Fiche Livre
Littérature / édition, Poésie / Conte
RECUEIL DE POéSIE |
Portes étroites (Les)
Abdou Karim GUEYE
Edition : Editions des écoles nouvelles africaines – Sénégal
Pays d’édition : Sénégal
Prix : 5.00

Français


 » Les portes étroite  » est le premier livre écrit par Abdou Karim GUEYE: un livre de poésie qui condense 32 poèmes. C’est une poésie de jeunesse, mais d’une certaine maturité. Aminata Maïga KA écrira  » Les poèmes d’une rare beauté mais d’inégale valeur, entraînent le lecteur sur des chemins insoupçonnés parsemés de thèmes variés. … amoureux de l’ordre,  » contre le progrès qui peut être illustré et nos amères passions, goût de cidre, s’entament sur la fortune d’héritage et piétinent le sublime legs  » et  » l’ordre éclos, souffles denses, sur les cendres du temps attisera la braise pour qu’au sommet du mont brûle l’éternelle flamme olympique « . L’espoir est donc permis pour un meilleur destin de l’homme.  Car la  » boussole qui guide nos pas n’est pas l’œil pensant du charlatan mais la foi et la miséricorde « . L’auteur pétri dans des valeurs morales et républicaines sûres, est homme de foi et de conviction.  » La communauté de foi est le ciment de notre avenir « .  L’optimisme et la foi proclamés, ne résistent pas cependant à l’appel de l’amour.  » Ton sourire, dents lunaires et écarlates entre les lèvres voraces ton corps, argile brûlée, peuple mon sommeil impossible et les cendres de son amour, mon amour blesse mon cœur encore fragile  » Source : http://goo.gl/TKY3b0.


Dans ce recueil, vous lirez les poèmes suivants:

1.     Ce destin

2.     Errance.

3.     Belle.

4.     Pénombres d’amour.

5.     Joies.

6.     Cet amour-là.

7.     La reine.

8.     L’espoir.

9.     Différences.

10.  Inquiétudes.

11.  Messie.

12.  L’hypocrisie.

13.  L’ami.

14.  Mère.

15.  L’aube.

16.  Odes de jeunesse.

17.  Odes des fils maudits.

18.  Les faux dévots.

19.  La bonne pluie.

20.  Conjoncture.

21.  L’usine.

22.  Mon île.

23.  Réponses.

24.  NDAR.

25.  Ambivalences.

26.  Plus le temps.

27.  Musiques d’hier.

28.  Talismans.

29.  Ces portes.


En lisant ces poème, n’oubliez pas les paroles de ma sœur Aminata Maïga KA qui m’a toujours très bien aimé, dans la revue négro-africaine de littérature et de philosophie, Ethiopiques n°60 du 1er semestre 1998:  » Abdou Karim Guèye se révèle ainsi le chantre de l’esprit, de Dieu, de la femme, de l’amitié, de l’île de NDAR. Dans des envolées d’une grande beauté, avec des mots justes et qui touchent le cœur, il s’est pleinement acquitté de sa mission de résident du Parnasse. A ce titre, son recueil de poèmes qui ne laisse personne indifférent, mérite d’être lu, commenté et porté à l’appréciation du grand public. «