Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1992
Guerre du Golfe… et après ! (La) | Harbu al-khalîj wa ba’du ?
Nouri Bouzid, Nejia Ben Mabrouk, Mostapha Derkaoui, Elia Suleiman, Borhane Alaouié
Titre anglais : Gulf War… and After ? (The)
Pays concerné : Tunisie
Réalisateur(s) : Nouri Bouzid, Nejia Ben Mabrouk, Mostapha Derkaoui, Elia Suleiman, Borhane Alaouié
Avec : Nouri Bouzid, Kahena Attia, Nejia Ben Mabrouk, Mohamed Abdelkrim Derkaoui, Mostapha Derkaoui, Elia Suleiman, Elia Suleiman, Touria Jabrane, Raouf Ben Amor, Ahmed Baha Eddine Attia
Durée : 111
Genre : guerre
Type : fiction

Français

Le regard de cinq cinéastes arbes sur la guerre du Golfe. Différents par leurs œuvres et leurs itinéraires respectifs, ils ont en commun le même souci d’authenticité : C’est Shéhérazade qu’on assassine de Nouri Bouzid (Tunisie) ; A la recherche de Saïma de Nejia Ben Mabrouk (Tunisie) ; Eclipse d’une nuit noire de Borhane Alaouié (Liban) ; Le Silence de Mostafa Derkaoui (Maroc) ; Hommage par assassinat de Elia Solieman (Palestine)

C’est le producteur tunisien Ahmed Attia (Cinétéfilms) qui est à l’origine de ce film collectif, en réaction à la Guerre du Golfe de 1990. Il donne Carte Blanche à cinq cinéastes arabes pour réaliser un court métrage en réponse à la guerre.



Tunisie, 1991-1992
1h51 mn

– Réalisation : Nouri Bouzid, Nejia Ben Mabrouk, Borhane Alaouié, Mostafa Derkaoui
– Scénario : Nouri Bouzid, Nejia Ben Mabrouk, Borhane Alaouié, Mostafa Derkaoui, Elia Soleiman
– Image : Chedli Chaouachi, Daniel Bougard, Abdelkrim Derkaoui, Gilles Moison, Juan Cristobal Cobo
– Montage : Kahena Attia, Anne Lombard, Robert Hein
– Interprétation : Raouf Ben Amor, Abdelaziz Meherzi, Touria Jebrane, Elia Soleiman

English

Der tunesische Produzent Ahmed Attia hatte als Reaktion auf den ersten Golfkrieg 1992 fünf arabischen Regisseuren eine Carte Blanche für einen Kurzfilm gegeben.
Die Französischen Filmtage möchten mit der Aufführung dieses Filmes den vor wenigen Wochen verstorbenen Ahmed Attia würdigen, der sich in hohem Maße für das nordafrikanische Kino verdient gemacht hat

regie: borhane alaouié, nejia ben mabrouk, nouri bouzid, mostapha derkaoui, elia suleiman TUN 1991-92 111 min OmdU


_________________________________


Neither propaganda…neither manicheism. For this collective movie, five arab film-makers (Nouri Bouzid, Nejia Ben Mabrouk, Borhane Alaouie, Elia Suleiman, Mustafa Darkaoui), very different from each other in their path in life, but similar in their sense of justice and thruth, have given, freely – with the sole limitation of time of each episode -, their own vision of the Gulf war. A war they just watched, but a war after which nothing ever will like before…