Evénements récurrents

Festival Afrikabok

Français

– festival itinérant de cinéma d’animation –

Festival Afrikabok : Cinéma d’animation – Conférences – Débats – Concours de scénarios – Prévention du paludisme

Les salles ferment… le cinéma est toujours en vie.

Le festival Afrikabok va installer son écran géant en plein-air et projeter tout au long du mois de mai dans les villes-étapes choisies pour cette première édition, de merveilleux films d’animation.

De Dakar à Saint-Louis, comme à l’annonce de l’arrivée d’un cirque ambulant, ce sera la fête du cinéma d’animation pour les petits et les grands !

Une fête pour les yeux, d’abord, à la vision de ces petits chefs d’œuvre remarquables par leur poésie, leur beauté plastique, leur délicatesse ;

Une fête pour l’esprit entraîné dans des histoires extraordinaires, venues d’Afrique et d’ailleurs ; Une fête pour l’Afrique largement représentée dans la programmation où figurent en bonne place les pièces rares de Moustapha Alassane qui nous fait l’honneur d’être parrain du festival et qui sera parmi nous lors de la soirée de clôture au cours de laquelle lui sera rendu un hommage bien mérité.

Un projet un peu fou, rêvé depuis plus de deux ans par le président de l’association Afrikabok qui, son écran sous le bras, apporte le cinéma au plus grand nombre.

Une fête pour le cinéma qui, recréant sous d’autres cieux la magie du cinématographe naissant et de l’image animée, va faire rêver et donner une autre dimension à la parole, si prisée dans les relations entre grands et petits, en la projetant au travers d’un écran.

Le cinéma, et particulièrement le cinéma d’animation, a de beaux jours devant lui. Misant sur les vocations et les talents de demain, le concours d’écriture de scénario, ouvert aux élèves des régions touchées par cette tournée, devrait apporter la preuve de la créativité des d’enfants, tellement sensibles à l’image, et donner envie aux réalisateurs de se tourner vers ce genre si riche.

Si l’image au travers de l’écran peut toucher, elle peut aussi éduquer et sensibiliser. De jolis films abordant de manière ludique le thème du paludisme seront projetés au cours de ces séances.

Demain, l’an prochain, le Festival Afrikabok ira à la rencontre d’autres populations, plus loin, mais toutes aussi avides de belles histoires et de belles images.