Murmures

La scène française, terre de diversité
juin 2020 | Divers | Musique | France

Français

Paris, le 11 juin 2020


A l’heure du déconfinement de notre société et de la reprise progressive de nos activités suite à la crise sanitaire du COVID-19, Zone Franche le réseau des musiques du monde, tient à affirmer l’importance de promouvoir aujourd’hui, haut et fort, la richesse de la diversité culturelle.

La diversité porte en soi l’ouverture, le dialogue et le mouvement à l’autre. Et après des mois de repli confiné, synonyme d’isolement ou d’enfermement pour certains, d’espaces de vie réduits pour beaucoup et de frontières fermées, le besoin d’échanges avec le monde, d’horizons ouverts et de liberté d’aller vers les autres s’impose comme une urgence.

Les récents mouvements sociaux contre le racisme et les violences policières dans le monde, nous rappellent aussi à quel point la reconnaissance de la pluralité culturelle reste un enjeu majeur, incontournable pour le vivre ensemble dans de nombreux pays.

En France, la diversité est particulièrement incarnée par des artistes de toutes origines et générations, qui font de notre culture une mosaïque multicolore d’œuvres, d’esthétiques, de styles et de talents.

En cette période mouvementée de crise, la scène musicale française est ébranlée et menacée, économiquement, structurellement, et de nombreuses voix s’élèvent pour appeler à sa défense. Mais elle ne saurait être réduite à la chanson française, dont l’apport à la richesse de notre culture est une évidence.

Si nous rejoignons ce mouvement, nous tenons à insister sur l’importance de la diversité culturelle dans la production musicale française : la place des artistes issus des diasporas présentes sur notre territoire, le rôle des artistes français d’Outre-Mer, l’apport de ceux de l’étranger, de tous les continents, avec lesquels de nombreux producteurs, agents, managers et diffuseurs français travaillent, en particulier dans le champ des musiques du monde.

Quelles que soient leurs origines, ils entretiennent des liens forts avec les publics et les populations de nos territoires, valorisent les expressions et identités multiples et en encouragent l’application des droits culturels. Ils contribuent également, sur un autre niveau, au rayonnement international de notre industrie culturelle, en s’exportant régulièrement à travers le monde.

En outre, il nous semble aussi important de rappeler que la Francophonie inclut dans les « langues de France », les langues régionales et celles dites non-territoriales implantées chez nous depuis longtemps (arabe dialectal, berbère, romani, yiddish…).

C’est toute cette richesse de la scène française, terre de diversité, qu’il nous faut aujourd’hui défendre et promouvoir solidairement. En affirmant la formidable dimension d’ouverture sur le monde qu’elle porte et en dénonçant la dérive du repli sur soi, du protectionnisme étriqué, et une certaine tendance actuelle au localisme, à la préférence locale.

Dans ce paysage culturel et social en mouvement, et face aux inquiétudes et défis qui nous attendent demain, la filière des musiques du monde est aujourd’hui pleinement mobilisée.

Prête à faire valoir et partager ses propres atouts et forces, avec des artistes qui incarnent les valeurs d’ouverture, d’altérité et de tolérance – dont le « monde de l’après » a déjà, maintenant, terriblement besoin – et des professionnels, militants et inventifs, qui se retrouvent autour des valeurs de l’Economie Sociale et Solidaire, susceptibles de nourrir aussi de nouveaux modèles de développement vertueux.

Zone Franche, le réseau des musiques du monde
Partager :