le 1er Festival Mondial des Arts Nègres du 1er au 21 avril 1966.