Fiche Livre
Littérature / édition
éTUDES LITTéRAIRES, CRITIQUES |
Littérature mauritanienne de langue française
Pays concerné : Mauritanie
ISBN : 9788895343198
Prix : 15.00

Français

Le n° 26, nov.-déc. 2014, d’INTERCULTUREL FRANCOPHONIES, revue semestrielle sur les cultures et littératures nationales d’expression française, édité à Lecce (Italie) par l’Alliance Française de Lecce et dirigée par Andrea Calì (Università del Salento), est consacrè à la Littérature mauritanienne de langue française. Cette livraison a été coordonnée par M’Bouh Séta Diagana et Mamadou Kalidou Bâ (Université de Nouakchott).




Présentation





 « Mon pays est une perle discrète / Telle des traces dans le sable / Mon pays est une perle discrète / Telle des murmures des vagues / Sous un bruissement vespéral / Mon pays est un palimpseste / Où s’usent mes yeux insomniaques / Pour traquer la mémoire« . Tel est le chant à son pays du poète et linguiste Ousmane Moussa Diagana (disparu en 2001), dans son premier recueil, Notules de rêves pour une symphonie amoureuse (1994).

Avec ce numéro d’Interculturel Francophonies, c’est la première fois qu’une revue scientifique internationale s’intéresse exclusivement à la littérature mauritanienne de langue française. L’absence de cette littérature de l’échiquier culturel et scientifique n’est toutefois plus justifiée. En effet, elle renferme désormais de véritables  » perles discrètes  » qui ont fait l’objet de plusieurs études dont des thèses de doctorat. Ce n’est donc que justice qu’Interculturel Francophonies lui rend avec la présente livraison. Mais face à l’urgence de réaliser ce numéro et le besoin pressant d’aborder cette littérature sous ses différents angles aussi variés soient-ils, plusieurs choix s’offraient à nous: n’étudier que des œuvres et / ou des auteurs pouvant être considérés comme des classiques; ne nous intéresser qu’à un genre bien précis ou alors n’aborder qu’une thématique spécifique. Toutes ces démarches pourraient sans doute permettre d’évoquer de manière plus approfondie tel ou tel aspect de cette littérature francophone.

Mais puisqu’il s’agit d’une première, nous n’avons pas voulu circonscrire ce numéro à un champ étroit. Nous avons donc opté pour une démarche plus englobante alliant à la fois travail panoramique, réflexions théoriques, étude de poétiques singulières.

  

Sommaire





Présentation





M’Bouh Séta Diagana – Mamadou Kalidou Bâ, Littérature mauritanienne de langue française

 


Émergence


 

 

Manuel Bengoéchéa, La littérature mauritanienne francophone: bilan et perspectives

 

M’Bouh Séta Diagana, La longue marche du roman mauritanien francophone

 

 
Regards de l’autre

 

 

Pierre Bonte, Une relecture d’Odette du Puigaudeau: entre conservatisme idéologique et positions anticoloniales

 

Ana Monleòn Domìnguez, Récits d’une nomadisation: Odette du Puigaudeau et la Mauritanie

 

 

Achraf Mohamed A. G. Ouedrago, Littérature et ethnographie chez Bios Diallo

 


Entre théorie et témoignage

 

 

Abderrahmane Ngaïdé, Exil, écriture et mémoire. Fragments d’un témoignage

 

Moussa Diallo, L’écriture clinique dans Les Voix abyssales de Bissau d’Abderrahmane Ngaïdé

 

 

Poétiques singulières

 

 

Mamadou Ould Dahmed, Mythe et merveilleux dans Barzakh de Moussa Ould Ebnou

 

Mohamed Ould Bouleïba, Procédés romanesques en question dans l’œuvre de Moussa Ould Ebnou

 

Mamadou Kalidou Bâ, Mises en récit des migrations sous contraintes inspirées des événements de 1989 à travers les romans mauritaniens: Les Otages de Mama Moussa Diaw et Une vie de sébile de Bios Diallo

 

Marie-Rose Abomo-Maurin, Violences, silence et cris ou l’univers chaotique d’Abdoul Ali War

 

Elemine Ould Mohamed Baba, La perception du temps dans Mauritanides de Habib Ould Mahfoudh

 

 

 Croisements

 

 

Cheikh M. S. Diop, Genre et représentation identitaire dans la littérature mauritanienne francophone

 

Coudy Kane, Le bilinguisme comme miroir identitaire chez deux romanciers de la moyenne vallée du fleuve Sénégal: Cheikh Hamidou Kane et Tène Youssouf Guèye

 

 

 

 Conclusion

 

 

Abdel Weddoud Ould Cheikh, La loterie en Ruritanie: préface aux Mauritanides de Habib Ould Mahfoudh

 

 

 Entretiens

 

 

Harouna-Rachid Ly – Mamadou Kalidou Bâ, « Le regard de l’autre est beaucoup plus objectif que le nôtre s’il s’agit de nous juger, de nous remettre en cause et de nous apprécier « 

 

Bios Diallo – Mamadou Kalidou Bâ,  » On ne retient pas un sanglot qui file vers l’abîme […]. Le style, c’est le respect du souffle « 

 

Djibril Sall – Manuel Bengoéchéa,  » Je refuse d’écrire pour les autres. J’écris pour moi-même, pas parce qu’on m’a commandé quelque chose « 

 

Moussa Ould Ebnou – Manuel Bengoéchéa, « Le problème de la francophonie aujourd’hui, c’est soit rester sur cette approche unilatérale d’exclusion des autres cultures et mourir […], soit intégrer les cultures différentes […] et laisser vivre le français en tant que langue du monde […] à composantes plurielles « 

 

 

Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs

Les numéros d’Interculturel Francophonies