Murmures

Le Nigeria s’élève contre le film « District 9 »
septembre 2009 | Faits de société | Cinéma/TV | Nigeria
Source : d’après une dépêche d’Associated Press

Français

en raison de l’image dévalorisante qu’il donne des Nigérians
A la suite d’une projection privée mercredi 16 septembre en compagnie d’autres officiels du gouvernement nigérian, la ministre nigériane de l’Information Dora Akunyili a demandé le samedi 19 aux cinémas de la capitale Abuja d’arrêter de projeter le film « District 9 », une science fiction tournée en Afrique du Sud, fable morale sur des extra-terrestres dans le système de l’apartheid, en raison de la façon dont il présente les Nigérians comme des brigands et des cannibales.
Elle a demandé au producteur et distributeur du film, Sony Entertainment, des excuses et de gommer du film les références au Nigeria ainsi que le nom du gangster nigérian Obesandjo, dont le nom est proche de l’ancien président du Nigeria Olusegun Obasanjo.
Dans une scène, Obesandjo essaye de couper et de manger le bras d’un des protagonistes du film pour profiter de ses pouvoirs surnaturels. Dans d’autres scènes, des prostituées nigérianes courtisent des extra-terrestres.
On peut lire de nombreuses critiques de ces aspects du film sur les blogs d’internet ainsi qu’une page de Facebook intitulée « Nigerians Offended by’District 9,' ».
Le film a remporté un grand succès sur les écrans américains et continue sa carrière de par le monde.
Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications