Murmures

Festival du Film de Masuku 2017, Gabon
décembre 2017 | Sortie de film, livre, album… | Cinéma/TV | Gabon

Français

Le Festival du Film de Masuku est un festival international sur la thématique de la nature et de l’environnement, au sens large. Il accueille tous les genres de films. Il a lieu au Gabon à Masuku (Franceville) et à Libreville. Cette année, c’est la 5ème édition. La cinéaste et chef maquilleuse gabonaise Nadine Otsobogo (Dialemi, Poulain d’or au Fespaco 2013, Maady kaan, nominé au Festival de Cozes 2007) est la fondatrice et déléguée générale du Festival de Masuku.

L’évènement se tient en deux temps. D’abord du jeudi 07 au dimanche 10 décembre à Franceville (dont l’ancien nom est Masuku) avec la projection des vingt-six films sélectionnés. Puis, le Festival de Masuku (Nature & Environnement) 2017 se déplace dans la capitale, Libreville, le lundi 11 décembre, à l’Institut Français du Gabon, à 19H30. Cette seconde partie est appelée « Retour de Masuku »; elle comprend la Cérémonie de Clôture du Festival du Film de Masuku, la projection de 3 courts métrages lauréats du concours Jeune Talent Masuku 2017 et la projection du film qui a été primé la veille à Masuku. L’accès est gratuit et ouvert à tous.

 

Parmi les films retenus au Festival de Masuku 2017, il y a deux films dont la production a bénéficié du soutien de l’OIF. Le premier est Koussaw (Tempête de sable) du cinéaste malien Ibrahima Touré qui a fait sa Première mondiale au Fespaco 2017. Le second est le documentaire très réussi La colère dans le vent (Niger) où la réalisatrice Amina Weira part de son histoire personnelle (son père est un ouvrier retraité d’Areva, exploitant français de l’uranium dans ce pays) pour amener une réflexion plus large sur la protection de l’environnement et celle des travailleurs. Les images de vent qui amènent une chape de poussière sur les corps et le paysage parlent mieux que tous les commentaires. Les témoignages émouvants des travailleurs qui ont usé leurs années et leur santé au service du géant européen de l’uranium valent leurs pesants d’or. Ils restituent l’insidieuse logique du profit économique qui a prévalu sur un tant soit peu d’attention pour les personnes et l’environnement (tous pollués et avec des conséquences graves).

Bons baisers de Moruroa de l’Algérien Larbi Benchiha porte également sur les dégâts de l’uranium. Le mérite du film est là aussi de donner la parole à ceux qui ont subi l’horreur et qui y ont encore confrontés (un des témoins du documentaire est mort avant la fin du montage). L’autre mérite est de sortir d’un prisme africain en portant le regard hors du continent : le problème des conséquences transgénérationnelles des irradiations des essais nucléaires pratiqués sur l’atoll de Moruroa (193 essais nucléaires en Polynésie, entre 1966 et 1996).

Gérard Le Chêne est le fondateur du festival Vues d’Afrique à Montréal dont il a été directeur. Il est aussi réalisateur : le Canadien présente LES ILES ONT UNE ÂME, un documentaire de 26 min, aux côtés d’un autre court métrage, de fiction, La Face cachée du père Noël de Laurent Pantaléon dans les paysages exceptionnels de l’île de la Réunion où l’on passe de la montagne, à la forêt, de la plaine à la plage.

 

LISTE DES FILMS SÉLECTIONNÉS en 2017

1 CAHOS / de Hervé ROESCH, France/Haiti, Documentaire, 62 min

2 EXPÉDITION GRAND RIFT / Les Frères LA TULLAYE, France, Documentaire, 52 min

3 MOHAMED, LE PRÉNOM / de Malika ZAÏRI, France/Maroc, Fiction, 15 min

4 AMAZONIA, VOYAGE EN TERRES INDIGENES / de Anaïs BAJEUX, France, Documentaire, 75 min

5 ASSEZ / de Patricia NGUEMA, Gabon, Fiction, 3 min

6 ON EST TOUS PYGMÉES / de Hélène CHARPENTIER, Gabon/France, Documentaire, 26 min

7 LES OUBLIES DE L’AMAZONIE / de Marie-Martine BUCKENS, Belgique, Documentaire 51 min

8 FRÈRES DES ARBRES, L’APPEL D’UN CHEF PAPOU / de Marc DOZIER et Luc MARESCOT, France, Documentaire, 85 min 09s

9 TRANSHUMANCE (Le sentier du berger) / de Gidéon VINK et Masshoud BARRY, Burkina Faso, Documentaire, 75 min

10 KOUSSAW (TEMPÊTE DE SABLE) / de Ibrahima TOURÉ, Mali, Fiction, 75 min

11 LA RUE N’EST PAS MÈRE / de Jérome Nabonswend YAMÉOGO, Burkina Faso, Fiction, 26 min

12 AZKEN SASKIA / de Oier FUENTES, Pays Basque, Documentaire, 9 min 40s

13 FABRICANTS DE PAINS NOIRS / de Fabrice KALONJI, RDC, Documentaire, 48 min 31s

14 I AM CONGO / de David MBOUSSOU, RDC, Documentaire

15 O REINO / de Ana BARROSO, Espagne, Documentaire, 2 min 36s

16 GABON MON PAYS / de Sevla Ghislain Noel Emmanuel, Gabon, Documentaire, 16 min 41s

17 Kilo 8 / de Olivier ITURERERE, Burundi, Documentaire, 12 min 46s

18 LA COLÈRE DANS LE VENT / de Amina WEIRA, Niger, Documentaire, 52 min

19 100 ANS DE CHLOROPHYLLE / de Pierre GUYOT, France, Documentaire, 52 min

20 OU SONT PASSES NOS ARBRES / de Mario DELATOUR, Haiti, Documentaire, 52 min

21 LA FACE CACHÉE DU PÈRE NOËL / de Laurent PANTALÉON, Île de la Réunion, Fiction, 29 min 59s

22 LES ILES ONT UNE ÂME / de Gérard LE CHÊNE, Canada, Documentaire 26 min

23 MA VIE DE TORTUE / de Joël MOUNDOUNGA Gabon Documentaire 26 min

24 BONS BAISERS DE MORUROA / de Larbi BENCHIHA, France / Algérie, Documentaire, 52 mn

25 CRY WOLF / Dianne OUELLETTE

26) K2 AND THE INVISIBLE FOOTMEN / de Iara LEE, Pakistan / Brésil / USA, Documentaire, 58 mn






Thierno I. Dia

Images Francophones





Crédit Image : Faty Diaw / Festival de Masuku (Nature & Environnement) 2017
Partager :