Fiche Film
Cinéma/TV
COURT Métrage | 2016
Papa Nzenu conte l’Afrique (Tales of Africa)
Titre original : Papa Nzenu African tale’s
Pays concerné : Côte d’Ivoire
Durée : 13 minutes
Genre : animation
Type : série TV

Français

Tales Of Africa (Contes d’Afrique) a la particularité de consacrer un épisode à un pays. La série forme une mosaïque de contes, donnant ainsi un panorama exhaustif des récits traditionnels africains. Chaque culture est représentée à travers une histoire, à travers les péripéties d’un personnage.
Le personnage de Papa Nzenu est l’élément central de la série PAPA NZENU conte l’Afrique. Il a été conçu afin de refléter une identité plurielle de l’Afrique. C’est un griot contemporain, accompagné de son instrument de musique le Nved et de son bâton de pèlerin, qui entreprend un long voyage à travers le continent.



Une série d’animation (Programme de courts-métrages d’animation) de Narcisse Youmbi (Cameroun), Djilali Beskri (Algérie) et Jean-Noël Bah Gbéhi (Côte d’Ivoire)



Algérie / Côte d’Ivoire, 2016, animation, série de 52 épisodes de 13 minutes chacun (Couleur | 1h38 | VF).



Réalisation : Jérémie Nsingi, Wakili Adehane, Louiza Beskri, Nabaloum Boureima, Narcisse Youmbi, Ismael Diallo et Abib Cissé



Auteur et producteur : Djilali Beskri

Production : Dynamic Art Vision

www.dynamic-art-vision.com/projets/papa-nzenu

avec le soutien de l’OIF

Le chasseur et l’antilope, premier épisode pilote de la série a été élu Meilleur film d’animation à la nuit du court métrage au Cameroun.



1er épisode : Le chasseur et l’antilope réalisé, en 2013, par Narcisse Youmbi (bédéiste camerounais), d’après un scénario de Abderrahmane Denoune







PAPA NZENU est un personnage de dessin animé contemporain créé en fevrier 2010 par le bédéiste et réalisateur Camerounais Narcisse YOUMBI. Ce dernier partage son carnet de voyage durant son séjour en Algérie ou il à réussi avec le concours des jeunes Algériens, à réaliser le premier épisode des 52 contes que va raconter ce griot des temps moderne. Grand Prix de l’Association internationale du film d’animation (Asifa)



Objectifs : une triple fonction : divertir, éduquer et promouvoir la culture africaine

Pourquoi les contes africains Les contes africains sont un fait de manifestation culturelle de la société traditionnelle. Ils reflètent les valeurs authentiques de l’Afrique, un mode d’expression, de communication, de pensée et un art en soit. Une autre façon qui permet de mieux comprendre le monde africain, sa vision de l’univers, son concept religieux, sa notion de l’homme, des êtres et des choses. Les contes nous permettent de mieux déchiffrer les codes des structures et les lois qui régissent les sociétés traditionnelles. Comment le naturel et le surnaturel se côtoient pour traduire le concret et faire apparaitre la sagesse dans les coutumes et les pratiques populaires.



Divertissement

La diversité des contes africains propres à chaque pays ou à chaque région est un bonheur pour le spectateur. Les histoires, les couleurs, les formes, et les sonorités africaines nous transposent comme par enchantement dans un monde merveilleux et fantastique. Le conte en film d’animation conserve tout son aspect ludique en procurant un maximum de joie et de curiosité dans les foyers. La diction du conteur, les décors fabuleux et la musique appropriée prodiguent une élévation chez les spectateurs.



Education

Au-delà de son cachet amusant, le conte développe un esprit de solidarité et aide les jeunes à l’intégration sociale en prêtant à l’éducation morale par l’acceptation, la reconnaissance, la justice, le respect de la parole, l’humilité, l’amabilité, la générosité, la bonté, l’amour, et l’intelligence. Par son enchantement, le conte exerce un pouvoir de séduction sur l’enfant tout en enrichissant ses expériences pour l’aider à mieux développer son esprit critique sur son environnement et assimiler les autres formes de culture. Il est un outil didactique par excellence ! Un privilège dans l’éducation.



