Murmures

Vous voulez devenir un professionnel du cinéma ? Concours entrée : L’ESAV (École Supérieure des arts visuels) Marrakech
juillet 2009 | | Cinéma/TV | Maroc

Français

L’ESAV (École Supérieure des arts visuels) Marrakech décentralise son concours d’entrée 2009 dans plusieurs villes d’Afrique
Faire ses études au Maroc dans une grande Ecole internationale
c’est possible !


L’ Ecole Supérieure des Arts Visuels (ESAV) de Marrakech est la première école de formation initiale aux métiers des Arts Visuels ouverte à l’international au Sud de la Méditerranée.
L’ ESAV s’adresse aux bacheliers francophones.

L’ESAV ORGANISE SON CONCOURS D’ENTREE GRATUIT EN AFRIQUE DANS LES INSTITUTS FRANÇAIS DES VILLES :

ALGER – BAMAKO- BRAZZAVILLE – DAKAR – CONAKRY- LIBREVILLE – LOME – YAOUNDE – TANANARIVE –

DATE LIMITE DE RECEPTION DES DOSSIERS : 20 JUILLET 2009-
CONCOURS DU 7 AU 11 SEPTEMBRE 2009

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : WWW.ESAVMARRAKECH.COM


Les étudiants reçus au concours ont la possibilité de demander une bourse d’étude

Les formations : Licence (BAC+3) et Master (BAC+5)

Un pôle d’excellence : En partenariat avec 4 grandes écoles européennes,
l’ ESAV avec son architecture exceptionnelle et son équipement technologique de pointe est réservée à tout bachelier qui réussit le concours d’entrée.
Elle forme dans les domaines du Cinéma, de la télévision et de la communication visuelle aux métiers de :`
Réalisateur – Chef Opérateur – Ingénieur du son- Monteur- Design graphique –

Des parrains prestigieux: Les réalisateurs Jean-Pierre Jeunet, Claude Miller- Abderrahmane Sissako- Martin Scorsese…


L’Ecole Supérieure des Arts Visuels* forme aux métiers du cinéma, de la télévision et de la communication visuelle (arts graphiques et multimédia).
Ecole ouverte à l’international, elle incarne une volonté et un esprit de mixité culturelle et sociale et met en oeuvre cette politique.
*Etablissement de l’enseignement supérieur privé autorisé par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique sous le numéro 240 / 2005 le 7 août 2007 à Rabat


Initiée et financée par la Fondation Susanna Biedermann, en partenariat avec l’Université Cadi Ayyad de Marrakech : elle a une mission d’intérêt général à but non lucratif. Elle est née de deux expériences de gestion de lieux culturels à Marrakech :

Susanna Biedermann et Max Alioth sont les fondateurs de Dar Bellarj, fondation qui soutient la culture vivante au Maroc.
Depuis 1999, ils ont dirigé et animé un espace d’exposition, d’accueil d’événements culturels et d’activités artistiques en direction des jeunes publics.

Après avoir créé des salles de cinéma à Paris, l’Escurial et le Max Linder, Vincent Melilli a dirigé l’Institut français de Marrakech de 1998 à 2002. Il a occupé le poste d’Attaché Audiovisuel et de Directeur de l’Institut français du Royaume-Uni à Londres jusqu’en 2004.


Etablissement privé d’enseignement supérieur à vocation de service public, l’ESAV Marrakech a pour mission de :
> Faire naître une nouvelle génération d’artistes et de professionnels du cinéma, de la télévision, du multimédia et du graphisme au sud de la Méditerranée, acteurs de l’avenir.
> Pallier l’absence d’école formant des professionnels qualifiés de haut niveau.
> Répondre à la forte demande en ressources humaines dans cette zone géographique générées par les réformes et la modernisation en profondeur du paysage audiovisuel marocain (nouvelles lois et décrets) :
– Abrogation du monopole dévolu à l’État et ouverture à la concurrence du paysage audiovisuel national.
– Augmentation du Fonds d’aide au cinéma marocain. A l’horizon 2017, la stratégie retenue vise à multiplier par 5 la production nationale annuelle de longs-métrages (de 8 à 40 par an) et à augmenter la dotation du Fonds d’aide de 36 à 100 millions de dirhams.
– Développement des infrastructures d’accueil de tournages étrangers : l’objectif est de doubler la production étrangère au Maroc pour passer de 15 à 30 longs-métrages par an. Idem pour la production de téléfilms et de spots publicitaires. Les impacts économiques en termes d’emploi sont de passer de 700 à 12400 employés.
(Source : Etude diagnostique et stratégique site du CCM)

