Fiche Film
MOYEN Métrage | 2006
Jacques Charby, porteur d’espoir
Pays concerné : France
Durée : 52 minutes
Genre : portrait
Type : documentaire

Français

Apprenant le 1er Janvier 2006 la mort de Jacques Charby, Mehdi Lalloui n’eut plus qu’une idée en tête : rendre hommage en images à celui avec qui il projetait depuis longtemps de faire un film sur le parcours étonnant de ce grand résistant, de ce juste. Comédien de talent, sa vie bascule quand Kateb Yacine lui ouvre les yeux sur les méfaits du colonialisme français en Algérie.

Il devient membre du Réseau Jeanson, s’engage aux côtés du FLN, est arrêté en 1960 mais s’échappe …Il restera soucieux de restituer l’histoire des porteurs de valises anonymes, et témoignera aux Éditions Maspero, puis à La Découverte.

Jacques Charby est enfin l’auteur du très beau film Une si jeune paix, 1er long-métrage réalisé après l’indépendance algérienne.

Insoumis, droit et intègre, sans complaisance aucune, ce grand monsieur méritait bien cet hommage posthume.


Ce film fait partie d’un triptyque, une traversée de la guerre d’Algérie autour de portraits d’hommes et de femmes représentant trois groupes mémoriels, aux engagements et aux itinéraires différents.

La série documentaire propose un décryptage des drames de cette guerre en trois volets et donne à découvrir des histoires inconnues, occultées ou très peu abordées.

Le premier volet « En finir avec la guerre… » aborde l’itinéraire de plusieurs appelés qui ont fait la « sale guerre ». Ils oeuvrent aujourd’hui à travers leur association (l’Association des Anciens Appelés en Algérie Contre la Guerre) à des actions de solidarité concrète et de développement en direction de villages d’Algérie qui, il y a quarante ans, subirent de plein fouet les destructions liées à cette guerre.
Le deuxième volet, « Les parfums de ma terre », traite quant à lui d’un Français d’Algérie, né à Guelma et issu d’une famille Algérie Française (ses oncles ont participé activement à la répression de mai 1945 et étaient OAS dans les années soixante). Jacky Malléa a toujours vécu fraternellement avec les Algériens.
Lors de son service militaire, il a refusé de rejoindre une unité combattante. Il se découvrira à près de quarante ans une famille algérienne. Nous le suivrons sur sa terre natale à la recherche de ses souvenirs.
Enfin le troisième volet est construit autour de Jacques Charby, comédien, qui fut l’un des piliers du « Réseau Jeanson » que l’on appela « Les porteurs de valises ». Ils furent quelques centaines à aider le FLN en France à échapper aux « mauvais traitements » de la police. Pas toujours avec succès…

France / Documentaire / 2006 / 52mn / Vidéo / Couleur / VO

* Réalisation, image, montage : Mehdi Lallaoui
* Distribution : Au Nom de la Mémoire – Mehdi Lallaoui – [email protected]
Partager :