Murmures

liste de parutions de MC-Editions
janvier 2006 | | Littérature / édition | Tunisie

Français

Beaux livres

L’Essor de l’aviation en Tunisie de Roland Garros à nos jours
Habib Soussia
Préfaces :
Daniel Malfoy (Bureau Veritas)
Gérard Feldzer (Directeur du Musée de l’Air à Paris).
200 pages, 22,5 x 28 cm, couverture souple.
40DT – 30e / avec coffret et lettres d’Or 50e
ISBN 9973-807-46-4

« Pour nombre d’Européens, l’association des mots : Tunisie et aviation n’évoque qu’une destination touristique et le moyen de s’y rendre. Privilégiée par sa situation géographique, la Tunisie s’avéra un pivot tant méditerranéen qu’africain et dispose comme sa voisine l’Algérie d’une histoire aérienne non négligeable qu’il eût été dommage de négliger plus longtemps.
Premier pays d’Afrique à recevoir du courrier aérien, la Tunisie a vu défiler dans ses cieux des pilotes de renom, de Garros à Coli et de Costes à Georges Madon, l’enfant du pays, et s’enorgueillit aujourd’hui de disposer avec Tunis Air, de l’une des compagnies aériennes les plus sûres du monde. Plutôt qu’une approche strictement chronologique de l’aviation tunisienne, depuis la célèbre traversée de Roland Garros vers une Tunisie coloniale jusqu’à la gazelle rouge d’après la tunisification de l’aéronautique, l’auteur a structuré son livre en chapitres thématiques, développant plus particulièrement les sujets les plus marquants, dans une approche originale qui permet d’aborder certains thèmes isolément.
Mohamed Habib Soussia, technicien aéronautique, a illustré son ouvrage d’une iconographie riche et variée, et toujours à propos. De toute évidence, son livre ne saurait intéresser que le seul lectorat tunisien, en particulier en raison des liens importants qui unirent longtemps l’aviation de la France métropolitaine et celle des pays du Maghreb. Il serait donc dommage que cet ouvrage soit boudé dans la patrie de Roland Garros. » Ph. Ballarini

TGM
Lucette Valensi
Collection Livre-Lettre
10×21 /16 P.
5dt – 5e / ISBN 9973-807-45-6

Souvenirs du TGM d’autrefois où le moindre détail : un bruit, une couleur, un rite, un objet… reste prisonnier du moule du fait tel qu’il a eu lieu… Une invitation à une esthétique visuelle par Lucette Valensi Directrice d’études émérite, EHESS

Tgm-La Goulette
Slaheddine Haddad / Français
Collection Livre-Lettre
10×21 /16 P.
5dt – 5e / ISBN 9973-807-44-8

« Sur la ligne du TGM qui longe le chenal tout en traversant le Lac de Tunis, les flamants roses règnent dans la brume naissante du matin, donnent l’aura manquante aux immeubles côtiers du lac. Sue les baies vitrées déjà teintées vient se jeter le soleil abrasif de la mer. Je pense à toute ma famille découverte éparpillée sur cette ligne comme les perles d’un collier défait. Oui, ceux de La Goulette vieille, ceux de Khereddine et ceux de Yasmina – tophets égarés d’une Carthage mythique, presque gommée. » S. Haddad



Tunis en aquarelles
David Bond
Livre d’art / 22 X 31 / 80 pages
40DT – 30e / avec coffret et lettres d’Or 50e
ISBN 9973-807-32-4

« Entre le plan d’une ville et ce que le nom de cette ville peut évoquer pour nous il y a peu de coïncidence, car habiter une ville, c’est y élaborer des parcours au fil des jours. La ville devient quelque chose de malléable, remodelée selon les circuits personnels. On donne ainsi une forme à la ville. Ici nous avons choisi une manière particulière de lui donner forme: l’aquarelle. » David Bond
Après des études d’arabe et de philosophie à Oxford et à Toulouse, David Bond rejoint l’Institut des belles lettres arabes (IBLA) à Tunis. Il fait partie de la communauté des Pères Blancs qui animent cet Institut. Il a obtenu une maîtrise en littérature arabe à la faculté des sciences humaines et sociales du 9 Avril, à Tunis. Passionné par les paysages urbains, David Bond a vécu à Ghardaïa en Algérie et à Gao, au Mali.