AMBITIONS
> Une école d’Art où l’accent est mis sur la formation du regard des étudiants artistes. « Regard » entendu aussi bien comme approche esthétique que comme un point de vue sur le monde. Les futurs professionnels sortiront de l’école avec une maîtrise technique, mais aussi avec un point de vue d’auteur.
> Une école d’excellence : repérer et accompagner de jeunes talents est sa mission première. L’appel à candidature représente un investissement important. Le jury prend en compte prioritairement les capacités créatrices de candidats lors du concours d’entrée.
> Une école à vocation professionnelle pour développer des compétences techniques et artistiques dans les secteurs de la communication, de la publicité, du cinéma et de la télévision.
> Un espace privilégié pour les professionnels marocains et étrangers : première école de ce type au Maroc et sur le continent africain, elle joue également un rôle important dans la structuration de ces professions encore émergentes.
> Un lieu d’échanges, de rencontres et de débat d’idées autour de l’image et de la création visuelle. Lieu de projection et de documentation ouvert au public, l’ESAV apparaît aussi comme un nouvel opérateur culturel dans le contexte local.
> Un lieu de croisement et d’échanges des différentes pratiques artistiques suscitées par la présence permanente d’artistes internationaux en résidence de création : graphistes, plasticiens, chorégraphes, musiciens…

Et un espace culturel ouvert au public…

L’ouverture de la salle au public est organisée par une association d’étudiants de l’ESAV qui a à coeur de travailler en partenariat avec tous les acteurs culturels et éducatifs de la ville, afin de créer un véritable réseau de promotion de la culture et du cinéma à Marrakech.
Elle propose ainsi tous les soirs un film à partager : une séance animée par des enseignants de l’ESAV, ses étudiants, et des professionnels du cinéma.

Financement et statut juridique
La Fondation Susanna Biedermann (Suisse) a investi une enveloppe budgétaire de 60 millions de dirhams (environ 6 millions d’euros). Elle accompagne l’école vers son autonomie financière : ouverture de tous les cycles d’enseignement (année préparatoire, licence, master).

Une Société Anonyme de droit marocain a été créée.
Le capital est réparti de la manière suivante : 80% pour la Fondation Susanna Biedermann (Suisse) et 20% pour l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.
L’Université Cadi Ayyad de Marrakech a permis à la S.A ESAV Marrakech d’acquérir l’usage d’un terrain domanial.

BOURSES
Par souci d’équité et dans un esprit de mixité sociale, un fonds de bourses a été créé pour aider les étudiants de familles à faible revenu.

> La recherche de fonds se fait par le biais de l’Association Les Amis de l’ESAV Marrakech (Paris), la Fondation Dar Bellarj (Marrakech), la Fondation Susanna Biedermann (Bâle). Les sommes collectées permettent de couvrir les frais de scolarité d’un étudiant sur toute la durée du cursus. Les bourses peuvent être complètes ou partielles.
L’Association Les Amis de l’ESAV Marrakech et la Fondation Susanna Biedermann peuvent délivrer des certificats permettant une déduction fiscale.

> La distribution
Une commission « fonds de bourses » autonome statue sur le montant des bourses. Elle prend en compte le classement de l’étudiant au concours d’entrée, le revenu des familles, le nombre d’enfants à la charge de la famille, l’éloignement de l’étudiant par rapport à sa ville d’origine.
Cette commission est composée de personnalités de la société civile et de professionnels. Ainsi, à ce jour, plus de la moitié des étudiants bénéficient d’une bourse pour financer tout ou partie de leur scolarité
(sur 4 ans).

Les parrains de l’école
Jean-Pierre Jeunet
Abbas Kiarostami
Claude Miller
Etienne Robial
Abderrahmane Sissako
Martin Scorsese
Wim Wenders

Les écoles internationales partenaires de l’ESAV Marrakech
Université Cadi Ayyad de Marrakech
Un partenariat tout à fait inédit a été initié avec l’université Cadi Ayyad de Marrakech. Suivant l’esprit de la récente réforme de l’enseignement supérieur, c’est la première université marocaine à s’engager en tant que partenaire dans un projet d’enseignement privé.
INSAS de Bruxelles
École Supérieure d’Audiovisuel de Toulouse
École supérieure des beaux arts de Genève
London Film School

Ces écoles sont les partenaires pédagogiques de l’ESAV Marrakech. Elles apportent leurs compétences en matière d’enseignement spécifique aux secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et de la communication ainsi que leurs réseaux d’intervenants professionnels.

Avec le soutien du programme TEMPUS (programme européen soutenant les échanges universitaires), elles se sont constituées en consortium afin de construire ensemble ces programmes d’échanges et de coopération.

Conditions d’accès

Comment intégrer l’ESAV Marrakech ?

