Murmures

Trois artistes tunisiens emprisonnés à cause d’accusations infondées de détention de stupéfiants
décembre 2015 | Divers | Histoire/société | Tunisie

Français

Comme le précise l’article en lien, Alaeddine Slim, réalisateur et producteur, Atef Maatallah, peintre et dessinateur, et Fakhri El Ghazel, photographe et plasticien ont été emprisonnés en Tunisie suite à un vice de procédure de la police.
N’ayant rien trouvé à leur reprocher, l’appareil d’état tunisien via l’habituel bras de la justice les a condamnés chacun à 1 an de prison ferme + amendes. Les trois amis étaient en train de prendre un verre chez eux quand une brigade d’intervention antiterroriste débarque sous prétexte de suspicion d’activité terroriste. Voyant qu’elles se sont totalement trompé et craignant le vice de procédure, les autorités n’ont rien trouvé de mieux que de les soumettre à cette fameuse loi 52 qui permet d’accuser n’importe qui de consommation de cannabis sans pour autant qu’il n’ait été établi la présence de la moindre trace d’une quelconque drogue.

Pétition et explications sur :
pétition
Partager :