Has beens’Tunis
David Bond
Livre d’art / 22 X 31 / 80 pages
40DT – 30e / avec coffret et lettres d’Or 50e
ISBN 9973-807-42-1

Un regard nouveau sur les éléments et les personnes qui passent trop souvent inaperçus dans le paysage urbain.
David Bond agit dans ce livre riche en dessins, qui ont inspiré une exposition qui porte le même nom, comme le « flâneur » dont parle Walter Benjamin, qui se démarque de la foule, tout en trouvant sa demeure et son poste d’observation dans la rue.

L’Eternelle… Seconde
Jamel Chaouki Mahdaoui
Livre d’art / 22 X 31 / 112 pages
40DT – 30e / avec coffret et lettres d’Or 50e
ISBN 9973-807-57-x

Chaque composition de ce peintre spiritualiste se présente tel le sphinx, en cela qu’elle nous interroge avant que de nous livrer sa réponse ; ici, toute forme relevant de l’imaginaire prend valeur de symbole, toute couleur est verbe ; toute rencontre de l’abstraction et du figuratif est dialogue. Ainsi, une ouvre de Jamel Chaouki Mahdaoui pour séduire les yeux, à priori, n’en sollicite-t-elle pas moins, à posteriori, la réflexion du spectateur. En résumé, le plaisir esthétique qu’offre la forme achevée n’est ici que prélude à une approche de l’esprit dont elle est la traduction plastique, un langage exprimant la pensée.
Autre particularité de Jamel Chaouki Mahdaoui : la faculté de concevoir l’unité formelle du sujet inspirateur émanant de son moi secret et sa fragmentation par laquelle chaque division interne se fait partie intégrante cependant qu’elle apparaît comme une facette d’un vocabulaire ésotérique. Une ouvre qui ne s’offre pas mais se propose et se mérite au terme d’un décryptage en profondeur.
Jacques Dubois Critique d’art

Fragments d’Amour
Jamel Chaouki Mahdaoui
Livre d’art / 23,5 X 16,5 / 64 pages
20DT – 20e / avec coffret et lettres d’Or 30e
ISBN 9973-807-47-2

artiste plasticien, Jamel Chaouki Mahdaoui est une figure singulière de la peinture tunisienne. La création chez ce noctambule de l’art ne se limite guère à une expérience d’un quart de siècle d’atelier, elle continue un écriture fort diversifiée et se prolonge à travers ses diverses activités d’illustrateur, de critique d’art, de fondateur de galerie et… d’agitateur culturel.
Ses ouvres, encres et huiles, échos de ses émois, désorganisent l’ordre et les couleurs. Elles sont intemporelles – ou leur temporalité est proche de l’instinct – et semblent tisser la trame d’une mémoire. Ce natif de Carthage la rebelle sait – et c’est en cela qu’il est à la fois peintre et poète – que ce n’est qu’en puisant au plus profond de soi, que l’on peut percevoir réellement les choses. L.Essid

Revoir El Kef
Collectif
Mémoire – Photographies / 22 X 31 / 80 pages
40DT – 30e / avec coffret et lettres d’Or 50e
ISBN 9973-807-50-2

Premier ouvrage, dans la collection Villes, ce beau livre, illustré de très belles photographies et d’une riche iconographie nous fait redécouvrir El Kef dans nombreuses contributions de ceux qui viennent interroger sa mémoire vivante. Au sommaire : Une page d’Histoire au cour de la Numidie / Les débris d’une ville qui avait été belle / Mémoire du Kahia Salah / Communauté juive du Kef / El Kef sous la neige.

Si ma grand mère était Keffoise
Cornelia Smet
Mémoire – Photographies / 23,5 X 16,5 / 80 pages
15DT – 15e / avec coffret et lettres d’Or 25e
ISBN 9973-807-57-x

Si ma grand-mère était keffoise… Nous nous serions promenées ensemble dans les ruelles de la médina. Elle m’aurait raconté l’histoire d’une maison, évoqué le souvenir d’une amie morte trop jeune. Elle m’aurait montré ce que ses yeux seulement voient dans les signes effacés par le temps. Et elle aurait commencé ses histoires par il était une fois… Car c’est comme ça que les histoires commencent partout dans le monde.
Viens ! Ferme les yeux. Donne-moi la main. Laisse-toi emmener dans le temps où il était une fois. Parce que le temps passe et que la vie coule. Parce que les grand-mères rajeunissent un peu plus chaque jour. Parce que notre train de vie court plus vite que nos illusions. Parce que le couscous se vend déjà en plat surgelé et se réchauffe aux micro-ondes. Parce que bientôt les chats de la médina chasseront les souris de nos ordinateurs.
Laisse-toi porter par les souvenirs que tu n’as jamais eus. Laisse-toi emporter par les contes que tu n’as pas encore entendus. Laisse-toi bercer par la musique éteinte d’une vie à jamais disparue. Et ne cherche pas à savoir si les contes et les histoires que tu écoutes sont vrais ou non.
Le jeu est simple : les contes sont « vrais » parce qu’ils sont racontés.
Il était une fois… la vie comme elle ne le sera plus.
Cornelia Smet


