Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2003
Au-delà de la peine
Osvalde Lewat
Titre anglais : Forgotten Man (The)
Pays concerné : Cameroun
Réalisateur(s) : Osvalde Lewat
Avec : Osvalde Lewat, Cyrille Masso, Eloi Bela Ndzana
Durée : 52
Genre : portrait
Type : documentaire

Français

Ce jour-là, Owono Pierre dit Léppé, ne l’oubliera jamais. C’est le 10 novembre 1969. Il est placé sous mandat de dépôt pour un délit mineur. Convaincu que son séjour en prison sera bref, il se retrouve pourtant trente-trois ans plus tard toujours incarcéré. Sa famille, lasse d’essayer de l’aider à sortir de cette situation absurde, l’abandonne. Toutes les actions de recours sont vaines, il ne doit sortir qu’en… 2028.
Il est fatigué de son combat pour plaider sa cause. Celle de sa détention abusive. Auprès des autorités judiciaires et carcérales, religieuses, des associations. Ses démarches n’ont jamais abouties. Les horreurs de la prison, il en a fait son quotidien. Aujourd’hui, de sa femme et de ses enfants, il ne garde qu’un souvenir flou. Pour lui, le monde, il se l’imagine comme celui qu’il a quitté le jour de son incarcération. Devenu sculpteur, il trouve dans le bois un exutoire.
Que s’est-il passé pour aboutir à cette situation kafkaïenne ? Qu’est-ce qui donne à ce détenu la force de ne pas se suicider comme de nombreux autres autour de lui ? Si jamais il est libéré, supportera-t-il la vie hors de ce qui est devenu son élément naturel, la prison ? Que reste-t-il à cet homme qui est entré en prison à l’âge de 25 ans et y a passé plus de la moitié de sa vie ?

Documentaire sur un Camerounais qui a passé plus de trente ans en prison pour des faits de faussaires. Sans argent pour corrompre les magistrats, il a été oublié en prison. Il témoigne de la survie, de la violence du milieu, des activités qu’il développe malgré tout pour conserver sa dignité : la sculpture, la découverte de la foi. Parallèlement, on rencontre sa famille, sa femme, ses enfants aujourd’hui adultes, son frère. Chacun raconte comment il a vécu son absence, comment peu à peu ils ont perdu le contact avec lui. Grâce à l’appui d’associations et de personnalités, d’un avocat, l’homme quitte finalement la prison. Il retrouve les siens, ou plutôt c’est une non-rencontre, et son village. Le film se termine sur un constat amer : il a tout perdu. Le personnage est attachant, son témoignage est poignant. Il parle avec du recul mais il évoque de façon très crue des événements et des conditions de détention terribles. Le regard de la réalisatrice est détaché de tout jugement, respectueux. Elle laisse la parole à cet homme privé de voix, de liberté. Sombre mais très fort.

Durée : 50’22 »

Genre : documentaire

Thème : prison, Cameroun

Année : 2003

Réalisateur : Osvalde LEWAT

Image : Claude POUNTU / Louis-Paul NTSA TÉMÉ / Michel MVOGO

Son : Antoine MBESSE AMOUGU

Montage : Denis LE PAVEN

Production : MALO PICTURES Cameroun

Disponible en VàD sur Africafilms.TV



Support : beta numerique


auteure/réalisatrice…Osvalde Lewat

images : Claude Pountu, Louis-paul Ntsa Teme, Michel Mama

son …Antoine Mbesse Amougu

mixage…Hubert Atangana

montage…Denis Le Paven

assistante…Emmanuelle Lacosse

musique…Hubert Atangana

assistant realisateur…Eloi Bela

English

Sentenced to a few years in prison in 1969, it would take 33 years before Cameroon’s oldest prisoner walked free.
Upon his early release from Yaoundé’s Central Prison in 2002 Léppé, who due to several attempted and failed escapes should only have been released in 2028, owes his freedom to the human rights associations that put pressure on the authorities to set the old man free.

The Forgotten Man is a documentary by acclaimed Cameronian filmmaker Lewat-Hallade that tells the unique stranger-than-fiction story of Owono « Léppé » Pierre, sentenced to prison for a petty crime but ended up spending three decades behind bars. Shot in the prison where the elderly Léppé spent the best years of his life, this documentary puts the spotlight on a man who, despite his cruel destiny, remains freer than most of us.



Directed by Osvalde Lewat-Hallade, Cameroon, 2003; 58min.