Murmures

Il faut sauver le cinéma Guimbi : les anciens témoignent
janvier 2014 | Faits de société | Cinéma/TV | Burkina Faso

Français

Au Burkina, comme dans d’autres pays d’Afrique, les salles de cinéma sont devenus des églises du réveil ou des entrepôts… A Bobo-Dioulasso, dans le sud de ce pays pourtant connu pour le Festival de Cinéma Panafricain, il n’y a plus de salle de cinéma.
Il est important de réhabiliter un cinéma dans cette ville : participez et aidez à sauver le Ciné Guimbi.

Il faut sauver le cinéma Guimbi : les anciens témoignent from Alain Bottarelli on Vimeo.



« … Le Ciné Guimbi constitue à mes yeux un élément mythique du patrimoine cinématographique national. Entre 1964 et 1970 j’ai regardé des films dans cette salle qui ont contribué à fonder partiellement, durant mon adolescence, les bases de mon rapport au 7ème art… », témoigne le cinéaste Gaston Kaboré.

Le nouveau spot GUIMBI est mis en ligne depuis le 18 janvier 2014, au top départ du Festival Black Movie de Genève qui soutient l’initiative !

Thierno I. DIA
Africiné / Africultures

English

600,000 inhabitants and no cinema in the city (Bobo Dioulasso).
Great campaign to save the open air Cine Guimbe in Burkina Faso!

« … For me Ciné Guimbi represents a mythical element of our national cinematographic heritage. Between 1964 and 1970, I saw movies in that cinema during my adolescence which contributed to forming my relationship to filming… », according to Gaston Kaboré.

Thierno I. DIA
Africiné / Africultures
Partager :