Histoire / Mémoire / Patrimoine

Moncef Bey – Le roi martyre
Omar Khélifi – 2006
12 x 21 / 240p.
8DT – 10e
Edition en langue arabe : ISBN 9973-807-27-8
Edition en langue française : ISBN 9973-807-24-3

Un demi siècle après, le recul du temps aidant, Omar Khélifi a pu reconstituer, avec précision, les évènements primordiaux du court règne de Sidi Mohamed El-Moncef Pacha Bey, onze mois riches en événements qui ont marqué fortement au moins trois générations de tunisiens.
L’auteur retrace les évènements qui ont abouti à la déportation de Moncef Bey, apportant des informations inédites sur cette période charnière et cruciale du Mouvement National tunisien dont Moncef Bey était à l’époque l’incontestable porte-drapeau.
Omar khélifi entreprit durant plus d’une décennie une vaste enquête auprès des survivants, en se basant notamment sur les riches archives du ministère français des Affaires étrangères. Cet ouvrage passionnant, écrit dans une langue simple et attachante, retrace pour la première fois les détails du règne chaotique d’un Bey pas comme les autres.

L’Assassinat de Salah ben Youssef
Omar khélifi – 2005
12 X 21 / 240 pages
8DT / 10e / ISBN 9973-807-48-0

Après 50 ans d’indépendance, le souvenir de la fronde Youssefiste s’est peu à peu estampé. Cependant, cet épisode de l’histoire de la Tunisie moderne est resté, durant plus de trente ans, opaque ou mal connu, souvent occulté parce que tabou. Personne n’osait en parler de crainte d’essuyer les foudres du Combattant suprême, alias Habib Bourguiba. Ceux qui étaient impliqués directement, les protagonistes, décédés ou encore en vie, ont toujours refusé de témoigner, pour ne pas, disaient-ils, remuer le couteau dans la plaie.
Après un demi siècle de silence, il était temps de jeter un éclairage nouveau sur ce drame resté vivace dans la mémoire populaire.
« Je n’ai pas – nous dit l’auteur – la prétention d’avoir cerné tous les aspects de cette discorde, survenue essentiellement à la suite d’une lutte pour le pouvoir entre deux leaders mégalomanes ; j’ai tout juste essayé de reconstituer le puzzle de cet affrontement entre Bourguiba et Ben Youssef, d’ouvrir un débat qui n’a jamais vraiment eu lieu en Tunisie, tout en levant un coin de voile sur l’un des épisodes les plus sombre de notre histoire récente. »

Bizerte – La guerre de Bourguiba
Omar Khélifi – Editions : 2000 et 2006
12 X 21 / 240 pages
8DT / 10e / ISBN 9973-807-19-7

Plus de quarante années après la guerre de Bizerte, le moment est-il venu de faire un premier bilan des origines et conséquences de ce conflit absurde ?
Le moment est-il venu de savoir ce que fut la vraie bataille de Bizerte, celle qui ne débuta pas le 19 juillet 1961, mais dès l’avènement de l’autonomie interne en juin 1955 et jusqu’à la proclamation de l’indépendance le 20 mars 1956. Avec cet ouvrage, l’auteur a tenté de tracer le cheminement et l’évolution de cette crise jusqu’à la confrontation armée.
Pourquoi la France de de Gaulle n’a-t-elle pas pu ou su jouer sincèrement la carte de la décolonisation?
Pourquoi a-t-elle pris le risque d’une épreuve de force d’une violence inouïe avec cette Tunisie nouvellement indépendante.
Bourguiba avait-il d’autres choix ?
C’est à toutes ces questions que Omar Khélifi essaie de répondre en se basant surtout sur les documents de l’époque.

Le Maghreb arabe contemporain
Dalenda Larguèche – Abdelhamid Larguèche – Jamal Ben Tahar / Arabe
15,5 X 24 / 480 pages
20DT – 20e / ISBN 9973-807-35-9

La conviction des auteurs de ce livre est que la recherche sur le Maghreb est appelée à être globale, au lieu de s’appliquer séparément à l’un ou l’autre de ces pays. L’approche du Maghreb contemporain dans ses trois principaux pays (Tunisie – Algérie – Maroc) se réfère ici aux textes qui tracent l’évolution intérieure et les relations extérieures de ces pays, depuis le 16e siècle.

