Murmures

Emmanuel Dongala et Boubacar Boris Diop en version panafricaine
novembre 2009 | Projets culturels | Littérature / édition | Sénégal

Français

Comment favoriser la circulation du livre en Afrique, faire que les grands textes des auteurs du continent puissent être disponibles et lus par le plus grand nombre ?

Depuis ses origines, la collection « Terres solidaires »cherche à réaliser ce projet : rendre plus accessible à l’Afrique sa littérature. En rachetant les droits des textes à éditeurs français sensibilisés à la question et prêts à se lancer dans l’aventure, en jouant le jeu de la mise en commun par le biais d’un collectif d’éditeurs africains (incluant le Maghreb), les coûts de production se réduisent… et permettent aux livres de revivre, en version panafricaine à prix réduits. Ainsi, des textes édités et vendus en France entre 6 et 20 euros, le seront en Afrique à des prix oscillant entre 1500 et 3000 FCFA (soit entre 2,30 et 4,50 euros), devenant accessibles à un plus grand nombre de bourses.

La collection comptait déjà trois titres : L’Ombre d’Imana de Véronique Tadjo ; Sozaboy de Ken Saro Wiwa et De l’autre côté du regard de Ken Bugul.
Aujourd’hui, Jazz et vin de palme d’Emmanuel Dongala et Kaveena de Boubacar Boris Diop viennent agrandir la famille !

Coédités par 10 éditeurs africains (Barzakh ; Ruisseaux d’Afrique ; Sankofa & Gurli ; Eburnie ; Ifrikiya ; Lemba ; Atou production ; Le Fennec ; Graines de pensées et Ikirezi), les deux titres seront diffusés dans 18 pays d’Afrique et vendus aux prix respectifs de 1500 et 2000 FCFA.
Partager :