Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1969
Queimada
Gillo Pontecorvo
Titre anglais : Burn!
Pays concerné : Italie
Réalisateur(s) : Gillo Pontecorvo
Avec : Marlon Brando
Durée : 110
Genre : aventure
Type : fiction

Français

En 1845, sir William Walker, un dandy aventurier, débarque sur l’île de Queimada, dans les Caraïbes, colonisée par Lisbonne. Le gouvernement anglais lui a donné mission de susciter une révolte contre l’Empire portugais faiblissant, afin de permettre aux compagnies britanniques de s’emparer des plantations de canne à sucre. Walker s’assure les services d’un bourgeois ambitieux, Teddy Sanchez, et fixe son choix sur un docker noir, Jose Dolores, pour fomenter la rébellion. Dolores attaque la banque centrale de l’île sur les conseils de Walker, qui le dénonce aussitôt aux autorités. Le jeune homme prend le maquis avec une poignée de compagnons. En sous-main, Walker leur fournit armes et conseils. Le soulèvement est fixé au jour du carnaval…
Arte magazine n° 29 du 16|07|05 au 22|07|05

Le souffle de l’histoire
Tourné par Gillo Pontecorvo alors que la guerre du Vietnam fait rage, Queimada est une flamboyante charge contre le colonialisme, embrasée deux fois en deux heures par la guerre et la révolution. Car le régime aux ordres des Anglais mis sur pied par William Walker, allusion transparente aux gouvernements fantoches qui se succèdent à Saïgon, est renversé à son tour. Et Walker, qui fut l’allié des révolutionnaires, revient sur l’île pour mater cette nouvelle rébellion. « Queimada » signifie d’ailleurs « brûlé ! » en portugais. Anticolonialiste ardent, le réalisateur de La bataille d’Alger (1965) insuffle le sens de l’histoire à ses fresques cinématographiques, et il sait éviter le manichéisme:
« Loin de faire de sir William un mauvais clown, il campe brillamment un personnage envoûtant (…) Et son regard sait merveilleusement restituer toute la laideur de la violence. Ses batailles, assassinats, coups d’État et incendies successifs ne sont jamais empreints de gloriole, mais (…) tragiques et écoeurants », écrivait le Washington Post l’an dernier, à l’occasion de la sortie d’une version restaurée du film aux États-Unis. La subtile composition de Marlon Brando est quelque peu altérée par le doublage italien d’époque. Mais le comédien amateur Evaristo Marquez, recruté au pied levé, tient honorablement tête à la star dans son rôle d’adversaire indomptable de l’impérialisme.

Film de Gillo Pontecorvo (France/Italie, 1969, 1h23 mn, VOSTF)
Scénario : Gillo Pontecorvo, Franco Solinas et Giorgio Arlorio
Avec : Marlon Brando (sir William Walker), Evaristo Márquez (Jose Dolores), Norman Hill (Shelton), Renato Salvatori (Teddy Sanchez), Dana (Ghia Francesca), Valeria Ferran Wanani (Guarina), Giampiero Albertini (Henry), Carlo Palmucci (Jack), Thomas Lyons (le général Prada)
Image : Marcello Gatti, Giuseppe Ruzzolini et Ennio Morricone
Montage : Mario Morra
Musique : Ennio Morricone
Production : Europe Associate SAS
ARD

MEILLEUR RÉALISATEUR,
PRIX DAVID-DI-DONATELLO 1970

English

A principios del siglo XIX, el gobierno británico envía a William Walker, agente secreto y aventurero, a la isla de Queimada. Su misión consiste en destruir el monopolio del comercio del azúcar, controlado en aquellos días por los portugueses.

Direc.: Gillo Pontecorvo
Nac: Francia – Italia.
Año: 1969
Durac: 112 min. / v.o.s.e.

Director Gillo Pontecorvo
Título original: Queimada
Guión: Franco Solinas y Giorgio Arlorio
Producción: Produzioni Europeee Associates (Roma) y Les Productions Artistes Associés (París)
Productor: Alberto Grimaldi
Fotografía: Marcello Gatti (Color Deluxe)
Montaje: Mario Morra
Música original: Ennio Morricone
Intérpretes: Marlon Brando (Sir William Walker), Evaristo Márquez (José Dolores), Renato Salvatori (Teddy Sánchez), Norman Hill (Shelton), Tom Lyons (General Prada), Wanani (Guarina), loseph Persuad (Juanito), Gianpiero Albertini (Henry), Carlo Pammucci (Jack), Cecily Browne (Lady Bella), Dana Ghia (Francesca), Maurice Rodríguez (Ramón), Alejandro Obregón (Comandante inglés)

________________________

The man who sells war. The bloodier the battle – the higher the price. He’s going to make a fortune on this one.

The professional mercenary Sir William Walker instigates a slave revolt on the Caribbean island of Queimada in order to help improve the British sugar trade. Years later he is sent again to deal with the same rebels that he built up because they have seized to much power that now threatens British sugar interests.

Production Companies
Europee Associate SAS
Produzioni Europee Associati (PEA)

Distributors
United Artists (1970) (USA) (theatrical) (dubbed)
United Artists Pictures (1971) (Finland) (theatrical)
Criterion Collection, The (USA) (laserdisc)
MGM Home Entertainment
MGM/UA Home Entertainment
Mainostelevisio (MTV3) (1987) (Finland) (TV) (MTV1)


1972 | Fotogramas de Plata
Won: Fotogramas de Plata Best Foreign Performer (Mejor intérprete de cine extranjero) for Marlon Brando

1970 | David di Donatello Awards
Won: David, Best Director (Migliore Regia) for Gillo Pontecorvo