Murmures

Documentaire en Côte d’Ivoire financement participatif
mars 2017 | Appels à contributions / candidatures | Cinéma/TV | Côte d’Ivoire

Français

Chers tous,

Permettez-moi de vous présenter un projet de film qui me tient à coeur et qui voit le jour cette année, “Kitani, mon fils est sorti du bois“, documentaire sur l’initiation sénoufo du nord de la Côte d’Ivoire. Ce film a été réalisé en étroite collaboration avec les habitants de mon village d’adoption, Fonnikaha. Ce film réalisé par moi et ma soeur (Marie et Pauline lorillard), monté par Myriam Fontaine, a été tourné en Côte d’Ivoire en 2013 dans des conditions plus que précaires. C’est ce qui fait sa fragilité, mais peut-être aussi son originalité. Il a reçu l’aide la fondation Anako et a été produit par “Les ruines de Carthage” à Paris. Il sera projeté au festival du film ethnographique de Loudun cette année. Nous voulons à cette occasion inviter Kiyali, un ami de là-bas, chez nous, afin qu’il assiste à la projection et qu’il puisse échanger avec le public au sujet de ce rite de passage connu en ethno, le poro sénoufo.
Nous organisons une collecte en ligne de 31 jours (kisskissbankbank) qui nous permettra de financer le voyage de Kiyali ainsi que de couvrir des frais liés à la diffusion du film.
Si vous ne pouvez pas nous soutenir, vous pouvez parler de ce film dans votre réseau car il peut intéresser une multitude de personnes (acteurs du développement durable qui luttent pour que les forêts primaires perdurent, acteurs ou réalisateurs d’horizons multiples, défenseurs des peuples autochtones ou “traditionnels” qui luttent avec des armes pacifiques pour garder leurs terres et que leur voix puisse être entendue, acteurs du développement qui considèrent qu’un projet doit s’inscrire en cohérence avec la culture du peuple auquel il s’adresse…)…
Si vous souhaitez soutenir ce film, vous serez certainement intéressé par les contre-partie proposées, qui vont de l’affiche du film en A2 réalisée par le plasticien Julien Jaffré (biographie à la fin du projet), à la peinture des initiés par le scénographe Alexis Romanet, ou encore aux pochettes en pagne traditionnel réalisé par le duo imparable Bibine et Bobine. Les artistes associés à ce film documentaire, tous humbles et talentueux à l’image du peuple sénoufo, sont présentés à la fin du projet…
Je vous invite à en lire les grandes lignes et éventuellement à faire un don : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/mon-fils-est-sorti-du-bois


Je reste bien entendu à votre disposition pour tout renseignement à ce sujet,
Artistiquement vôtre,
Marie Lorillard
Partager :