Fiche Livre
Littérature / édition
ESSAI | Novembre 2016
Dany Laferrière: mythologies de l’écrivain, énergie du roman
ISBN : 9788895343259
Prix : 15.00
Parution : 01 Novembre 2016

Français

Dany Laferrière: mythologies de l'écrivain, énergie du roman est le titre du n° 30, nov.-déc. 2016 de la revue semestrielle sur les cultures et littératures nationales d'expression française Interculturel Francophonies, éditée à Lecce (Italie) par l'Alliance Française et dirigée par Andrea Calì (Università del Salento). Cette livraison (324 pp., ISBN 9788895343259) a été coordonnée par Yolaine Parisot (Université de Rennes 2).




Présentation




Pourquoi ce numéro d'Interculturel Francophonies consacré à l’œuvre de Dany Laferrière? Pourquoi maintenant? Dany Laferrière a su créer un univers, son univers, où rien n’est jamais acquis, rien n’est jamais certain, un univers où le lecteur se sent libre d’entrer, de circuler et d’emprunter. L’œuvre protéiforme et néanmoins une de Dany Laferrière invite au partage dans l’anonymat que le lecteur et l’écrivain polytrope ont pour le coup en commun. L’œuvre est une somme, un projet révélé rétrospectivement, mais chaque livre en est un miroir placé n’importe où sur « le ruban de Möbius » que dessine l’ensemble. « Donc, il n’y a rien, en fait », conclut Dany Laferrière. La boutade sonne comme un aveu. Les contributions réunies dans ce volume proposent de partager des vues, des lectures et des relectures entre vieux habitués et critiques de la littérature mondiale, de relire « l’autobiographie américaine » à l’aune des derniers développements « mythologiques » de l’œuvre et de sa réception, du renouvellement épistémologique des théories de la fiction et de la lecture, des relations de la littérature avec les arts. Les contributions que l’on va lire dialoguent avec l’œuvre et entre elles, sans craindre ni la contradiction ni la redite, donc. Elles mettent ainsi au jour les interférences de la mémoire littéraire et de l’intermédialité avec la poétique des genres. Le roman selon Dany Laferrière apparaît alors comme un lieu de multiples transversalités, une énergie qui relie les espaces, l’écrivain et son lecteur dans un même présent, celui du monde.



Sommaire



 



Introduction



 



Yolaine Parisot, Le roi, le courtisan et le jeune page



 



La littérature, les arts, le cinéma et moi



 



Christiane Ndiaye, La ruine de l’autobiographie: une mémoire littéraire sans frontières



Cheikh M. S. Diop, Autoreprésentation et invention d’identités chez Dany Laferrière



Mylène F. Dorcé, Dany Laferrière: de l’écrivain intarissable au cinéaste insaisissable 



Hidehiro Tachibana, Dany Laferrière, masque d’un romancier 



 



L'énergie du roman



 



Yves Chemla, La Confidence de l’arrivée 



Alessia Vignoli, Je bouge: donc je suis? (du mouvement et de l’immobilité de Laferrière)



Ching Selao, «Si le sexe est sain, il n’est pas innocent ». Sexe et pouvoir dans l’œuvre de Dany Laferrière 



 



La littérature, le monde et nous



 



Oana Panaïté, Mondialisation culturelle et mondialité poétique chez Dany Laferrière 



Françoise Naudillon, Ombres et lumières: Windsor Klébert et ses leçons d’immortalité 



Florian Alix, Dany Laferrière comme écrivain « académicien »: la posture fictionnelle de l’essayiste dans L’Art presque perdu de ne rien faire 



Véronique Bonnet, Dany Laferrière: le lecteur dans sa baignoire ou l’art de bien lire



 



Entretien



 



Dany Laferrière Yolaine Parisot, « C’est un long tissu, c’est comme un ruban de Möbius »



 



Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs



Les numéros d'Interculturel Francophonies