Murmures

Cap-Vert: la fermeture de l’Institut français suscite l’incompréhension
juin 2014 | Divers | Histoire/société | Cap-Vert

Français

La fermeture prévue fin juillet de l’Institut français du Cap-Vert suscite l’incompréhension du monde politique et des milieux intellectuels et culturels de cet archipel ouest-africain membre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Dans une lettre adressée fin mars à son homologue français François Hollande, dont l’AFP a obtenu lundi une copie, le président capverdien Jorge Carlos Fonseca lui demande de « réviser cette décision » de fermer l’Institut devenu « patrimoine et partie intégrante du panorama culturel au Cap-Vert ».

Cette décision « a surpris les autorités et la société civile capverdiennes », car « aujourd’hui au Cap-Vert, pays de dialogue et de convivialité ouvert au monde, nombre de Capverdiens s’expriment en français » affirme-t-il.

Lire la suite de cette dépêche AFP : [sur le site de TV5Monde]

Praia (Cap-Vert), 26 mai 2014 (AFP) – 26.05.2014 12:16
Partager :