Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2007
Fratricide au Burkina, Thomas Sankara et la Françafrique …
Didier Mauro, Thuy-Tiên Hô
Titre anglais : Fratricide in Burkina Faso – Thomas Sankara and French Africa
Pays concerné : Burkina Faso
Réalisateur(s) : Didier Mauro, Thuy-Tiên Hô
Avec : Thomas Sankara, Michel Noll, Thuy-Tiên Hô
Durée : 52
Genre : politique
Type : documentaire

Français

Au mois d’août 1987, le capitaine Thomas Sankara, chef de l’Etat burkinabé, prononce un discours à Bobo Dioulasso, la deuxième ville du pays. Il évoque les errements de la révolution qui a transformé la Haute-Volta en Burkina Faso, révolution qu’il a déclenchée quatre ans plus tôt, le 4 août 1983, avec entre autres, son frère adoptif, Blaise Compaoré. Sankara fustige les excès des Comités de Défense de la Révolution, évoque le rythme effréné des réformes et les injustices perpétrées à l’égard de ceux que l’on a qualifiés de « contre-révolutionnaires ». Il admet que des erreurs ont été commises, et reconnaît qu’il faut procéder à une « rectification ». Le mot est lâché ! Dix semaines plus tard, le mot prend un tout autre sens : le 15 octobre, un commando pénètre dans les bâtiments du Conseil de l’entente, à Ouagadougou. Le jeune capitaine meurt, abattu à trente-huit ans, avec douze de ses proches, gardes du corps et collaborateurs. Les cadavres sont jetés dans une fosse commune après qu’un médecin eut délivré un permis d’inhumer, déclarant que Sankara est décédé de « mort naturelle ». Selon ses fidèles et sa famille, ce coup de force est l’aboutissement d’un complot préparé depuis longtemps, entre des forces occultes de l’ancien colonisateur, la « Françafrique », et des intérêts locaux, avides de pouvoir. Pour les partisans de son successeur, Blaise Compaoré, président toujours en exercice, l’opération visait simplement à écarter ce capitaine devenu gênant.


Il y a vingt ans, Thomas Sankara, 1er président du Burkina Faso, était victime de la rivalité qui l’opposait à son frère d’armes, le même Blaise Compaoré. Vertueux, sans doute excessif dans les réformes et les sacrifices qu’il demandait à son peuple, Sankara dérangeait. Pourtant, malgré les dérapages de la révolution dont il était le héraut, l’Afrique ne semble pas l’avoir oublié.





Scénario : Thuy-Thien Hi et Didier Mauro

Images : Laurent Lindebrings

Son : Laurent Lindebrings

Montage : Isabelle Collin

Production ICTV Solférino (Michel NOLL) et quartier Latin



FESTIVALS / PRIX / AWARDS / TELEVISIONS


Festival de Montréal 2007
> Sélection

France Ô (chaine de télévision, France)
Diffusion Le 12/04/2007 à 21h40 (GMT +2)
Diffusion Le 13/04/2007 à 16 h 15 (GMT +2)

English

Burkina Faso, Africa, October 15, 1987. Automatic gunfire breaks the even night’s silence and kills President Thomas Sankara. Had the assassins been sent by his brother in arms, Blaise Compaoré, with whom he had launched the Marxist Burkina Revolution a few years before, and who took control of the country right after the assassination?

Still in power to this date, Compaoré’s main argument at the time was also the one of the assassins: Sankara had lost all sense of reality, and was leading the Revolution into Chaos. It needed to be « rectified ». But who really was behind this « rectification »? Dark forces from France, the former colonial power, envying neighbour states, wealthy business interests?

In the hope to find some clues, this films looks at the critical years just prior to the assassination. It collects clues from the very people who were close to Sankara. 20 years after his assassination, they remember him vividly. Just like in the rest of Africa: Sankara, remains fondly remembered as one of the great African leaders.




Duration
(52′)

Format
HD Cam

Original version
French

Available versions
English
French
Spanish

Director
HO Thuy-thien
MAURO Didier

Production
QUARTIER LATIN
RFO
SOLFERINO IMAGES

Official Selection, Festival International de Montréal 2007: Vues d’Afriques