Murmures

Aimé Césaire : un siècle de lumières
juin 2013 | Divers | Littérature / édition | Martinique
Source : Jeune Afrique

Français

Son oeuvre profondément humaniste a inscrit le chantre de la négritude au panthéon des grands hommes. Retour sur l’oeuvre et le combat de l’une des figures majeures du XXe siècle.

Août 1968, un funk endiablé déferle sur les ondes et restera six semaines en tête des charts américains. James Brown chante sa fierté d’être noir (Say It Loud – I’m Black and I’m Proud). Un acte militant en cette année qui a vu disparaître, quelques mois plus tôt, le 4 avril, Martin Luther King, lâchement assassiné. Affirmer haut et fort sa négritude quand le fanatisme le dispute à la haine et provoque la mort des êtres de chair et de sang n’est pas un vain mot. Encore moins un vain combat (…)

[Lire la suite de l’article de Séverine Kodjo-Grandvaux]
Article publié par Jeune Afrique le 25 juin 2013.
Partager :