Murmures

Yves Bergeret (Langues et Espace)
juin 2002 | | Littérature / édition | Mali

Français

Retrouvez les détails du 5e voyage sur notre site, dans les événements Africultures de 2002.

Voyage du signe
poèmes et peintures / montagnes du Hombori, Mali, août 2002

Ce sixième séjour de travail au Mali d’Yves Bergeret, poète plasticien, donnera lieu du 2 au 28 août 2002 à de nouvelles créations avec les peintres-paysans des villages des magnifiques montagnes oranges de l’Est du Mali, autour de Boni et de Hombori, à environ 1100 Km au Nord-Est de Bamako. Là vivent Dogons, Songhaïs, Peuls et Touaregs, encore fortement ancrés dans les usages et les savoirs de l’oralité.

Depuis 1999, les séjours de travail d’Yves Bergeret ont abouti, sous la forme de « performances » et d’ « installations » sur place, à la création de poèmes-peintures, toujours inspirés par les lieux eux-mêmes et la vie que l’on y mène : à ce jour une quarantaine de bannières en tissu d’un mètre sur deux, et autant de bannières en papier chinois, légèrement moins grandes (outre de nombreuses conférences au Mali et en Europe, et la publication de deux livres).

Les œuvres poèmes-peintures sont toujours faites en public et en dialogue actif entre le poète et le peintre-paysan dogon ou songhaï, etc.., qui travaille alors avec lui. Tout ce processus de création s’effectue en plein air, avec les gens, longuement et lentement ; il est parfois précédé de chants et de danse la veille au soir, voire la nuit ; aussitôt faites les œuvres enfin sont « installées » sur un rocher, sur un baobab, sur une maison : événement profondément humain dans la vie du village.

De plus Yves Bergeret part souvent à pied à l’écart des villages, avec des habitants, et fait une « installation » de poèmes qu’il improvise et écrit à l’encre de Chine sur de grandes pierres de grès qu’il choisit sur place et dresse, comme un champ de sculptures en plein air ; « installation » donnée au village. Geste grave, souvent reçu comme sacré par les habitants. « Installations » en haut de montagnes désertiques, à des cols ou à des emplacements symboliques importants avec toujours une vue splendide sur les lointains vers le Sahara ou vers le Burkina.

Outre une nouvelle campagne photographique importante, Yves Bergeret et son équipe (deux assistants, un accompagnateur-interprète) réaliseront un film documentaire sur les créations de ce nouveau séjour ; dont les éléments rejoindront ceux déjà faits afin de donner au public une publication et une exposition importantes en 2003.

Cette nouvelle étape de ce travail de création, dans la cadre de la convention entre Langue et Espace et l’Association malienne des Sports et des Arts de Montagne Tondi, reçoit le soutien du Conseil Général de la Drôme et de l’Association Ille-et-Vilaine/Mopti.

Yves Bergeret développe ce travail de création en dialogue et en espace extérieur sous le nom « langue et espace » depuis plusieurs années ; réalisations importantes en Haïti, en Martinique (installation sur la Montagne Pelée, du pied jusqu’au sommet), en Guyane, à Chypre, en Galice (Espagne), au Sénégal, etc.
Partager :