Promotion de la culture africaine

Bien que très riche culturellement, l’Afrique demeure très méconnue à ce sujet, autant par les africains eux même que par les peuples des autres continents. A part les quelques rares manifestations comme le Festival Panafricain d’Alger, la coupe du monde en Afrique du Sud, le Festival des Arts Nègres de Dakar (FESPACO) ou le Festival International de la Bande Dessinée d’Alger (FIBDA), très peu de choses ont été faites sur l’Afrique. Les images véhiculées du continent sont surtout marquées par les guerres, la famine et les maladies. Le berceau de l’humanité ne mérite pas un tel traitement. Les africains ont besoin de positiver leur vie et rehausser leur image de marque à travers la compétence de sa jeunesse, la beauté de ses paysages, la diversité de sa faune et sa flore, la spontanéité de ses citoyens et la créativité de ses artistes. A chaque générique de la série Papa Nzenu conte l’Afrique, un pays africain est présenté par des informations utiles pour contribuer à sa promotion.



Les thèmes

Les thèmes des contes de l’Afrique sont aussi nombreux que divers. Ils constituent un véritable vivier. Leur unique point commun, est la traduction de toutes les valeurs de la société traditionnelle qui constituent le fondement de la sagesse africaine. Le choix du thème de chaque épisode est laissé au soin du réalisateur du pays d’origine en commun accord avec les scénaristes.



Préservation et Sauvegarde du Patrimoine

Ce patrimoine immatériel d’une valeur inestimable est en voie de disparition. Les communautés et les groupes sociaux se fondent progressivement. Les traditions de transmission ancestrale par l’oralité se distinguent de plus en plus par leur rareté. La série Papa Nzenu en film d’animation et dessins animés est une autre invitation à redécouvrir le conte africain. Elle est le complément de préservation de ce patrimoine, aussi important que l’écrit.



PAPA NZENU

Le personnage de Papa Nzenu est l’élément central de la série. Il a été conçu afin de refléter une identité plurielle de l’Afrique. C’est un griot contemporain, accompagné de son instrument de musique le Nved et de son bâton de pèlerin, qui entreprend un long voyage à travers le continent. Le périple est long: 52 étapes. Pour chaque halte, il sera mis à rude épreuve pour narrer un conte du pays dans lequel il se trouve. Papa Nzenu possède de nombreuses qualités : il est sage, intelligent, cultivé, imaginatif, musicien, raffiné, renferme un sens de l’humour et indubitablement possède l’art de la parole.



Consolidation de la jeunesse africaine

La jeunesse africaine trouve son fondement dans son identité culturelle bâtie sur la diversité. C’est dans les valeurs authentiques de civilisation ancestrale qu’elle doit puiser sa force pour mieux se mobiliser dans la perspective d’une éducation permanente. Cette jeunesse est consciente de son précieux héritage et sait désormais que la réhabilitation de sa culture n’est possible que dans le partage et l’échange entre les différents peuples et ethnies, à l’instar des autres continents. Consciente du retard cumulé, cette jeunesse est à la recherche d’un mécanisme efficace et durable, au-delà de tout discours sans lendemain. Pour s’affirmer, elle doit initier une véritable dynamique autour d’un projet concret et commun. Les opportunités d’échanges et de mobilité entre artistes africains engendrent un esprit d’entreprenariat qui stimule la croissance régionale et met fin au bricolage et à la débrouillardise.



Echanges d’expériences entre jeunes artistes africains

Papa Nzenu est un projet concret et commun. Son but est d’affirmer la dignité de l’homme africain et les fondements populaires de sa culture ainsi que favoriser la coopération culturelle entre les jeunes des Etats Africains en vue du renforcement de l’Unité Africaine. Le plus important est d’apprendre à travailler ensemble sur un même projet, échanger les idées et partager les expériences. L’échange vécue par les jeunes camerounais et les jeunes algériens lors de la réalisation du premier épisode « Le Chasseur et l’Antilope » de la série Papa Nzenu fût merveilleux et riche en émotions. Un partage entier : concertation dans le travail, choix artistique, character design, animations, couleurs, formes, musiques, un véritable transvasement de connaissances qui a prodigué un extrait de naissance d’amitié entre les artistes camerounais et les artistes algériens. Cette pratique est à rééditer avec tous les autres pays africains. Cette dynamique a besoin d’être encouragée et soutenue par les institutions des pays membres de l’Union Africaine afin de réhabiliter une culture d’excellence.



Echanges culturels entre l’Afrique et les autres continents

La démarche du projet a pour objectif principal, la connaissance de soi : faire découvrir aux africains leur continent sans pour autant vivre en autarcie. À l’heure de la mondialisation, l’inter-culturalité est un devoir de civisme envers l’humanité. La jeunesse africaine qui a consommé et assimilé sans modération la culture occidentale, a envie à son tour, de faire découvrir et partager ses visions avec le reste du monde. C’est un message de paix et de fraternité que les artistes africains voudraient lancer à leurs confrères du monde à travers ce louable projet. Il est attendu une coopération bénéfique et durable entre les artistes africains et les artistes des autres continents et non pas un simple échange de politesse. On peut considérer ce lien, comme une incitation au partenariat international et inter-africain pour actualiser l’environnement de la production.



Promouvoir la production cinématographique et télévisuelle du continent africain.

Les films d’animation et de dessins animés peuvent véhiculer le talent des artistes africains. Sans aucun doute, ils peuvent s’affirmer par leur originalité aux côtés des autres expressions d’art du genre, à l’instar du dessin animé européen, américain ou asiatique. C’est pourquoi un fonds pour la production doit être accordé à ce genre d’expression, d’autant que les populations ne se retrouvent pas dans les images projetées qu’elles voient sur leur écran. Cette ambitieuse initiative d’origine africaine, est un nouveau mécanisme qui pourrait marquer un tournant majeur dans le paysage cinématographique et télévisuel de l’Afrique et qui répondrait aux aspirations du public africain par des programmes conformes à leurs canevas culturels. Le levier de ce mécanisme est la richesse des thèmes, la volonté des jeunes réalisateurs, la créativité des auteurs de bandes dessinées, et le talent de la nouvelle vague d’infographes. Fédérer ces énergies autour de ce projet innovant par la complémentarité, est un moyen de doter le cinéma africain d’un nouvel outil, qui peut l’enrichir et le promouvoir à l’échelle mondiale. De ce résultat, naitra un authentique studio où tous les jeunes africains porteurs de projets trouveront leur espace d’expression. Un premier pas vers une véritable industrie de l’audiovisuel africain.



Formation

La formation est l’une des priorités du projet Papa Nzenu Conte l’Afrique. Le fait de choisir un conte par pays puis le réaliser par un jeune cinéaste originaire du pays, est un précepte de renforcement et de complémentarité pour réhabiliter les compétences existantes. Si le jeune réalisateur ne dispose pas de compétences suffisantes pour mener à bien la direction de l’épisode, il bénéficiera d’une formation dans la structure de Dynamic Art Vision. Une fois que le jeune cinéaste acquiert les fondements du dessin animé et réalisera son propre épisode, il pourra à son tour faire bénéficier à d’autres jeunes de son pays d’origine, les connaissances de ce savoir-faire. A l’instar de Narcisse Youmbi, le réalisateur du premier épisode, Le Chasseur et l’Antilope, qui, une fois avoir joui d’une formation dans les studios de Dynamic Art Vision et réalisé son épisode, est actuellement à son tour en train de former de nouveaux animateurs de dessins animés dans des ateliers au Cameroun.