Frédéric II – Roi de Sicile et mécène.
Colloque de la Faculté de lettres de Manouba
15 X 21 / 140 pages / français – Italien – arabe
8DT – 10e / ISBN 9973-936-53-1
« L’objectif du colloque était la participation à la célébration du 8e centenaire de Frédéric II et de se référer, à travers lui, à une tranche de l’histoire médiévale où le monde occidental et le monde oriental étaient certes déchirés par les guerres de religion, mais néanmoins très proches intellectuellement et culturellement. » R. Labaïed-Karchani / A. somai

Bandits d’honneur ou patriotes
Quelques « oubliés » de l’Histoire contemporaine de la Tunisie
errent Gustave gobeter / Présentation Yassine Essid
Féthi Lissir / Arabe
15,5 x24 / 220 pages
8DT – 10e / ISBN 9973-807-15-4
L’auteur s’attache dans ce livre à quelques figures de la lutte nationale pour l’indépendance en Tunisie ; héros oubliés ou délibérément ignorés, dont les noms restent légendaires et nourrissent encore la mémoire populaires des villages tunisiens.
Féthi Lissir est universitaire, natif de Médenine. Il axe ses recherches sur la domination coloniale dans les campagnes en Afrique du Nord.

Usages et Rites Alimentaires des Tunisiens
leur aspect domestique, physiologique et social
errent Gustave gobeter / Présentation Yassine Essid
16 X 22 / 280 pages
12DT – 15e / ISBN 9973-807-30-8

« La table est une grande école et le meilleur laboratoire de la sympathie. Nous avons le devoir de bien connaître la cuisine des peuples auxquels nous nous mêlons et aussi de tenter de l’aimer et d’abord d’en rechercher les origines et les conditions. C’est un des premiers pas qu’il faut faire pour essayer de les comprendre. Il est à peine besoin d’ajouter que le médecin appelé à exercer hors de son milieu d’origine ne doit rien ignorer des goûts ni des usages locaux liés à ces goûts. Il ne peut définir un régime dont il ignore les éléments ni apprécier le rôle éventuel des nourritures sur le tempéraments ou les déviations de la santé, s’il n’a pas appris à connaître ces nourritures. »
Docteur errent-Gustave gobeter

La cuisine juive tunisienne
D’après J. Véhel / Présentation Yassine Essid
15 X 21 / 140 pages
8DT – 10e / ISBN 9973-807-29-4

« Par certains côtés ce livre entend témoigner d’une réalité culinaire qui semblait vouée à la dispersion et à l’oubli. Ceux de notre génération qui déclarent aujourd’hui ne plus retrouver les saveurs et l’authenticité de la cuisine d’antan, seraient étonnés de voir un auteur des années 20 regretter la fin d’une époque et dénoncer les ravages du temps sur les habitudes alimentaires. Ecrire sur la cuisine revient alors, d’après Véhel, à « faire revivre tout un monde, toute une civilisation, qui s’estompent peu à peu dans la fièvre du progrès et du modernisme à outrance. » C’est que, plus que tout autre art, l’art culinaire est un lieu de mémoire et d’identité collective. »
Yassine Essid – Directeur de la Collection Les Introuvables

Les immortels de la chanson tunisienne
Tahar Melligi – Musique
Editions : 2000-2005
15 X 21 / 140 pages
6DT – 8e / ISBN : 9973 – 807 – 16 – 2

témoignage d’un célèbre chroniqueur artistique de la télévision tunisienne, qui a lui même écrit des chansons, sur la vie et le parcours les figures légendaires de la chanson tunisienne, depuis le début du siècle. Recueil de portraits copieusement illustré, hymne à l’art et à la créativité de ces monstres sacrés qu’il a lui même fréquentés à un moment ou un autre de leur vie.
Ali RIAHI – Ahmed HAMZA – SALIHA – Chedly ANOUAR – Cheikh EL AFRIT -Fethia KHAIRI – Hédi JOUINI – Hédi KALLEL – Hassiba ROCHDI – Khémaies TERNANE – Hana RACHED – Kaddour SRARFI – Mohamed JAMOUSSI – Mohamed TRIKI Mohamed SASSI – Mohamed JERRARI – Mohamed AHMED – Mustapha CHARFI – Maurice MEIMOUN – NAAMA – Hédi MOKRANI – OULAYA – Ouanès KRAIEM – Ridha KALAI – Salah KHEMISSI – Sadok THRAYA – Salah MEHDI – Safia CHAMIA – Youssef TEMIMI – Ali CHALGHAM

