Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2015
Fatima (Un sentiment plus grand que l’amour)
Mary Jirmanus Saba
Pays concerné : Liban
Réalisateur(s) : Mary Jirmanus Saba
Durée : 85
Genre : historique
Type : documentaire

Français

En 1972, une jeune fille de 19 ans, Fatima Khaweja, a été tuée par l’armée libanaise lors d’une grève à l’usine de chocolat Gandour. La mort de Fatima aux mains de l’armée libanaise a suscité une indignation nationale. Vingt mille Libanais ont manifesté, exigeant le respect des droits des travailleurs et un gouvernement plus responsable. Son identité a été immédiatement assombrie par la controverse, les travailleurs l’ayant revendiqué comme une de leurs militantes, et d’autres insistant sur le fait qu’elle était une simple passante. Puis la guerre civile libanaise a éclaté, opposant les sectes religieuses l’une contre l’autre et effaçant la mémoire de Fatima de même que la possibilité de l’unification et du changement au Liban.



Réalisatrice : Mary Jirmanus Saba

Production : Ginger Beirut



Soutenu par le Busan International Film Festival Asian Documentary Fund, le Screen Institute de Beyrouth, Beirut Film Station, the National Science Foundation et le Fonds Image de la Francophonie.

Développé avec le soutien de la Berlinale talents Doc Station et du Doc Med producers program 2011-2012.

English

FATIMA, or notes on the possibility of permanent revolution returns to a moment in Lebanese history where a social revolution could have happened-but was thwarted by the outbreak of civil war in 1975. Searching in today’s Lebanon for Fatima Khaweja, a 19 year-old girl killed by the Lebanese army during a worker’s strike at Gandour chocolate factory in 1972, the film asks Why the Revolution never Happened, and what hope is there for change today?

WaitingforDawn_tobaccoWATCH TEASER HERE: FATIMA TEASER
FATIMA has been developed with the support of the Doc Station at the Berlin Talent Campus 2012, and the Doc Med Middle East Documentary Production Workshop 2011-2012.
The film’s production is supported by the Busan Film Festival Asian Documentary Fund, US National Science Foundation, Screen Institute Beirut, Beirut Film Station and Organisation Internationale de la Francophonie.