Etre au minimum bachelier
Remplir et renvoyer avant le 30 juin les dossiers d’inscription téléchargeables sur le site de l’école : www.esavmarrakech.com
Réussir les concours ou l’entretien de sélection : sont évalués le potentiel créatif, la motivation et l’ouverture d’esprit des candidats

DEPARTEMENT CINEMA AUDIOVISUEL
Concours la deuxième quinzaine de juillet
Frais de scolarité : 50 000 dirhams par an

DEPARTEMENT DESIGN GRAPHIQUE-MEDIA DESIGN
Examen de dossier et entretien pour l’accès à l’année préparatoire début juillet et début septembre
Concours d’entrée en 2ème année début juillet
Frais de scolarité : 35 000 dirhams pour l’année préparatoire 50 000 dirhams pour les autres années

UNE ECOLE OUVERTE À L’INTERNATIONAL
Le concours d’entrée à l’ESAV est organisé à Paris, au Maghreb, en Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient grâce au soutien de CulturesFrance, du réseau des instituts français, Fondation Ford
et de TV5 Monde.

Cursus et équipe
DEPARTEMENT CINEMA AUDIOVISUEL
Formations à Bac + 3 (type Licence) et Bac + 5 (type Master)
La première année est en tronc commun
4 filières sont proposées à partir de la deuxième année pour la licence
> réalisation
> image
> son
> montage

3 filières pour le master
master en production
master en réalisation
master son

DEPARTEMENT DESIGN GRAPHIQUE-MEDIA DESIGN
Formations à Bac + 4 : Prépa + 2 années (Phases programmes) + 1 année (Phase projet 1)
et Bac + 5 (type Master) : Prépa + 2 années (Phases programmes) + 2 années (Phases projets 1 et 2)

2 filières
design graphique
media design

Equipe de direction
Vincent Melilli Directeur Général
Otmane Bouab Directeur des Études
Brahim Al FAiz Directeur Financier
Florence Robert Directrice du Département Graphisme
Abdelilah Hilal Directeur Technique
Brigitte Aknin Directrice des Relations Extérieures
Véronique Bruez Directrice des Partenariats

Equipe pédagogique
des enseignants de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech
des professionnels marocains
des enseignants et des professionnels étrangers de renommée internationale

Responsables des filières
réalisation : Vincent Melilli
image : Charlie Van Damme
son : Alain Marchal
montage : Martine Zévort
graphisme-multimédia : Florence Robert

Equipement
Un projet architectural conçu par Max Alioth et réalisé par Khalil Bennani
Design intérieur : Stéphane Plassier avec Nathalie Locatelli

Les espaces
Quatre niveaux équipés de :
1 salle de cinéma de 210 places
1 cinéma de plein air
1 salle de projection et analyse filmique
2 plateaux de tournage de 200m² et 250m² équipés d’une régie multi caméras
1 auditorium de mixage entièrement insonorisé, projection grand écran
1 studio d’enregistrement audio entièrement numérique et insonorisé
1 studio photo (prise de vues) et trois laboratoires de développement

20 salles de montages équipées à ce jour de :
– Six systèmes de montage virtuel AVID médiacomposer
– Cinq systèmes de montage virtuel Final Cut
– Cinq systèmes de montage son virtuel Protools

1 médiathèque
des ateliers d’artistes et de graphisme équipés de 10 Unités Mac Pro
1 atelier de sérigraphie
des espaces d’exposition
1 salle informatique PC en libre service

Le matériel
5 unités de prises de vues format DVcam
10 unités de prises de vues format HD cam
6 unités de prise de son


Première promotion 2006-2007
18 élèves (4 filles et 14 garçons, tous bacheliers et issus de différentes villes du Maroc, (Marrakech, Rabat, Casablanca, Salé,
Tata, Agadir, Meknès, Fès, Tanger et Taourirt) et du Cameroun ont été sélectionnés.

Deuxième promotion 2007-2008
30 élèves ont rejoint la première promotion dans le nouveau bâtiment de l’ESAV à la rentrée 2007. 15 garçons et 15 filles de 17 à 30 ans ont
été sélectionnés, parmi 100 candidats. Ils viennent de Casablanca, de Marrakech, de Rabat, mais aussi de Fès, Meknès, Tanger, Agadir, Mohammedia et Temara. Parmi eux, un Burkinabé.

Troisième promotion 2008-2009
29 Marocains, deux Françaises, deux Malgaches, un Togolais, un Congolais, un Algérien, un Burkinabé ont rejoint ce département à la
rentrée 2008.

Un étudiant remarqué
Le jury des rencontres des écoles de cinéma du 56ème Festival de San Sébastian, présidé par le cinéaste Amos Gitaï, a décerné le
premier prix au film de EL Mehdi Azzam, Le bal des suspendus.
El Mehdi Azzam est étudiant en 3ème année à l’ESAV Marrakech. Son film a été tourné dans le cadre d’un exercice « fiction 2ème
année » dirigé par le cinéaste Faouzi Bensaïdi.
Le premier prix aiTe (association des industries techniques de l’audiovisuel espagnol) est assorti d’un crédit que ce jeune réalisateur pourra utiliser pour la post production de son prochain film.
Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications