Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2016
Février noir
Selven Naïdu
Pays concerné : Île Maurice
Réalisateur(s) : Selven Naïdu
Durée : 52
Genre : musical
Type : documentaire

Français

Retour sur la mort tragique du chanteur Kaya, inventeur du rythme « Seggae », mort en garde-à-vue après son arrestation en 1969 à l’issue d’un concert en faveur de la dépénalisation du cannabis.

 

Champion de la réconciliation des communautés de l’île Maurice, Kaya transcendait, dans ses chansons, une identité mauricienne qui s’élevait au dessus des clivages. Mais celui qui chantait la non-violence est mort dans une cellule obscure. Et il n’est pas étonnant que cette mort ait provoqué la colère des quartiers pauvres des villes mauriciennes où il avait une grande audience. Les émeutes de février 1999 ont eu l’effet d’un cyclone. Elles ont déséquilibré une île Maurice où la coexistence des communautés n’est pas si pacifique qu’elle en a l’air. Après la mort de Kaya et les émeutes, les problèmes demeurent et le malaise social n’a pas disparu. Les communautés s’épient, le prolétariat souffre et les jeunes des cités n’ont toujours pas d’avenir… « Février noir » raconte tout cela. Ni une enquête policière, ni un pamphlet révolutionnaire, encore moins un exercice d’analyse sociologique, le film relate les faits, laisse parler les gens, pose quelques questions et met en lumière certains mécanismes pervers. « Février noir » est un effort de mémoire. Il tente d’ouvrir une réflexion sur l’avenir, après l’explosion sociale. 



Le film "Février noir" s'est vu attribuer une aide à la production de 20 000 euros lors de la première commission audiovisuelle 2016 du Fonds Image de la Francophonie.