Salah Khémissi
Ahmed Hamrouni – Musique
15 X 21 / 140 pages
6DT – 8e – ISBN : 9973-807-28-6

« Un beau jour, alors qu’il accompagnait l’orchestre de Mohamed Triki à une cérémonie de mariage à Halfaouine en sa qualité de musicien instrumentiste, Salah Kmémissi demanda pendant l’entracte la permission au chef d’orchestre de chanter. « Mais tu n’es pas un chanteur! » s’exclama M. Triki. « Si! et je vais vous le prouver! » répondit-il. Lorsqu’il interpréta ses premiers essais, il emballa l’assistance qui se tordait de rire. Depuis Salah Khémissi est considéré, à juste titre, comme le plus grand chanteur humoriste tunisien. »
Tahar Melligi

Le parcours et la trace
Témoignages et documents sur le cinéma tunisien
Hédi Khélil – 2000
15,5 X 24 / 540 pages
20DT – 20e – ISBN : 9973-807-28-6

Entretiens avec Omar khélifi – Abdellatif Ben Ammar – Fadhel Jaïbi – Nouri Bouzid – Férid Boughedir – Moufida Tlatli – Mouna Noureddine – Ahmed Senoussi – Jalila Baccar – Hélène Catzaras – Hichem Rostom – Hend Sabri – Hassen Daldoul – Ahmed Baha Eddine Attia – FTCC & FTCA
Au delà de ces entretiens, qu’illustrent des photos fort expressives, ce livre s’édifie sur la savoureuse alliance des souvenirs personnels avec la mémoire du pays. Il s’impose comme une lecture de la Tunisie contemporaine. La somme entre l’écrit et le photographié permet de mieux cadrer le cinéma tunisien dans son époque…

Les Journées cinématographiques de Carthage
Tahar Chériaa / Arabe
21 X 21 / 128 pages
8DT – 10e – ISBN : 9973-807-08-1

L’auteur, Tahar Chériaa, pionnier de la critique cinématographique en Tunisie, fondateur des Journées cinématographiques de Carthage, jette un regard, tantôt tendre, tantôt acerbe, sur les cinémas arabes actuels.

Noujoum biha Tahtadoun
Khémaïs Khayati / Arabe
21 X 21 / 200 pages
8DT – 10e – ISBN : 9973-807-07-3

Entretiens intelligents et très instructifs avec : Faten Hamama – Mary Kouini – Samia Gamal – Nour Chérif – Mouna Wacef – Madiha Kamel – Ezet Alaïli – Hind Rostom – Mohamed Bakri – Douad Hamidou – Chérihane – Leïla Alaoui – Ahmed Madher – Athar Al-Hakim – Firdaous Abdelhamid – Jamil Rateb – Jelila Baccar – Farid Chawki – Omar Charif.
Khémaïs Khayati : critique de cinéma, journaliste, producteur et animateur de télévision. Entre son long passage en France, à France Culture puis à l’Institut du monde arabe, il a trouvé le temps de contribuer à nombreuses manifestations culturelles, en Tunisie et en France, et de rédiger nombreuses études en arabe et en français.


Le Cheikh Ibrahim Riahi
Ahmed Hamrouni – 1998
15 X 21 / 140 pages
5DT – 5e – ISBN : 9973-9744-6-8

Portrait d’un intellectuel tunisien de l’époque Husseinite. Homme de lettres, poète et savant, le Cheick Ibrahim Riahi fut aussi grand diplomate. Il est encore aujourd’hui considéré comme un homme saint, et son marabout, dans la médina de Tunis, est objet de la vénération populaire.

Morisques andalous en Tunisie
Ahmed Hamrouni
15 X 21 / 200 pages
8DT – 8e – ISBN : 9973-807-07-4

La fuite d’Espagne des morisques andalous a constitué au début du XVIIème siècle l’événement le plus important qu’a connu le bassin méditerranéen. Les conséquences de cet exode furent déterminantes sur le rapport de force entre l’Espagne et la Turquie, entre l’Islam et le Christianisme et sur les pays d’accueil de cette immigration forcée. La fin tragique de cet épisode historique depuis la chute de Grenade mit fin à la présence arabe en Europe. Ce livre consacré à leur intégration en Tunisie et à leur apport civilisationnel dans le pays, jette une lumière édifiante sur la problématique encore très actuelle de l’assimilation des minorités raciales et religieuses dans les pays d’accueil.

Lexique des villes tunisiennes
Moajem El Madaen Ettounisia (en arabe)
Ahmed Hamrouni – 2000
15 X 21 / 200 pages
8DT – 10e – ISBN : 9973-8744-7-6

Les villes et villages tunisiens, répertoriés dans ce lexique, ont connu, à un moment ou un autre de l’histoire ancienne ou contemporaine de la Tunisie, leur moment de gloire. Le livre retrace brièvement leur histoire et donne un aperçu de l’importance qu’ils prennent dans la Tunisie actuelle.

Mémoire de femmes – Tunisiennes dans la vie publique (1920 – 1960)
livre collectif – bilingue – 1993
15 X 21 / 350 pages
10DT – 10e – ISBN : 9973-9918-3-4

Gladys Adda – Zoubeida Amira – Asma Belkhoudja Rbaï – Tawhida Ben Cheick – Nabiha Ben milad – Hédia Kerstin Ben salem – Zakia Bey – Mehrezia Ghaddab – Radhia Hadded – Aïcha Jalila Mzali – Jamila Ourabi – Hassiba Rochdi – Haydée Samama Tamzali.
Treize femmes, treize récits de vie de figures d’horizons divers qui ont marqué leur époque, des années vingt jusqu’aux premières années de l’indépendance : artistes pionnières, partisanes de l’enseignement pour les femmes, directrices d’écoles, nationalistes et femmes engagées, sans oublier la première femme médecin en Tunisie…

Penser l’économique
Bryson – Ibn Sinâ
Traduit de l’arabe par Youssef Seddik
Introduction et notes de Yassine Essid – 1995
Edition bilingue
15 X 21 / 98 pages
4DT – 6e – ISBN : 9973-9744-4-1

Ce livre répare un oubli, celui d’un texte fondateur de la pensée économique : Fi Tadbir al-Manzil, dû à un obscur néo-pythagorien du nom de Bryson, dont seule une version arabe est conservée et qui est devenu, dans l’histoire de la littérature arabe et islamique, un passage obligé pour un grand nombre d’adaptateurs, tels que al-Fârâbi, Ibn Sînâ, al Tûsi, al-Dimashqî, Qudâma ibn Ja’far, pour ne citer que les plus connus. A travers ces différentes versions, certains thèmes économiques décisifs, comme la genèse de la monnaie ou l’origine de la valeur, sont traités et médités dans le cadre d’un exposé plus général sur les
fondements de la société politique.


Eloge du Commerce
abû-al-Fadl Al-Dimashqî
Traduit de l’arabe par Youssef Seddik
Introduction et notes de Yassine Essid – 1995
Edition bilingue
15 X 21 / 160 pages
4DT – 6e – ISBN : 9973-9744-3-3

Le livre d’al-Dimashqi, considéré dans cette aire encore à aménager d’une archéologie du savoir arabe revisité par la rigueur et l’esprit critique, n’est pas seulement le témoignage précis du professionnel sur l’organisation des échanges et les pratiques marchandes en terre d’Islam. S’il vient ici éclairer le fonctionnement de l’institution économique et de l’organisation du négoce que l’on connaît déjà à travers, par exemple, les documents de la Geniza du Caire, il doit être perçu comme un moment non encore conscient de lui-même, ni des autres moments qui se connecteront à lui dans les réseaux à construire des savoirs arabes qui nous paraissent pour l’instant disloqués, comme les ossements inertes et épars devant l’apprenti paléontologue.

De l’Echange
Mâlek Ibn Anas – Abduljabbar Ibn Taymyya
Traduit de l’arabe par youssef Seddik
Introduction et notes de Yassine Essid – 1995
Edition bilingue
15 X 21 / 160 pages
4DT – 6e – ISBN : 9973-9744-2-5

C’est au cour même de la cosmogonie coranique, puis de l’éthique religieuse que naît la loi de l’échange. D’abord entre l’ensemble des éléments essentiels donnant lieu aux univers, puis entre toutes les créatures, de la plus infime, (planant dans les airs ou rampant à même la terre, nous dit le Coran), et jusqu’à l’éther angélique, puis entre les hommes vivant en groupes différenciés. La noblesse du rang spécifique de ces créatures-là tient moins à l’aptitude qu’ils ont à se regrouper (aptitude qu’ils partagent avec fourmis, abeilles et autres espèces grégaires, nous dit encore le Coran), qu’à ce privilège insigne que Dieu leur a accordé : rendre l’échange conscient, résultat d’un savoir, objet de pensée et donc de choix, inscrit dans la liberté, soumis à Son arbitrage suprême, selon la ligne de partage entre le bonheur et le remords, entre la juste contrepartie du méritant et le vulgaire profit de l’inique.

