Murmures

Contre l’expulsion arbitraire de la compagnie Graine de soleil du Lavoir moderne parisien
octobre 2022 | Appels à contributions / candidatures | Théâtre | France
Source : Compagnie Graines de soleil

Français


Madame la maire de Paris,



 Nous sollicitons votre soutien pour pérenniser la présence de la Compagnie Graines de Soleil au sein du Théâtre le Lavoir Moderne Parisien.



Cette compagnie a joué un rôle très important à la Goutte d’Or et pour la vie culturelle parisienne, tant avec ses créations, son engagement avec d’autres compagnies, qu’en étant un haut lieu de débat démocratique.



La Compagnie Graines de Soleil produit depuis 1998 des événements à la Goutte d’Or et à travers le monde. Ce fort ancrage international prend sa source au cœur de la Goutte d'Or où la compagnie propose des ateliers avec les enfants, les jeunes et les habitants du quartier.



Avec sa programmation et ses créations, elle veille à la rencontre des âges, des cultures et à l'assise d’une véritable parité (notamment avec le Festival au Féminin). Elle a aussi travaillé sur la laïcité avec les Veillées du Ramadan et Africapitales (un événement dédié aux diasporas)… Aujourd’hui, la Compagnie Graines de Soleil emploie dix personnes.



Alors qu’elle a redonné vie au théâtre du Lavoir Moderne Parisien, avec une programmation unanimement saluée, la compagnie Graines de Soleil se retrouve menacée d’expulsion par Habitat Social Français (HSF), le bailleur social de la mairie de Paris :   cette situation est totalement incompréhensible.



Voici un rappel chronologique des faits :



En 2014, c’est au tribunal de commerce de Paris que la Cie Graines de Soleil acquiert son bail pour sauver le Lavoir Moderne Parisien, avec le soutien de la mairie de Paris et de la Mairie du 18e arrondissement.



En 2018, la société LEGBA, propriétaire des murs du théâtre, enclenche une procédure d’expulsion à l’encontre de la Cie Graines de Soleil pour raser le théâtre du LMP. Graines de Soleil mobilise tous ses moyens humains et financiers pour sortir le théâtre de l’impasse. Une pétition est lancée et réunit 5 000 signataires. Parmi les premiers signataires figurent Ariane Mnouchkine, Joël Pommerat, Anne de Amezaga, Stéphane Bern, Claude Buchvald, Christian Benedetti, Mathieu Boogaerts, Emmanuelle Demoris, Laurence Février, Kouka, Koffi Kwahulé, Jack Lang, Lazare, Anne Malraux, Claude Merlin, Isabelle Mestre, Valère Novarina, Stanislas Nordey et Dominique Pinon.



En juillet 2020, la Mairie préempte, par le biais de HSF (Habitat Social de France) le lot de bâtiments, 35 et 37 rue Léon. Elle se félicite alors de cette heureuse issue et, dans son communiqué de presse, déclare que les locaux sont gérés par la Cie Graines de Soleil qu’elle soutient.



En 2021 la mairie de Paris demande finalement à Graines de Soleil de renoncer à son bail, acquis de droit, pour que puisse se faire un Appel à Manifestation d'Intérêt sur la direction du Lavoir Moderne… Or, la Compagnie est propriétaire du bail ! Selon les conclusions des avocats et conformément au droit et à la jurisprudence en vigueur, la mairie de Paris ne peut légalement pas obliger Graines de Soleil à renoncer à son bail, de sorte que la Ville n’est pas tenue de procéder à un appel à projet ou à manifestation d’intérêt, comme elle aurait dû le faire si les locaux avaient été vacants.



Aujourd’hui la ville se cache derrière la société HSF pour demander l’expulsion de Graines de Soleil en déposant ses conclusions au tribunal : elle demande l’expulsion avec une astreinte journalière de 2000€.



Que ce soit juridiquement ou moralement, le coup de force opéré par la mairie de Paris à l’encontre de Graines de Soleil est un véritable non sens.



C’est une injustice d’autant plus forte que Graines de Soleil est soutenue par l’immense majorité des groupes du Conseil de Paris : écologistes, communistes, insoumis, républicains, Ensemble pour Paris.



Madame la Maire de Paris, la Compagnie Graines de Soleil a toujours travaillé en lien avec les associations et acteurs culturels de la Goutte d’Or. Elle a su prouver, au sein du Lavoir Moderne Parisien, qu’elle était capable de faire rayonner la culture parisienne.



Nous vous adressons cette lettre ouverte en espérant que vous saurez reconnaître la qualité du travail de  la compagnie, et que vous saurez trouver les outils pour nous aider à sauvegarder sa présence au sein du Lavoir Moderne Parisien.
Partager :