Fiche Film
Cinéma/TV
2019
Awel & Ayta
Pays concerné : Algérie
Durée : 17 minutes
Genre : musical
Type : fiction

Français

de Rami Aloui et Nadir Mohammedi

« À ce qu’on dit, c’est après le premier cri que commence notre vie »
C’est l’histoire d’un premier cri…
Le premier cri d’une génération qu’on a trop souvent présenté comme « La » génération sacrifiée.
Un premier cri spontané, inspiré d’une jeunesse qui veut se réapproprier sa citoyenneté, qui veut retrouver le goût de Vivre et l’envie d’Agir.
Un premier cri qui marque le réveil d’une conscience collective, et la renaissance d’une union sacrée à travers la solidarité citoyenne.
Le premier cri de ceux qui sont restés trop longtemps sans voix, et qui aujourd’hui n’aspirent qu’à se réconcilier avec leurs racines pour mieux étendre leurs ailes.

Ce n’est pas réellement un groupe mais le travail de tout un collectif Alamoriska, qui se veut être maghrébin, essentiellement nous sommes algériens et vivant à Marrakech. Les 5 personnages principaux de ce film sont donc algériens.




Marian Filali : make-up art et chorégraphie
Salma Bourjila : direction artistique et décoration, assistée par Sana Mezrai Zeddoun,
Amine Arrom : prise de son,
Taha Nouri : prise d’images avec Rami Aloui
Mounir Kelia : montage avec Rami Aloui
Slimo et Mohamed Zohair : cuivres
ESAV Marrakech : mise à disposition de tous les moyens
Nadir Mohammedi : co-écriture et co-réalisation
Kenza Mamene Menebhi : la maman
Abderrahim Samih : le papa
Djohar Mehidi
Imad Hajji : VFX

English

by Rami Aloui and Nadir Mohammedi

« They say that after the first scream our life begins. »
It’s the story of a first scream…
The first cry of a generation that has too often been presented as « The » sacrificed generation.
A first spontaneous cry, inspired by a youth that wants to reappropriate its citizenship, that wants to find the taste of Living and the desire to Act.
A first cry that marks the awakening of a collective consciousness, and the rebirth of a sacred union through citizen solidarity.
The first cry of those who have remained speechless for too long, and who today only aspire to be reconciled with their roots in order to better spread their wings.

It’s not really a group, but the work of a whole Alamoriska collective, which wants to be Maghrebian, essentially we’re Algerians and live in Marrakech. The 5 main characters of this film are therefore Algerian.




Marian Filali : make-up art and choreography
Salma Bourjila: artistic direction and decoration, assisted by Sana Mezrai Zeddoun,
Amine Arrom: sound recording,
Taha Nouri : shooting with Rami Aloui
Mounir Kelia: editing with Rami Aloui
Slimo and Mohamed Zohair: brass instruments
ESAV Marrakech: availability of all means
Nadir Mohammedi: co-writer and co-director
Kenza Mamene Menebhi : the mother
Abderrahim Samih: the father
Djohar Mehidi
Imad Hajji : VFX

Português

Español