Dictionnaire historique de la pensée économique arabe et musulmane
Youssef Seddik et Yassine Essid
15,5 X 24 / 340 pages
10DT – 10e – ISBN : 9973-807-02-2
Les deux auteurs de ce dictionnaire historique de la pensée économique arabe et musulmane – un philosophe et anthropologue spécialiste du prime Islam et un historien de la pensée économique arabe et islamique – ont apporté leur savoir dans des domaines profanes pour éclairer sous un angle nouveau une notion, un événement ou une ouvre relevant de l’économique, du juridico-économique ou de l’économie politique.

Villes et Récit de voyage

Testour
Ahmed Hamrouni
Documents et Etudes
15 X 21 / 220 pages
8DT – 8e – ISBN : 9973-807-13-8

Entre Tunis et le Kef, Testour, ville andalouse, a été construite sur les vestiges de Tichilla, dont il ne reste plus de ses monuments romains que des remparts en ruines et les bases d’un moulin sur les rives de la Mejerda. La plupart de ses habitants sont des Tagarins venus de Castille et d’Aragon en 1609 et qui auraient parlé l’espagnol sur près d’un siècle et demi. Il ont conservé ainsi un patrimoine qui se distingue par l’influence hispano-andalouse dans les coutumes, les arts et les métiers. Testour a connu, après l’Islam des andalous, une vie religieuse intense, grâce à des savants tel Ali El Kondi (mort en 1708) ou Ibrahim Riahi (mort en 1850) et à la propagation de confréries mystiques comme les Issawiya qui interfèrent dans les zaouïa avec le Malouf.
Le livres comprend des textes intéressants sur la communauté juive de ce village andalou et sur ses pratiques occultes.

Testour
Histoire et récits de voyage
Ahmed Hamrouni
15 x 21 / 160 pages
8DT – 8e – ISBN : 9973-9744-0-9

Sur les vestiges de Tichilla, sur la route reliant Carthage à Tébessa, les Andalous chassés d’Espagne en 1609 fondèrent Testour, ville andalouse par excellence qui trouve ici sa place dans nombreuses descriptions et commentaires des voyageurs écrivains.

Voyage dans la régence de Tunis 1724
Jean André Peyssonnel
Traduction de Mohamed Larbi Snoussi
Edition bilingue
15,5 x 24 / 340 pages
15DT – 15e – ISBN : 9973-807-41-3

« Dans l’ordre chronologique, Peyssonnel est le premier de ceux qu’on appelle les « voyageurs naturalistes du 18e siècle » qui ont exploré le nord de l’Afrique de l’actuel Maghreb. Cette position chronologique joue sûrement un rôle déterminant dans les caractéristiques de son récit… » Denise Brahimi
Mohamed Larbi Snoussi, le traducteur, est agrégé d’Histoire. Il a fait carrière dans l’enseignement et le journalisme. Il est l’auteur de La Presse judéo-arabe dans la Tunisie coloniale.

Littérature – Théâtre – Poésie

Mourad III (en français et en arabe)
Habib Boularès
15 x 21 / 128 pages
4DT – 4e
ISBN 9973-9744-9-2
ISBN 9973-9744-8-4

Pourquoi l’auteur est-il allé s’inspirer dans les profondeurs de la mémoire de la Tunisie, de l’histoire mouvementée et sanguinaire de Murad III ?
Sans doute, la destinée de ce dernier bey muradite, tiraillé entre une sensibilité à fleur de peau et une volonté implacable de revanche, traduit-elle une forme insidieuse du pouvoir qui mérite notre attention.
Sans doute aussi parce que les périodes peu glorieuses de l’Histoire permettent de mieux appréhender les maux d’une société.
Murad III, que l’auteur réinvente pour mieux saisir le mythe du souverain, est un reflet de l’homme séduit par le mal sans avoir jamais cessé de tendre vers le bien.

Couleurs littéraires / Alwan Adabiya
Hédi Labidi / Arabe
15,5 x 24 / 260 pages
8DT – 8e
ISBN 9973-807-00-6

Hédi Labidi (1911-1985) fut un grand journaliste à l’écriture puissante, mais surtout un agitateur culturel qui a capté avec justesse et délicatesse l’atmosphère d’une époque et considéré le journalisme comme un précieux outil pour appréhender et transmettre la culture et les arts et opérer un changement bénéfique dans l’esprit de son temps.
Ce livre, édité après sa mort, comprend quelques récits de ses voyages et des témoignages savoureux sur ses contemporains, outre des poèmes ouverts à tous les vents.

