Murmures

Souleymane Bachir Diagne : philosophe en terres d’Islam
août 2012 | Divers | Littérature / édition | Sénégal
Source : Slate Afrique

Français

Né en 1955 à Saint-Louis, Souleymane Bachir Diagne est un philosophe sénégalais et un intellectuel public, attentif aux soubresauts de son temps, qu’il s’agisse de la crise en Casamance ou de la destruction des mausolées de Tombouctou, doublé d’un humaniste à l’ancienne. Logicien, spécialiste de l’histoire des sciences et de la philosophie islamique, ce passeur rare a enseigné, pendant vingt ans, au département de philosophie de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, avant de s’expatrier aux États-Unis où il exerce la même profession, d’abord à Chicago (Northwestern University), puis aux départements de français et de philosophie de la prestigieuse université Columbia (New-York). Au physique, c’est une longue tige fluette, des bras interminables, une bouille souriante et chaleureuse, un calme de Bouddha.

[…]

À ceux nombreux, qui lui demandent comme définir « la philosophie islamique », le natif de Saint-Louis répond clairement qu’il préfère parler de « philosophie en islam », pour bien indiquer ce qui s’est désigné, à partir du IXe siècle, par le mot grec arabisé de falsafa et continue, dans les centres intellectuels du monde musulman, la tradition de pensée philosophique grecque et hellénistique (…)

[Lire l’intégralité d’Abdourahman Waberi publié sur le portail Slate Afrique]
Partager :