Murmures

L’espoir de l’Afrique viendrait-ils des femmes ?
janvier 2014 | Faits de société | Cinéma/TV | France
Source : Clap Noir

Français

Amiens 2013

Le 33eme fes­ti­val inter­na­tio­nal du film d’Amiens offre ses écrans aux ciné­mas du monde entier. Lancé en 1980 avec un hom­mage à Merzach Allouache, il a chaque année consa­cré les hon­neurs à des ciné­ma­to­gra­phies du monde : Brésil, Irlande, Caraïbes, Portugal, Congo Belge, Mexique, etc…
Cette année, la com­pé­ti­tion ras­sem­ble A gente (Brésil), Bôbo(Portugal), El condor Pasa (Corée du Sud), La vida des­puès (Mexique), Leçons d’har­mo­nie de Emir Baigazin (Kazakhstan/Allemagne) Licorne d’or, When I saw you (Palestine), Of horses and men de Benedikt Erlingsson (Islande/Allemagne), Prix de la ville d’Amiens et prix d’inter­pré­ta­tion fémi­nine pour la comé­dienne Charlotte Boving…

« Depuis ses débuts, le fes­ti­val inter­na­tio­nal du film d’Amiens tient à faire un état des lieux de la créa­tion ciné­ma­to­gra­phi­que du conti­nent afri­cain » annonce un cata­lo­gue, tou­jours aussi riche et fourni malgré les temps de crise. Mais dans la sélec­tion, seuls deux films afri­cains concou­rent cette année.

En avant-pre­mière, le fes­ti­val pré­sente le film de la franco-séné­ga­laise Dyana Gaye Des étoiles (Sénégal, Belgique, France), sou­tenu par la fon­da­tion Gan en 2012. Réalités et espoir de l’émigration, à tra­vers trois per­son­na­ges, dans trois villes dif­fé­ren­tes.(lire la cri­ti­que).


LIRE L’INTÉGRALITÉ sur Clap Noir
Partager :