Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 1995
Femmes du Sahel (Women of the Sahel)
Pays concerné : Niger
Durée : 52 minutes
Genre : société
Type : documentaire

Français

Au Niger, un pays où peu de personnes sont des travailleurs salariés, le secteur informel est essentiel pour la survie de milliers de familles. Les femmes de la région du Sahel region sont les piliers de ce secteur, qui pèse pour plus de la moitié de l’économie du Niger.



Sur les 8 millions d’habitants que compte le Niger, seules 50 000 personnes sont salariées, soit 1 % de la population active. Le reste s’adonne à plusieurs activités allant de la pêche à l’agriculture, en passant par le commerce et le troc.

Ce vaste réseau constitue le secteur informel qui génère la moitié du PIB du pays. Dans cette deuxième catégorie, comme un peu partout dans les pays du Sahel, les femmes sont les plus nombreuses et les plus dynamiques. Levées les premières, elles se couchent les dernières. Elles occupent tous les secteurs. Au Niger, par leur travail acharné les femmes assurent la survie de la communauté.



de Paolo QUAREGNA et Souleymane MAHAMAN, 52 min, documentaire, 1995, Niger




Durée : 51’08 »


Genre : documentaire


Thèmes : Niger, condition féminine, économie


 


Année : 1995


Réalisateurs : Mahamane SOULEYMANE / Paola QUAREGNA


 


Image : Alain CHOQUART / Ousmane SEYDOU


 


Son : Frédéric PFOHL / Hassane WAZIRI


 


Montage : Florence JOULIN / Josette RAUZE


 


Musique originale : sonothèque ORTN


Production : FRANCE 3 / SOLERA FILMS / DREAM FILMS / RAI 3 / ORTN (Niger)






FESTIVALS / AWARDS



1998 | Festival Marema I(talie)

* Prix

English

A Film by Paolo Quaregna & Mahamane Souleymane

In Niger, a country where few people are salaried workers, the informal economic sector is essential to the survival of thousands of families. The women of the Sahel region are the pillars of this sector, which accounts for more than half of Niger’s economy. We visit a number of women as they make peanut oil, extract salt from earth, and turn gypsum into plaster. The film also introduces the craftswomen who create marvelously decorated pottery, beautifully woven straw mats, and intricate leatherwork, all to earn a few dollars.


« Demonstrates the vital roles women play in supporting themselves and their families… provides a good counterpoint to prevailing stereotypes. A welcome addition to the available audiovisual resources on the sub region. »-African Studies Quarterly

Português

Español



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications