Murmures

Nimrod, minoritaire parmi les minoritaires
janvier 2013 | Divers | Poésie / Conte | Tchad
Source : Poésie Immédiate

Français

La poésie est une échappée choisie, bien souvent traversée par la question de l’origine. Force d’expansion et d’évasion, elle ne perd cependant jamais de vue ce moment essentiel de la vie où la réalité ne suffit plus pour comprendre, et où il faut la saisir par les mots. Né au Tchad en 1959, Nimrod est poète, touché par cette quête de l’origine : celle de l’enfance où les signes d’éblouissement ont attiré en lui la poésie, et celle de son pays qu’il a quitté en 1984 pour mieux enfin le percevoir.

Exilé en Côte d’Ivoire puis en France, c’est à Amiens (Picardie) qu’il vit et travaille aujourd’hui. Il a publié des livres de poésie (Pierre, poussière, Obsidiane, 1989), des récits (Le Départ, Actes Sud, 2005) et des essais (La Nouvelle Chose française, Actes Sud, 2008). L’enjeu de ces textes ? Évoquer le Tchad en tissant un lien entre son histoire tragique (il décrit la guerre civile des années 1979-1982) et l’existence familiale et intime de l’auteur (…)

[Lire l’intégralité de l’article sur le Blog Poésie immédiate]
Partager :