Murmures

Les Cinémas du Monde à Cannes 2022
juin 2022 | Communiqués de festivals | Cinéma/TV | France

Français

Dans une logique commune de défense de la diversité culturelle et de soutien aux industries culturelles et créatives, l’Institut français et ses partenaires, France Médias Monde, la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (Sacem), l’Organisation internationale de la Francophonie ont accompagné une nouvelle promotion de cinéastes et de producteurs à Cannes, dans le cadre du programme La Fabrique Cinéma.
Le pavillon Les Cinémas du Monde a retrouvé cette année sa fonction de carrefour, ouvert aux acteurs français et internationaux du secteur dans ses dimensions les plus larges, cinéma, livre et musique et des sessions de rencontres avec le réseau culturel français à l’étranger.

1/ Retour sur les temps forts du Pavillon : 7 séquences ouvertes au public

Le pavillon, plateforme de rencontres pour les participants de la Fabrique et lieu de discussions et conférences pour les festivaliers a proposé 7 séquences accueillant chacune une cinquantaine de participants,

Pitch des 10 projets de La Fabrique Cinéma par les réalisateurs et producteurs venus de Burkina Faso, d’Egypte, d’Inde, du Mexique, du Népal, du Pakistan, du Rwanda, d’Ukraine et du Vietnam.

Rencontres avec 32 attachés audiovisuels du réseau culturel français à l’étranger, Le pavillon a accueilli 2 sessions de rendez-vous avec les attachés audiovisuels. Ces moments de networking étaient ouverts aux professionnels et partenaires qui sont venus nombreux.

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a annoncé les résultats de ses deux commissions de mai et présenté les nouveautés du programme Clap ACP en présence de plusieurs lauréats Kaouther Ben Hania, Angèle Diabang, Adja Soro et Marie-Clémentine Dusabejambo.

Le Ouaga Film Lab, laboratoire de développement et de coproduction, change de format et se tiendra en septembre 2022 pour sa 7e édition panafricaine à Grand Bassam en Côte d’Ivoire, et élargit son appel à projets aux séries de tout le continent africain.


Villa Albertine, Résidence Cinecerca et Prix COPEAM TV5 Monde « A première vue » Les premiers résidents du projet « 10 in America » ont été annoncé. Ce projet, à l’initiative de la Villa Albertine, proposera à 10 cinéastes d’une même génération d’être accueillis dans 10 villes américaines. Les premiers résidents seront : Joël Akafou à Chicago, Patrick Chiha à Boston, Aya Cissoko à la Nouvelle Orléans, Alice Diop à New York, Hassen Ferhani à Miami, Yann Gonzalez à San Francisco, Sophie Letourneur à Houston, Valérie Massadian à Atlanta, Bojina Panayotova à Wahington DC, Virgil Vernier à Los Angeles.

La résidence franco-portugaise d’écriture de scénario CINECERCA (La Napoule / Cortex Frontal) a présenté quant à elle son projet et ses résidents. Les 5 cinéastes en résidences (Audrey Guibert, Etienne Bloc, Duda Affonso, Filipe Nunes Branco et Robin Mognetti) sont venus présenter leurs projets de films.

La COPEAM (Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen a présenté mai la 1ère édition du prix COPEAM/TV5 MONDE À PREMIÈRE VUE, dédié aux jeunes talents des écoles de cinéma de la région méditérrannéenne.

Hors les murs : Shoot The Book

40 éditeurs et 170 producteurs ont participé à la 9e édition de Shoot the Book! Cannes, programme de rencontres professionnelles sur l’adaptation audiovisuelle initié par la SCELF dont l’Institut français est partenaire. Cette édition 2022 s’articulait sur trois séquences : une masterclass, la session de pitchs et les rendez-vous individuels entre producteurs et éditeurs. La masterclass organisée avec le concours de Film Paris Région a accueilli 80 professionnels de l’édition, du cinéma et de l’audiovisuel d’une quinzaine de pays avec un focus sur les marchés allemand et italien de l’adaptation.

10 éditeurs français et étrangers, sélectionnés par un jury de professionnels de l’audiovisuel, ont ensuite pitché leurs projets à 170 producteurs internationaux présents. Les rendez-vous ont attiré environ 150 producteurs issus de 23 pays.

En 2022, l’Institut français accompagne également les éditeurs sur des marchés de l’adaptation audiovisuelle en croissance, vers la Corée et Singapour.

2/ La Fabrique Cinéma 2022 : un réseau de lauréats talentueux !

L’Institut français se réjouit de voir ses anciens lauréats dans les palmarès de cette édition cannoise et les invite dans son programme.

En effet, La Jauria d’Andrés Ramires Pulido a reçu le Grand Prix de la Semaine de la Critique et le prix SACD. Le réalisateur colombien avait participé à La Fabrique Cinéma en 2018 avec ce projet, soutenu également par l’Aide aux cinémas du monde.

Le court-métrage Lori d’Abinash Bikram Shah, réalisateur népalais participant à La Fabrique cette année avec son projet de 1er long-métrage « Elephants in the fog » a reçu la Mention Spéciale du jury de la compétition officielle des courts-métrages. La compétition incluait également Luz Nocturna de la réalisatrice costaricaine Kim Torres (la Fabrique 2021).

Et le 1er long métrage Plan 75 de Chie Hayakawa, coproduit par le producteur philippin Alemberg Ang, qui était à La Fabrique en 2021 avec un projet, reçoit le prix spécial du jury de la Caméra d’Or !

Kaouther Ben Hania, lauréate 2015, était présidente du jury de La Semaine de la Critique. Elias Ribeiro, ancien lauréat 2014 assurait la modération de la session des pitchs de La Fabrique 22 qui a connu un grand succès.

Et le réalisateur, Midi Z., parrain de cette édition et ancien lauréat 2012 a partagé son expérience à travers une session retransmise sur Facebook animée par Thomas Baurez et dix rendez-vous individuels avec les porteurs de projet.

Le programme de la Fabrique Cinéma 2022 : formation, information, rendez-vous de coproduction et networking

De mi-avril à fin mai, ont été organisés en ligne et sur le pavillon Les Cinémas du Monde à Cannes, pas moins de :

– 9 ateliers de formation pitch et vidéo-pitch, stratégie de coproduction, ventes et festivals
– 20 rencontres professionnelles avec les acteurs-clefs de l’industrie
– 10 consultations individuelles sur mesure selon les besoins des projets
– Plus de 320 rendez-vous individuels avec des partenaires potentiels, soit 30 rendez- vous par projet.
Sørfond

Cette année, c’est le projet ukrainien « Ground Zero » de Zhanna Orzina (produit par Dmytro Sukhanov et Iryna Kovalchuk), qui est invité à pitcher en Norvège en novembre 2022 dans le cadre du partenariat entre l’Institut français et le SØRFOND qui assure la sélection d’un projet de La Fabrique Cinéma au Sørfond Pitching forum.

La Sacem

Deux matinées ont mis à l’honneur la Musique au cinéma avec un Focus Musique Sacem et Spot the composer du Marché du Film sur le pavillon pour des rencontres de travail et de networking entre les réalisateurs et producteurs de la Fabrique et de nombreux compositeurs invités, français et internationaux : Frédéric Alvarez, Rémi Boubal, Clémence Ducreux, Laetitia Pansanel Garric, Olivier Marguerit (invités par la Sacem) et Layal Watfeh, Julien Jaouen, Steve London, Maurizio Malagnini, Sandro Morales-Santoro, Jérôme Rebotier, Steffen Thum, Anne-Sophie Versnaeyen, Christoph Zirngibl, Ronan Maillard (invités par Spot the Composer).

III/ L’Aide aux cinémas du monde à l’honneur


Cette édition 2022 du Festival de Cannes a également vu la sélection de 16 films soutenus par l’Aide aux cinémas du monde, dispositif fêtant ses dix ans en 2022. Ce dispositif de soutien à la coproduction internationale, cogéré par le Centre national du cinéma et de l’image animée et l’Institut français, était représenté dans les différentes sections du festival : 8 films, dont 2 en compétition, ont été présentés en sélection officielle, et 8 autres films dans les sections parallèles. 7 films étaient issus du 1er collège, dédié aux premiers et deuxièmes films, et géré plus particulièrement par l’Institut français. Boy from Heaven, de Tarik Saleh a notamment reçu le Prix du scénario du jury de la compétition officielle.

La Fabrique Cinéma de l’Institut français est un programme conçu par l’Institut français, en étroite collaboration avec le Festival de Cannes, en partenariat avec France Médias Monde, la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (Sacem) et l’Organisation internationale de la Francophonie.
Partager :