Fiche Groupe
Musique
Tabou Combo
Haïti
Membres(s) : Yves Joseph

Français


"Le Rythme, c’est l’essence même de Tabou Combo" nous dit Herman Nau, co-fondateur et ancien batteur de Tabou Combo. Les rythmes de la musique de danse haïtienne, le Kompa, ont projeté Tabou Combo sur la scène internationale. Les 12 membres du groupe ont parcouru le monde entier depuis leur depart d’Haïti et leur installation à New York en 1971. Tabou Combo a aujourd’hui des admirateurs et des adeptes dans le monde entier, de Londres à Paris, en passant par les Pays-Bas, le Japon, l’Amérique du Sud, toutes les Caraïbes et l’Amérique du Nord.



Tabou Combo débute sa carrière en 1967 à Petion-Ville, une ville proche de Port-au-Prince par Albert Chancy, Herman Nau et leurs amis, tous adolescents à l’époque. Ils se nomment d’abord "Los Incognitos" car ils sont totalement inconnus du public. Ils se rebaptisent Tabou Combo en 1968 afin de porter un nom plus proche de la culture haïtienne. Cette même année, ils gagnent le premier prix lors d’un concours télévisé pour jeunes talents, deviennent célèbres en Haïti et l’année suivante en 1970 se retrouvent en tête de tous les groupes de l’île. Mais les parents de Chancy envoient leur fils Albert, le guitariste et chef du groupe, étudier dans un collège à Montréal, il abandonne la musique, le groupe se sépare et ses membres émigrent vers les Etats-Unis. Au début de l’année 1971, une rencontre imprévue amène une reformation du groupe. Jean-Claude Jean, guitare rythmique prend la direction du groupe qui repart de plus belle et continue ainsi depuis avec seulement quelques petits changements.



C’est en 1974 que le groupe capte l’attention de l’Europe avec son tube d’un million de ventes NEW YORK CITY. Depuis, la popularité du groupe ne cesse de grimper sur la scène internationale. En 1989, la sortie de AUX ANTILLES fait la une des hit-parades d’Europe et des Caraïbes pendant six semaines d’affilée. AUX ANTILLES gagne aussi le prix du Meilleur Album de Musique Haïtienne de Danse en 1991 au premier Festival de Musique Caribéenne (Caribbean Music Awards) au célèbre Apollo Theater de New York City. KITEM FE ZAFEM (Laisse-moi faire mes affaires), est cité parmi les meilleurs tubes dans le magazine Beat en 1988. En 1989, le cinéaste Jonathan Demme se sert de KITEM FE ZAFEM, ainsi que de ZAP ZAP pour son film MYSTERY DATE. La chanson JUICY LUCY est choisie par le cinéaste français Maurice Pialat pour son film POLICE (1985). En 2002, le guitariste mondialement connu Carlos Santana enregistre la chanson MABOUYA (sous le titre "Foo Foo") sur son album SHAMAN.