English

Papa Nzenu tales Africa
A series of 52 x 13 mn in animated films, each episode tells a tale or a fairy tale belonging to an African country, and each episode is directed by a young filmmaker from the country of origin to which the storybelongs. Undoubtedly rich in colours, shapes and sounds, Africa reveals its greatness through its orality with griot dad ‘n’ Zenutales at each of its staging in different parts of Africa.
This artistic work is dedicated to the wisdom of the African people and cultural heritage of Africa.

A animation serie by Narcisse Youmbi (Cameroon), Djilali Beskri (Algeria) et Jean-Noël Bah Gbéhi (Ivory Coast)



Cameroon / Algeria / Ivory Coast, 2016, animation, serie, 52 x 13 mn each.<

Author and producer : Djilali Beskri
Production : Dynamic Art Vision
www.dynamic-art-vision.com/en/projets/papa-nzenu

Dynamic Art Vision launched in 2010 animated films production and its first release is the serie PAPA NZENU CONTE L’AFRIQUE.


Pilot: The Hunter and antelope, by Narcisse Youmbi (Cameroon)

A triple function : To entertain, to educate and to promote African culture.

Why African tales
African tales are a fact of cultural manifestation of traditional society. They reflect the authentic values of Africa, a mode of expression, communication, thinking and art. Another way that enables better understanding of the African world is the vision of the universe, its religious concept, its notion of human beings and things.

Tales allow us to better decipher codes structures and the laws that govern traditional societies. How the natural and supernatural overlap to influence so that it become part of the wisdom handed down from one generation to the next.

Entertainment
The diversity of African stories is specific to each country where each region has happy audience. Stories, colours, shapes, and African sounds rearrange us as if by enchantment in a wonderful world of fantasy. Storytelling in animation film retains its playful aspect providing maximum joy and curiosity in a family. The diction of the storyteller, fabulous scenery, and appropriate music provide a rise in viewers.

Education
Beyond its fun stamp the tale develops a spirit of solidarity and helps young people to socially integrate by imputing to moral education with acceptance, recognition, justice, respect for word given, humility, kindness, generosity, kindness, love and intelligence. By his enchantment storytelling exercises a power of attraction on the child enriching experiences to help better develop his critical thinking on the environment and understand other cultures. It is a didactic tool par excellence, its privilege in education.

Promotion of African culture
With a very rich culture, Africa remains mostly unknown, as much by the African people as people from of other continents. Apart from a few rare events like the Festival of Pan-Africa Algiers, the World Cup in South Africa, the Festival des Arts Nègres in Dakar and the FESPACO, very few things were made on Africa. Stigmatises images of the continent are especially marked by wars, famine and disease. The cradle of humanity deserves not such treatment. Africans need positive life and enhance their brand image through the jurisdiction of their youth, the beauty of its landscapes, the diversity of its fauna and flora, spontaneity of its citizens and the creativity of artists. At each end of the generic. Series Papa Nzenu tale Africa,an African country is presented by valuable information to contribute to its promotion.

Themes
Tales from the African themes are various and many and they constitute a real pool of delight. Their unique common point is the translation of all traditional societal values that form the basis of African wisdom.
The choice of the theme of each episode is left to the care of the Director of the country of origin in common agreement with the writers.

Preservation and safeguarding of the heritage
This intangible heritage of inestimable value is endangered,whichthe Communities and social groups are trying to defend gradually. Ancestral transmissions through oral traditions are more and more distinguished by their rarity.
Papa Nzenu film animation and cartoon series is another invitation to re-discover the African tale. It is the complement of preservation of this heritage, which is also important as writing.

PAPA NZENU
The character of Papa Nzenu is the central element of the series. It’s designed to reflect a diverse African identity. It is a contemporary, accompanied by his instrument music Nved and his stick of Pilgrim, undertook a long journey across the continent. The journey is long, 52 steps. For each stop, straining will be developed to narrate a story of the country in which it is located.
Papa Nzenu has many qualities : he is wise, intelligent, cultivated, imaginative, musician, refined, contains a sense of humour, and undoubtedly has the art of speaking.

Consolidation of African youth
African youth is based on its cultural identity which is built on its diversity. This is the authentic values of ancient civilisation which must draw its strength from better mobilisation of lifelong learning perspective. These youths are aware of their precious inheritance and are trying to rehabilitee their culture by sharing and exchange it with different peoples and ethnic groups, and other continents. Aware of the accumulated delay, these youths are looking for an efficient and sustainable mechanism than any speech without delay. To assert themself, they should initiate a truly dynamic way around a commonconcrete project.

Exchanges and mobility between African artist’s opportunities generate an entrepreneurial spirit that stimulates regional growthand puts end to DIY and resourcefulness.
Exchanges and mobility between African artist generate opportunities and entrepreneurial spirit thats timulates regional growth and puts an end to DIY and resource fulness.

Exchanges of experiences between young African artists
Papa Nzenu is a common and concrete project. Its purpose is to affirm the dignity of African people and put the foundations of popular culture as well as promoting cultural cooperation between young people from African States with a view of strengthening African Unity. The most important is to learn to work together on a single project, exchange ideas and share experiences.

Exchange experienced by the Cameroonian youth and young Algerians in realising the first episode « The Hunter and antelope » series Papa Nzenu was wonderful and rich in emotions. A whole share: consultation in the work, artistic choices, character design, animation, colours, forms, music, a genuine transfer of knowledge that has provided an extract of birth of friendship between the Cameroonian and Algerian artists. This practice is to replicate with other African countries.

This dynamic needs to be encouraged and supported by the institutions of the Member countries of the African Union to rehabilitate a culture of excellence.
Cultural exchanges between Africa and other continents

The project approach has main objective knowledge of itself: showcasing to Africans their continent without so living in autarky. In the wake of globalisation, intercultural is a duty of civic responsibility to humanity. African youth who consumed and assimilated without moderation Western culture, has desire to turn to discover and share their visions with the rest of the world. It is a message of peace and fraternity that African artists would want to launch to their colleagues around the world through this laudable project. It is expected to have beneficial and lasting cooperation between African artists and artists from other continents, not a mere exchange of politeness.

It can be seen that this incentive is an Inter-African and international partnershipto refresh the environment of the production.
Films and Television promotion in Africa

Films, animation and cartoons can convey the talented African artists. No doubt they can assert themselves by their originality alongside other expressions of art of its kind, like the cartoons from European, American, or Asian.

This is why a production fund should be accorded to this kind of expression, as populations are found in the projected images that they see on their screen. This ambitious initiative of African origin is a new mechanism which could mark a major turning point in the film and television of the African landscape and which would meet the aspirations of the public for African programs which is consistent with their cultural canvas.

The leverage of this mechanism is the richness of its themes, the willingness of young directors, creativity of the authors of comic strips, and the talent of the new wave of infographes.

Putting these energies around this project areinnovative by complementarity, is a means to equip African Cinema to a new tool, which can enrich and promote it globally.

From This result an authentic studio will be born where all young African promoters will find their space of expression, a first step towards a real Africanus audio-visual industry.
Training

Training is a priority of the Papa Nzenu tales Africa project. The fact tochoose a tale by country and carried out by a young filmmaker originating in the country isa precept and strengthening complementarity to rehabilitate existing skills. If the young director does not have sufficient skills to carry out the direction of the episode, it will benefit from training in the structure of Dynamic Art Vision.

Once the young filmmaker acquire the foundations of the cartoon and perform his or her own episode, then it may turn to benefit other young people of his country of origin, and gain the knowledge in the know-how. The like of Narcisse Youmbi, Director of the first episode, The hunter and the Antelope, which, once having enjoyed training in the studios of Dynamic Art Vision and realized his episode, he is currently training new moderators of cartoons in workshops in Cameroon.

Português

Español