L’autre rive / Roman
Hédia Baraket
15 x 21 / 100 p.
8DT / 8e / ISBN 9973-807-36-7

Une femme. Boudour. Un couchant.
Sur un embarcadère de fortune. Elle vient de rater le dernier bac à destination de l’île où elle habite. A défaut de regret, elle se sent affranchie du temps, des chaînes quotidiennes du bac, du lit conjugal.
Un homme. Falak.
Sur l’île de tous les exils. Il attend. Sa femme ne rentre pas ce soir. Il boit tout son saoul.
Autour de Boudour, des troubles falots commencent à s’allumer. Elle est seule sur les quais. Livrée à la portée du vent marin. Elle semble venir d’un ailleurs lointain. Elle regarde, sans vraiment la voir, la lente oscillation des mâts des embarcations des pêcheurs auréolées de couchant. Des images dont elle n’a jamais fait le deuil se déchaînent.
Née coupable. Noyée, en plus, comme en apnée, dans la culpabilité du survivant. D’une rive à l’autre, elle passe, sans attaches. Elle cherche naïvement quelque remède à l’état désespéré du monde : une niaise histoire de bravoure et d’humanisme ingénu.
Quelles fautes tient-elle à expier e?

Transes
Hassan Bahani
Poésie / 15 x 21 / 100 pages
8dt – 10e/ ISBN 9973-807-33-2 – 8DT

Voici des poèmes où le mot agit comme une pulsion vive sur l’appel blanc de nos désirs enfouis, évaporés, réprimés, confondus au silence du… désert. La rencontre naît alors de ce vide que l’espace entretient et nourrit à la faveur du temps régénéré lors de chaque départ.
Entre le gouffre et le gouffre, la fleur de givre ou l’éboulement des sens. Le voyageur piégé est pris dans l’irruption continue de son impatience à vouloir retrouver le miroir perdu de l’Arabie. Il n’aura de cesse qu’il ne l’ait appréhendé sur la grève du dernier port dans chaque signe où le silence évoque les songes rebelles de la nostalgie. Nulle réponse que la flottaison poreuse des transes qui font entrevoir la mort et l’amour, la mer et le sable, de Carthage à Tamanrasset.
Hassen Bahani est membre de l’académie Internationale Gréci Marino, il a été en 1994 lauréat du 1er prix de poésie décerné par l’association « Soumam » en Algérie.

Cahiers Ichkeuliens
Slaheddine Haddad
Poésie / 15 x 21 / 120 pages
8 dt – 10e/ ISBN 9973-807-26-1
Figé comme ce paysage où s’essuie mon adolescence, c’est là que je m’enfonce pour mieux mâcher mes poèmes premiers. Ces parois qui partent sous le silex de mes ongles ne font qu’ensevelir mon devenir au monde…
L’auteur, né en 1943 à Menzel Bourguiba, a passé une grande partie de sa vie non loin du lac Ichkeul et possède sa manière à lui d’échapper à cette vision grégaire imposée par les autres.
À chacun sa recette ; il suffit tout simplement en tant que poète de ne pas se tromper : « Il faut regarder longtemps une branche qui bouge un peu pour pouvoir écrire : la branche bouge un peu. Et que cela suffise. Cela peut paraître simple, ça l’est. » écrivait Antoine Emaz.

Lil Bhar / Nuit – Mer
Moncef Ghachem
Poésie arbe dialectal
Poésie / 15 x 21 / 128 pages
8dt – 10e/ ISBN 9973-807-39-1

Ce poète tunisien, né à Mahdia, est le traducteur en arabe de Ritsos, Char, Michaux, Guillevic, Gaspar, Butor… Il a publié nombreux recueils de poèmes en langue française. Nuit-Mer est son premier recueil en arabe dialectal.
« Pertinent poète! Une présence au monde totale et intense. » Amina Saïd.
« Poète authentique, Moncef Ghachem tient de l’infinie capacité d’aimer. Cela rend son écriture transparente et vraie. » Ali Mosbah. « La poésie de Moncef Ghachem est à son image : ouverte en prise directe avec la vie, donc concrètement sensible. » Guillevic. « Le meilleur poète de sa génération. » Lorand Gaspar.
Partager :